mai 25, 2022

Savage Machine – Abandon Earth

Avis :

Il arrive, dans le domaine du métal, que certains groupes ne survivent pas bien longtemps. Certains n’ont même pas le temps de sortir un album que la formation implose, laissant alors des miettes à des fans en devenir. Savage Machine est un groupe de Heavy venu tout droit du Danemark. Fondé en 2010 sous le nom de Momentum, un seul EP verra le jour sous le nom A World in Ruins. En 2014, le groupe décide alors de changer de nom et deviendra Savage Machine. Restant dans le domaine du Heavy, la formation propose alors un EP la même année, puis un single en 2016 avant de livrer un véritable album en 2018. Abandon Earth sera le seul et unique album du groupe. En effet, deux ans plus tard, le groupe décide de se séparer, et trois membres (chanteur, guitariste et bassiste) formeront alors Steelbourne, un groupe de Power.

Du Heavy jusqu’aux ongles

Le skeud débute avec Exodus et on va de suite sentir les ambitions du groupe. Le démarrage est assez lent, avec le bruit d’un orage en fond, puis quelques notes se font sentir avant que le chanteur ne pousse la voix. L’ambiance délétère se fait sentir, mais on va rapidement rentrer dans le vif du sujet, notamment avec des riffs rapides mais pas trop lourds et une voix nasillarde qui colle parfaitement au genre. On est clairement dans quelque chose qui s’inspire d’Iron Maiden sur la forme, mais qui n’arrive pas à en avoir l’aura. En soi, ce n’est pas grave, mais on reste sur quelque chose de très calibré, malgré la longueur des pistes ; On dépasse souvent les cinq minutes, mais toutes les chansons cochent des cases. A savoir un long couplet avec refrain, puis un pont avec un gros solo. Rien de bien innovant…

Il suffit de poser une oreille sur Age of Machines pour se rendre compte que le groupe propose quelque chose de sympathique, mais qui manque cruellement d’identité. Ou d’une volonté de sortir d’une zone de confort qui leur plait bien. Et des titres qui rentrent dans le même moule, on en trouve à la pelle dans Abandon Earth. On peut citer Time Traveler qui tente de se sortir les doigts du cul avec une introduction douce et une montée progressive, mais qui retombe dans un Heavy attendu ou encore The Fourth Dimenson qui ne reste pas en tête, la faute à une recette qui commence à sentir la rance. Alors oui, c’est bien fichu, techniquement, c’est irréprochable, mais tout cela manque de surprise et d’envie de bousculer les codes. On pourrait mettre de côté Fall of Icarus et son intro prog intéressante avec la basse qui claque, mais c’est peu.

Quelques surprises

Ce qui fait que l’album ne sombre pas vraiment dans le tout-venant du Heavy, c’est que certains morceaux compensent le déjà entendu. On peut donc citer le début de Fall of Icarus, mais on sera surpris par le mid-tempo de Behind the Veil qui contraste avec le chanteur qui pousse un peu fort. Il s’agit d’une sorte d’interlude mais sur trois minutes. The Hunter est aussi une bonne surprise, avec un Heavy vif et percutant. Un aspect que l’on retrouve dans Event Horizon qui prouve une chose : c’est dans les morceaux courts et concis que le groupe révèle son réel potentiel. Non seulement c’est rapide, mais c’est surtout maîtrisé à la perfection et ça ne tergiverse autour d’un brodage pénible qui ne fait que rallonger la durée d’un morceau. Et c’est dommage que tout le reste de l’album ne soit pas de cet acabit.

Au final, Abandon Earth, le seul et unique album de Savage Machine, n’est pas foncièrement mauvais, au contraire. Les fans de Heavy se reconnaitront largement là-dedans et trouveront leur compte avec des titres peu originaux mais efficaces. Pour les autres, on fait face à un effort trop classique, qui ne sort jamais de son carcan pour prendre des risques, et c’est bien dommage. Autoproduit avec qualité, il est presque triste que le groupe se soit séparé pour partir faire du Power, car on ne verra finalement jamais l’évolution de la formation…

  • Exodus
  • Age of Machines
  • The Hunter
  • Time Traveler
  • Behind the Veil
  • The Fourth Dimension
  • Fall of Icarus
  • Event Horizon
  • Savior
  • Welcome to Hell

Note : 13/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.