janvier 31, 2023

Mon Cousin

De : Jan Kounen

Avec Vincent Lindon, François Damiens, Pascale Arbillot, Alix Poisson

Année : 2020

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Pierre est le PDG accompli d’un grand groupe familial. Sur le point de signer l’affaire du siècle, il doit régler une dernière formalité : la signature de son cousin Adrien qui détient 50% de sa société. Ce doux rêveur idéaliste qui enchaine gaffes et maladresses est tellement heureux de retrouver Pierre, qu’il veut passer du temps avec lui et retarder la signature. Pierre n’a donc pas le choix que d’embarquer son cousin avec lui dans un voyage d’affaire plus que mouvementé où sa patience sera mise à rude épreuve.

Avis :

Jan Kounen est un auteur français à l’univers cinématographique pour le moins très particulier et marquant. Après s’être fait un sacré nom dans le domaine du court-métrage, Jan Kounen a fait une entrée fracassante dans le monde du cinéma avec « Doberman« . Par la suite, Jan Kounen aura plus de mal à convaincre, ses films comme « Blueberry« , « 99 francs » ou « Coco Chanel & Igor Stravinski » seront très froidement accueillis. D’ailleurs, depuis ce dernier, le réalisateur n’était plus vraiment revenu au cinéma, réalisant principalement des documentaires ou encore une mini-série pour Canal +, « Le vol des cigognes« , qui a franchement eu du mal à convaincre.

Onze ans après sa dernière œuvre de fiction pour le grand écran, Jan Kounen est alors de retour avec une comédie, Mon cousin. Avec sa bande-annonce délirante et son duo d’acteurs incompatibles, « Mon cousin » avait bien des arguments pour nous laisser imaginer un moment de cinéma amusant et piquant, mais s’il y a aura bien un ou deux moments qui prêteront à sourire, « Mon cousin » se posera surtout comme une comédie assez pauvre et assez plate. Très convenu et très prévisible, « Mon cousin » ennuie plus qu’il amuse et retrouver Jan Kounen onze ans après le magistral « Coco Chanel & Igor Stravinski » pour une comédie si fade, c’est une belle déception.

Pierre est le PDG d’une grande boite d’investissement, or, si tout se passe très bien pour lui, Pierre a un moment de véritables pressions. Ce moment arrive tous les cinq ans, quand son cousin qui est actionnaire de la boite et tient de belles parts doit renouveler son « contrat ». Et ce moment de pression est arrivé, et cette année, ledit cousin veut s’investir plus auprès de Pierre. En somme, les contrats sont loin d’être signés et pour Pierre, la pression ne fait qu’augmenter, au point qu’on finira par se demander lequel des deux est le véritable pop-corn de la famille…

Jan Kounen de retour au cinéma. Vincent Lindon dans une comédie, délaissant l’espace d’un film ses rôles sérieux. Vincent Lindon et François Damiens en duo, soutenus par Alix Poisson et Pascale Arbillot. Une intrigue pas très recherchée mais qui associée aux éléments évoqués plus haut pouvait donner naissance à une bonne petite comédie. Puis le résultat est très loin des attentes. Alors oui, il y aura bien quelques moments amusants, le coup de l’avion ou le coup de la plante offerte. On trouvera bien quelques répliques marrantes et bien balancées, mais franchement, c’est tristement tout ce que l’on va y trouver, car pour le reste, « Mon cousin » est une comédie plate, facile et très étrangement sans aucun caractère. Oui, qu’on ait aimé ou non les précédents films de Jan Kounen, ils avaient en commun d’avoir un cachet, un caractère, quelque chose de marquant. Ici, « Mon cousin » oublie cette idée et se pose comme une comédie lambda, qui aurait pu être réalisé par n’importe qui. Mais bon, à la rigueur, on aurait pu « oublier » ce manque de caractère si « Mon cousin » avait su nous amuser, mais comme je le disais, ce n’est pas vraiment le cas.

L’intrigue n’a pas vraiment de sens, le scénario est ultra convenu et a l’air de vouloir s’appuyer sur son duo de personnages à l’opposé l’un de l’autre, mais malheureusement, ça ne fonctionne pas des masses. On peut même dire que ces deux personnages sont épuisants à s’engueuler en permanence. Évidemment, on l’avait vu venir à des kilomètres, la morale et le happy end sont très prévisibles, ce qui laisse un sentiment de pauvreté, tant le film ne livre rien de neuf. Franchement, on a déjà vu ce genre d’histoire de famille ou d’amitié chez Francis Veber par exemple et ce fut en bien mieux, bien plus marquant et drôle.

Côté réalisation, si le rythme est là et que visuellement, c’est bien filmé, l’ensemble demeure sans vraiment d’ambition. Tout s’enchaîne de manière assez mécanique et alors même qu’il y a un certain dynamisme, le film est plat. Bien des gags et des situations qui se veulent rocambolesques et absurdes ont du mal à pleinement nous amuser tant c’est appuyé, comme si Jan Kounen nous disait « – attention les gags, c’est ici qu’il faut rire »… Mais voilà, ça marche un coup sur trois.

Puis enfin, même si Lindon et Damiens sont bons, ils tiennent des personnages épuisants, et entre deux engueulades et trois crises d’hystérie, finalement, ce duo improbable a du mal à matcher.

Ce retour de Jan Kounen au cinéma est donc une déception (encore une). Tous les ingrédients étaient réunis pour nous amuser, on est très loin de se trouver devant la comédie déjantée que la bande-annonce nous promettait, et finalement, même si ça peut se laisser regarder, ça reste très décevant à plus d’un niveau.

Note : 09/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.