octobre 18, 2021

Les Bronzés Font du Ski

De : Patrice Leconte

Avec Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Michel Blanc, Marie-Anne Chazel

Année : 1979

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Après le Club méditerranée, la joyeuse troupe d’amis (plus connu sous le nom Des Bronzés) se retrouvent aux sports d’hiver. Ils vivront encore d’autres problèmes sentimentaux, et mésaventures. L’équipe ira même se perdre en montagne.

Avis :

Alors qu’il pensait tout lâcher, Patrice Leconte, sur une proposition de la troupe du Splendide, s’est lancé dans l’adaptation de leur pièce « Amour, Coquillages et Crustacés« . Cette adaptation a donné « Les Bronzés« , le second long-métrage de Patrice Leconte et le film fut un très joli succès avec plus de deux millions d’entrées. Dès lors, Patrice Leconte tient un succès et peut donc envisager le futur, et ce futur, ce sera d’emblée une suite à ses « … Bronzés« .

Un an après la sortie des  » … Bronzés« , Patrice Leconte et l’équipe du Splendide est de retour sur les écrans français avec de nouvelles aventures, afin de surfer sur le succès du premier film. Loin des cocotiers de la Côte d’Ivoire, Leconte et Compagnie place désormais sa caméra à Val d’Isère pour de nouvelles et truculentes vacances. Si le succès en salles fut moindre par rapport au premier, réunissant un peu plus d’un million cinq cent mille spectateurs, « Les Bronzés font du ski » va, au fil des années, se poser comme une référence dans le paysage de la comédie française, au point qu’il en ferait presque oublier le premier film.

Après le Club Med, certains de nos vacanciers préférés sont restés en contact et aujourd’hui, la joyeuse bande se donne rendez-vous dans les Alpes pour une semaine de vacances. Désormais, Jérôme s’est marié avec Gigi. Popeye a quitté sa femme, avant de revenir, sauf qu’il était déjà remplacé et aujourd’hui, il travaille pour elle dans le magasin de location qu’elle a dans la station. Quant à Nathalie, Bernard et Jean-Claude, rien ne change, entre engueulades pour les uns et rêve de séduction pour l’autre…

Patrice Leconte et le Splendide refont équipe et cette nouvelle association va remplir les soirées de beaucoup de français et ça, depuis maintenant quarante ans. Si le premier film s’est imposé comme un film culte, ce second va le dépasser très largement et s’imposer comme un incontournable de la comédie française et il faut bien dire que ces « … Bronzés font du ski » a de quoi mériter très aisément son statut de film culte, tant le réalisateur et son équipe ont réuni tant de bons ingrédients. Reprenant la même sauce que sur le précédent, « Les Bronzés font du ski » sera alors un ensemble de sketches qui s’amuseront encore une fois à faire de la parodie. Or, si la sauce est la même, le ton est plus piquant et à la différence du premier, les gags atteignent pratiquement tous leurs cibles.

Peuplé de répliques et de moments qui sont tous plus cultes les uns que les autres, dans son écriture, « Les Bronzés font du ski » est une machine de guerre qui sait parfaitement où aller et comment y aller. Résultat, on se poile du début à la fin avec un humour franchouillard qui grossit le trait, sans jamais en faire trop. Cette suite est aussi un réel plaisir pour les retrouvailles avec ces personnages. Le décor a changé, et ce dernier est un nouveau terrain de jeu pour ces personnages qui vont s’en donner à cœur joie. Franchement, comment ne pas sourire et rire devant les looses de Popeye ou Jean-Claude. Comment de pas sourire et rire devant le couple Jérôme/Gigi ou encore devant les horreurs que sont capables de sortir Nathalie et Bernard. Puis, plus loin que ça, comment ne pas rire devant certaines scènes qui sont de véritables mésaventures pour nos vacanciers, le chalet avec italien, les Montagnards, les crêpes au sucre, ou encore une compétition ou un pique-nique. Bref, c’est drôle, c’est fun, et en même temps, comme pour le premier film, il y a un ton grinçant qui se dégage de tout ça, Leconte et l’équipe continuant leur petite critique de ces français qui prennent des vacances et se pensent les rois du monde.

Après, comme pour le premier, tout n’est pas parfait non plus. Si on ne lui trouvera plus vraiment de ventre mou, je dois dire que par exemple, le titre de Bachelet mis ici sur toutes les aventures, à longueur de film, c’est un peu lourd au bout d’un moment. Si le rythme est bon, si l’humour est bon, et si la mise en scène est bonne et fonctionne très bien, on lui reprochera néanmoins de ne pas vraiment avoir d’évolution par rapport au premier, Leconte se contentant de coller des sketches les uns à la suite des autres.

Mais face à cette idée de mettre des sketches bout à bout, il y a surtout ces personnages et ces comédiens et comme pour le premier film, c’est bien eux qui font tout le truc. Lhermitte, Clavier, Balasko, Blanc, Jugnot, Lavanant, Chazel, encore une fois, ils sont tous excellentissimes, ils sont tous à se tordre et encore une fois, ils s’éclatent, ça se voit. Et même s’il manque une intrigue à ces films, on adore suivre ces personnages et ces acteurs.

Plus piquante, plus drôle et plus fun, cette suite pour nos vacanciers préférés se pose donc comme un incontournable de la comédie française. Tenu par une bande de comédiens qui s’éclatent, toujours servi par des personnages hauts en couleurs, « Les Bronzés font du ski« , quarante ans après sa sortie, demeure toujours aussi amusant.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.