décembre 4, 2021

Impact – Olivier Norek

Auteur : Olivier Norek

Editeur : Michel Lafon

Genre : Thriller

Résumé :

Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants

Avis :

De tout temps, le polar et le thriller sont des genres qui permettent de développer de sombres atmosphères, d’habiles histoires faites de faux-semblants et de suspense. L’aspect distrayant est donc indéniable, voire indissociable. Ce qui explique la popularité de cette frange de la littérature. Et, en ces lignes, un tel succès n’est en rien péjoratif, car il est révélateur des attentes du lectorat. À l’image des films noirs, l’occasion est généralement donnée de s’attarder (s’attaquer ?) à des sujets et des problèmes contemporains. D’une justice à deux vitesses aux déséquilibres sociaux, l’éventail des possibilités fait montre d’une grande variété.

Avec Impact, Olivier Norek interpelle sur la crise écologique que nous traversons. Réchauffement climatique, raréfaction des ressources naturelles, dérives du capitalisme et de la croissance économique, extinction de masse… Les préoccupations sont innombrables. À travers des intermèdes à l’échelle mondiale, on prend pleinement conscience d’une mutation à la fois insidieuse et implacable de notre environnement. Cette thématique constitue également le mobile des agissements de l’antagoniste. Pourtant, il n’est pas ici question d’encenser des actes illégaux. On ne parle pas non plus d’écoterrorisme qui instillerait la peur au cœur de la population.

Au fil des pages, le déroulement des faits alterne entre une phase d’action et une seconde propice à la réflexion. On a droit à une progression tendue, soutenue par une écriture directe et percutante. La structure narrative est dynamique, équilibrée et amène à un éveil des consciences avant d’entamer les prémices d’un nouveau paradigme pour les protagonistes, comme pour les masses. La démarche reste assez astucieuse, car elle démontre que tout combat est vain, sans une opinion publique favorable. La connotation virale des médias et des réseaux sociaux est particulièrement bien retranscrite. La responsabilité n’est donc pas unilatérale, mais partagée.

Le soulèvement populaire n’est pas sans rappeler des mouvements tels qu’Anonymous, même s’il ne s’agit pas d’enjeux et de valeurs similaires. Quant à la dénonciation des errances de notre société, elle est multiple. Politiques stériles, système économique aberrant, destruction des habitats naturels, hypocrisie des grands groupes et multinationales… De nombreux éléments sont évoqués avec à l’appui des données, des citations et des faits réels. L’intrigue a également le mérite d’interpeller sur la légitimité des moyens employés pour parvenir à ses fins. La violence est-elle inévitable et justifiable ? À moins qu’il ne s’agisse d’un camouflet pour réitérer les erreurs du passé ?

Malgré la pertinence des propos, la dernière partie aurait gagné à être davantage développée. Non pas que le dénouement se fasse dans la précipitation, mais la montée en tension des faits en amont suggère des pistes bien plus subtiles que le déroulement d’un procès. Celui-ci prend les atours d’un pamphlet où se succèdent de longues diatribes. L’ensemble n’est pas imbuvable et se révèle même dans la continuité des opinions évoquées jusque-là. Cependant, la résolution avorte sur une compromission qui ne marque toutefois aucune volonté de la part des États et des entreprises d’entamer un profond changement. Les limites du système débouchent alors sur des demi-mesures, pourtant insuffisantes et réfutées en bloc dès l’introduction.

Au final, Impact s’avance comme un roman essentiel en ces périodes troublées. Il a le mérite d’allier le divertissement à des préoccupations bel et bien tangibles. Olivier Norek interpelle et sensibilise son lectorat de fort belle manière et pas uniquement en ce qui concerne la crise écologique. Si celle-ci reste le cœur de l’intrigue, elle est également le vecteur d’autres inquiétudes. À savoir : quel comportement adopter en de telles circonstances ? Peut-on sombrer dans la criminalité pour défendre une cause désintéressée ? En cela, l’auteur confronte légalité et éthique pour mettre en exergue les errances de notre société. Ce que le système considère comme acceptable n’est pas moral. En dépit d’une dernière partie qualitativement en deçà de ce qui la précède, un thriller efficace, intelligent, engagé et engageant.

Note : 16/20

Par Dante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.