novembre 30, 2021

I Drink Your Blood

De: David E. Duston

Avec Bhaskar Roy Chowdhury, Jadine Wong, Rhonda Fultz, George Patterson

Année: 1970

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Résumé:

Une bande de hippies satanistes arrivent dans une ville et commence à terroriser la population locale. Ils y violent une fille, son grand-père leur court alors après. Il échoue et on lui donne du LSD. Son petit-fils, embêté par cette histoire, achètent les hippies en leur donnant à manger des tourtes à la viande, infectées du sang d’un chien enragé. Ils se transforment alors en fous et commencent à tuer et à infecter tout sur leur chemin.

Avis:

Quand on fait des recherches sur les films d’horreur, on va vite se rendre compte qu’il y a une vraie bagarre pour savoir quel est le premier film gore de l’histoire. Le problème va venir de la censure. En effet, si aujourd’hui on s’accorde à dire que 2000 Maniacs! est le premier film gore, sorti initialement en 1964, cela n’a pas toujours été le cas. Notamment parce qu’il a subi les foudres de la censure et qu’il est sorti plus tardivement. Avec I Drink Your Blood, nous faisons face au film le plus supposément outrageant de tous les temps. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il s’agit du premier film a être classé X lors de sa sortie, tant il était considéré comme violent et sale et déviant. Bref, de quoi attirer notre regard. Mais cela valait-il vraiment le coup?

1. La drogue, c’est de la merde

Après tant de promesses, il était évident qu’on attendait beaucoup de I Drink Your Blood. Jaquette bien sale, production Grindhouse, tout laissait supposer à un film bien déviant. Mais ce sera tout autre. Ici, on va suivre un groupe de hippies qui se pensent satanistes et s’amusent à foutre le bordel dans un petit village d’une quarantaine d’âmes. Seul problème, deux de ces hippies ont violé une jeune fille du village et le petit frère, désireux de se venger, va mettre du sang de chien enragé dans des tourtes qui leur sont vendues. Dès lors, la troupe devient folle et le virus se transmet à toutes les personnes ayant un rapport de près avec le groupe de voyous. Le film va alors prendre des allures de film de zombie. Et d’après la légende, c’est ce qui aurait inspiré Robert Rodriguez pour son Planète Terreur.

Le problème quand on fait des promesses, c’est que la déception sera toujours au rendez-vous si elles ne sont pas tenues. Et c’est clairement le cas ici. I Drink Your Blood dure moins d’une heure et demi et le film démarre réellement à un quart d’heure de la fin. Avant d’arriver à une sorte de film d’invasion de zombies, on aura droit à tous les tics d’un mauvais film d’horreur des années 70. Le scénario est d’une lourdeur rarement atteinte. En effet, le coup de la vengeance qui tourne mal n’est jamais remise en cause. Le gosse n’est jamais puni, et on va avoir des redondances impardonnables. Entre les blagues dangereuses de cette bande de hippies débiles, le gamin qui revient inlassablement, les meurtres qui sont peu inspirés ou encore les phases de coucherie et de viols, on reste dans un schéma circulaire assez imbuvable et qui n’a que peu d’intérêt.

2. Outrageant de quoi?

L’autre gros défaut de ce film, outre son écriture digne d’un enfant de neuf ans, c’est qu’il n’est en rien outrageant aujourd’hui. Et pourtant, le film vieillit très mal et aurait gagner en grain et en moments décadents et gênants. Mais ce n’est pas le cas. Pourtant, on assiste à des viols, des femmes martyrisées par des hommes ou encore un grand-père qui va en prendre plein la trogne sur une séquence. En fait, même si tout ça semble dégueulasse sur le papier, à l’image, on assiste à une grande farce. Non seulement c’est mal shooté, mais en plus de ça, on frise souvent avec le ridicule. Les acteurs en font des caisses. Les situations sont grotesques et durent parfois des plombes, et on ne ressentira absolument aucune tension. Le film ne fait pas peur et ne dérange aucunement.

S’il dérange, c’est plutôt dans sa façon de ne jamais remettre en question ce qu’il montre. Le viol est puni mais c’est fait de façon aléatoire. On trouve une vieille histoire de barrage et d’amourette, mais cela ne servira à rien le propos du métrage. Et le coup de la secte satanique, on restera sur une bande de jeunes qui suivent un pauvre type qui a une légère emprise sur eux. C’est vraiment très léger, et donc très décevant. Quant à l’aspect gore de la chose, c’est très maigre et sans aucun sens. Les effets sont limités et totalement gratuits. On aura une pauvre main coupée, un pied scié pour on ne sait quelle raison, ou encore une décapitation qui surviendra à la toute fin alors que la jaquette nous vendait cela comme un des nombreux exemples de sévices présents dans le métrage. Et se dire que tout cela n’arrive qu’à la toute fin du film, c’est d’une tristesse…

Au final, I Drink Your Blood est un film qui ne vaut absolument pas sa réputation sulfureuse. C’est lent, c’est mou et surtout, le scénario est une vilaine farce qui ne raconte rien, si ce n’est un groupe de débiles qui vont contracter la rage et des prolétaires qui vont violer la même femme pour s’amuser. Le seul côté outrageant de ce film, c’est sa volonté de traiter de sujets comme le viol ou la violence, mais sans jamais remettre cela en cause. Le film vogue aujourd’hui sur ses cinquante ans et ne mérite clairement pas son statut de film classé X lors de sa sortie. Bref, un navet. Et un navet même pas fun!

Note: 02/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.