décembre 10, 2022

Ceux qui Veulent ma Mort – Pas Jolie Jolie…

Titre Original : Those Who Wish me Dead

De : Taylor Sheridan

Avec Angelina Jolie, Finn Little, Jon Bernthal, Aidan Gillen

Année : 2021

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller, Action

Résumé :

Hannah Faber, un pompier chevronné dans le Montana, s’en veut d’avoir failli lors d’une mission de sauvetage. Ses collègues ont beau lui dire qu’elle n’y est pour rien, elle culpabilise. Un jour, elle voit au loin Connor Casserly, un adolescent en difficulté. Il a du sang sur lui. Il finit par avouer à Hannah qu’il a été attaqué par deux individus. Son père n’a pas survécu à l’embuscade. Les meurtriers, qui ne veulent aucun témoin, se lancent à sa poursuite. Hannah décide de tout faire pour protéger Connor. L’étau se resserre un peu plus quand les assassins mettent le feu à la forêt…

Avis :

Taylor Sheridan est un cinéaste américain qui a un parcours qui est loin d’être anodin. Venant du fin fond du Texas, Sheridan arrive à Hollywood dans les années 90 pour y tenter sa chance en tant que comédien. Pendant une dizaine d’années environ, il va enchaîner de petits rôles anecdotiques dans des séries qui fonctionnaient très bien à leur époque. Puis en 2005, il décroche un rôle un peu plus important pour la série « Veronica Mars« . Mais c’est vraiment à partir de 2008 qu’il se fait connaître plus largement avec un rôle récurrent dans la série « Sons of Arnachy« . Au cours des années 2010, Taylor Sheridan se laissera tenter par les métiers du cinéma qu’on trouvera derrière la caméra. Ainsi, il se lance dans l’écriture et offre « Sicario » ou encore « Comancheria« . Poussant un peu plus loin l’éclectisme, Sheridan s’essaie aussi à la réalisation et si son premier film passe un peu inaperçu, son second, « Wind River« , trouve un joli succès en 2018.

Trois ans plus tard, c’est privé de grand écran que Taylor Sheridan revient avec « Those who wish me dead« , un film qui sur le papier, ou dans sa bande-annonce, nous faisait plein de promesses. Mais voilà, ces promesses ne resteront que des promesses, et « Those who wish me dead » va être une belle déception. Le genre de déception qui nous fait pouffer de bout en bout, tant le film enchaîne les incohérences, les invraisemblances, et surtout, il nous offre une intrigue qui n’est pas très claire et en plus de ça, à laquelle on ne croit pas un instant, tant c’est n’importe quoi. Bref, une belle déception !

Hannah fut une pompière chevronnée du Montana, mais depuis un an, Hannah vit dans la culpabilité après avoir failli à une mission. Aujourd’hui garde-forestier pour les pompiers, Hannah passe ses journées dans une tour à surveiller l’horizon au cas où un feu de forêt se déclenche. Un jour comme un autre, elle tombe sur Connor, un adolescent couvert de sang. Le jeune garçon lui apprend qu’il fuit deux tueurs. Hannah va alors tout faire pour protéger Connor. Dans leur fuite, l’étau va se resserrer quand les deux assaillants décident de mettre le feu…

Avec « Wind River » à son actif, Taylor Sheridan était un réalisateur qu’on avait envie de surveiller de très près, tant là encore, en l’espace d’un thriller bien foutu et prenant, le metteur en scène avait fait tout un tas de promesses. Alors autant dire qu’avec la nouvelle d’un nouveau Sheridan, qui cette fois-ci se pose dans le Montana pour tout brûler en compagnie d’Angelina Jolie, « Those who wish me dead » s’annonçait comme l’une des dernières bonnes expériences ciné de 2021. Et finalement, ça ne va pas être ça du tout. Il est même difficile de savoir par où commencer tant il n’y a pas grand-chose à sauver des flammes.

Alors c’est vrai que lorsque l’on met son cerveau en off, le film de Taylor Sheridan peut se laisser regarder. Et encore, même comme ça, il y a tant d’erreurs, d’incohérences et de bêtises chez les personnages qui sautent aux yeux, que c’est compliqué de suivre ce petit, tout petit, divertissement, sans tout remettre en question.

Si la réalisation de Taylor Sheridan est loin d’être incroyable, il faut laisser au film le fait d’avoir du rythme et d’assurer une certaine forme de divertissement, enchaînant les actions de manière à ce que jamais l’on s’ennuie. Mais voilà, malgré ça, ce n’est vraiment pas gagné, car même si le rythme est là, ce que nous raconte Taylor Sheridan est tellement peu probable, qu’on va rester les yeux écarquillés en se demandant si le cinéaste et ses acteurs ne nous prennent pas pour des truffes. « Those who wish me dead » est un film qui tient un scénario qui n’offre que du n’importe quoi. Alors on aurait pu prendre ce film comme une petite farce pleine de fun, mais le tout est livré au premier degré et fait avec tant de sérieux, que cette direction n’est pas envisageable.

Entre incohérences, questions sans réponses, et deux tueurs qui sont les plus bêtes qu’on verra cette année, Taylor Sheridan déçoit de scène en scène. Pourquoi ? Voilà une bonne question et elle peut se poser sur plein d’aspects et de lignes. On peut se poser la question de manière générale, pourquoi avoir fait un film aussi con ? Il est très difficile de ne pas voir que cette histoire ne fonctionne pas. Pourquoi avoir écrit des personnages aussi bêtes, surtout les deux tueurs, qui ne cessent d’enchaîner les coups foireux et les décisions qui feraient presque mourir de rire ? Franchement, les mecs ont des problèmes de conscience à buter une femme enceinte, mais pas un gamin… Et si l’on ouvre l’objectif, le plus beau des pourquoi de ce film, c’est l’histoire en elle-même qui n’a strictement aucune réponse. Pourquoi ces deux mecs traversent le pays pour aller buter un père de famille et son fils ? Le scénario nous dit bien qu’il y a un complot, mais il perd cet élément en cours de film. Enfin, toujours dans le n’importe quoi, il faudra aussi accepter des rebondissements ubuesques, où Angelina Jolie par exemple affronte la foudre… Où Angelina Jolie est sur le chemin de la rédemption, car le film lui offre un background on ne peut plus cliché… Où Angelina Jolie (encore et toujours elle) est une petite maline et Nicholas Hoult confirme la bêtise absolue de son personnage… Franchement, mais qu’il est bête, ce n’est vraiment pas de chance…

Bref, le nouveau Taylor Sheridan est une belle déception. Avec son synopsis, sa bande annonce, son affiche, son casting, le réalisateur nous faisait saliver et l’on voyait déjà le plus grand des brasiers. Un brasier sous haute tension et tout en chaleur, mais finalement, on aura eu à peine un feu de paille et le film sera resté aussi froid que les paysages de « Wind River« . Restera alors quelques belles images du Montana, le plaisir de retrouver Angelina Jolie, car même si elle est clichée à mort, elle en envoie parfois, et quelques répliques et punchlines sont bien placées. Bref, c’est vraiment dommage.

Note : 07/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.