novembre 30, 2021

Kate – La Vengeance sous des Néons

De : Cédric Nicolas-Troyan

Avec Mary Elizabeth Winstead, Woody Harrelson, Michiel Huisman, Tadanobu Asano

Année : 2021

Pays : Etats-Unis

Genre : Action

Résumé :

Minutieuse et prodigieusement douée, Kate est l’exemple même de la machine à tuer parfaitement rodée et au sommet de son art. Mais voilà qu’un jour elle échoue à éliminer sa cible, un yakuza à Tokyo. Elle découvre alors qu’elle a été empoisonnée et va subir une exécution par mort lente qui lui laisse moins de 24 heures pour se venger de ses assassins. Tandis que son corps se délabre à vitesse grand V, Kate se lie d’amitié avec la fille de l’une de ses anciennes victimes.

Avis :

Réalisateur français expatrié aux Etats-Unis, Cédric Nicolas-Troyan a tout d’abord officié dans le domaine des effets spéciaux. Il a notamment beaucoup travaillé avec Gore Verbinski. Sa carrière de réalisateur, Cédric Nicolas-Troyan la commence en travaillant comme réalisateur de seconde équipe sur des films comme « Blanche Neige et le chasseur » ou sur « Maléfique« . En 2013, il est annoncé comme réalisateur pour conduire un remake de « Highlander« , mais finalement, le film ne se fera pas. Rupert Sanders ne rempilant pas pour le second « Blanche Neige« , c’est Cédric Nicolas-Troyan qui en tiendra les rênes.

Cinq ans après cette première réalisation, le réalisateur français est de retour, et cette fois-ci, c’est sur Netflix qu’il officie, pour un film produit par un certain David Leitch (« John Wick« , « Atomic Blonde« ). Débarquant sur la célèbre plateforme, « Kate » est un film petit film d’action, décomplexé, qui ne se prend absolument pas au sérieux. Tenu par une Mary Elizabeth Winstead plus badass que jamais, « Kate » est le genre d’action movie de base qui se laisse regarder avec plaisir et offre finalement ce que l’on était venu chercher.

Kate est une tueuse à gages qui travaille au Japon sous les ordres de V. Un jour, quelque temps après une mission qui s’est mal passée, Kate se trouve être empoisonnée par un produit hautement radioactif. Dès lors, la jeune femme le sait, il lui reste moins de vingt-quatre heures à vivre et elle compte bien profiter du temps qui lui reste pour se venger comme il se doit !

Pour son deuxième film, Cédric Nicolas-Troyan quitte le monde de l’héroïc fantasy façon Disney pour s’aventurer dans le film d’action façon David Leitch, et même s’il est vrai que « Kate » ne va pas être un film qui va révolutionner, ou même marquer, le genre, le film de Cédric Nicolas-Troyan se fait suffisamment plaisant et divertissant pour qu’on ait envie d’aller jusqu’au bout (il est vrai aussi qu’une salle de cinéma aide énormément).

« Kate » est un film de vengeance. Partant sur un scénario qui ne casse pas trois pattes à un canard, « Kate » reste un film qui ne trompe pas son spectateur. Ici, on est venu chercher de la castagne avec le minimum d’intrigue et c’est pile-poil ce que va nous servir sur un plateau le film de Cédric Nicolas-Troyan. Simple, basique, prévisible et déjà vu, même s’il faut aussi lui laisser une certaine originalité, « Kate« , c’est une mécanique très bien huilée, qui va de baston en baston, le tout offert avec d’excellentes chorégraphies. Malgré son côté prévisible et déjà vu, on se plaît toutefois à suivre la folle et dure journée de son héroïne qui est divinement tenue par Mary Elizabeth Winstead qui visiblement s’éclate dans la peau de cette tueuse badass dont le temps lui est compté.

Si le scénario ne va pas chercher très loin, « Kate » demeure assez efficace grâce à sa mise en scène survoltée. Là encore, on éprouve un sentiment de déjà vu depuis que « John Wick » est passé par là, mais malgré tout, le film de Cédric Nicolas-Troyan fonctionne plutôt bien et entre bastons violentes, bastons clichés, bastons encore et toujours, cette envie de divertir avec du régressif, ça marche, c’est aussi fun que ringard, tordant que bidon, ou encore bon que mauvais.

Pour son deuxième film, Cédric Nicolas-Troyan a convoqué un casting assez jouissif. Un casting qui offre à la belle Mary Elizabeth Winstead un premier rôle qui est plutôt fun et comme je le disais, on sent vraiment que l’actrice s’éclate à se bastonner comme jamais. Surtout qu’en face d’elle, on trouvera Woody Harrelson, Tadanobu Asano, Jun Kunimura, Miyavi, ou encore la jeune Miku Patricia Martineau qui assure un certain show.

« Kate » est donc un petit film d’action lambda, aussi sympathique et généreux sur l’instant, que finalement oubliable à la longue. S’il tient de bonnes idées de mise en scène et de chorégraphies parfaitement orchestrées, malheureusement pour lui, comme pour nous, « Kate » est un film qui d’ici quelques mois, sera oublié, tant il se confond dans la masse. Bref, entre simple et déjà vu, « Kate » de Cédric Nicolas-Troyan se laisse regarder et je ne regrette pas m’y être arrêté.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.