janvier 29, 2022

Le Mariage de mon Meilleur Ami

Titre Original : My Best Friend’s Wedding

De : P.J. Hogan

Avec Julia Roberts, Cameron Diaz, Dermot Mulroney, Rupert Everett

Année : 1997

Pays : Etats-Unis

Genre : Romance, Comédie

Résumé :

Julianne et Michael se sont connus étudiants et ont vécu une liaison amoureuse aussi brève que passionnée. Devant les hésitations de Julianne, ils décident de rompre mais de rester amis. Ils concluent alors un étrange pacte : si à vingt-huit ans aucun des deux n’a trouvé l’âme sœur, ils se marient ensemble. Mais voilà que quelques mois avant l’échéance, Michael se fiance avec Kimberly. Julianne aimerait bien tenter d’empêcher le mariage, si elle ne trouvait pas Kimberly si adorable…

Avis :

Scénariste et réalisateur australien, P.J. Hogan débute sa carrière dans les années 80 à la télévision australienne. Après quelques épisodes de séries et un court-métrage, le réalisateur passe à la case cinéma en 1994 avec la comédie « Muriel » qui révèlera entre autres l’actrice Toni Colette. Ce premier film sera un très joli succès pour le jeune réalisateur qui, en plus de faire un beau score au box-office, décrochera même le meilleur film à l’Australian Film Institute Award.

Fort de ce succès, P.J. Hogan peut alors penser à un second film. Trois ans après « Muriel« , le metteur en scène va être de retour sur les écrans et il va frapper encore plus fort avec sa comédie « Le mariage de mon meilleur ami« . Joliment romantique, porté par une Julia Roberts divine et une Cameron Diaz un brin cinglée et hyper sensible, le second long-métrage de P.J. Hogan si facile et sans surprise soit-il, demeure amusant et efficace, le genre de petite comédie romantique qui habille très bien une soirée. On sourit, on se laisse prendre au jeu et au-delà de ça, on se dit que le film peut dire merci à son casting, car même s’il tient des personnages standards, ils sont tous assez attachants et on aime les suivre sur ces quelques jours de Wedding Day.

Julianne, appelée Jules, a vingt-huit ans. Elle est critique culinaire et dans sa vie sentimentale, c’est le vide. Un jour, Jules reçoit un coup de fil de Michael, son meilleur ami qu’elle n’a pas vu depuis bien trop longtemps. Alors qu’elle se rend compte qu’elle est amoureuse de lui, celui-ci lui apprend qu’il va se marier à la fin de la semaine et bien entendu elle est de la fête. Jules en est sûr, elle a mis du temps, mais Michael est bien l’homme de sa vie. Avec cette idée, Jules va se rendre au mariage de son meilleur ami pour le reconquérir…

Quand on regarde « Le mariage de mon meilleur ami« , il est vrai que le film de P.J. Hogan est on ne peut plus classique. Très vite, on comprend le schéma de son scénario et ce dernier ne nous offrira aucune surprise de ce côté-là. Très convenu, joué d’avance, P.J. Hogan livre là la comédie romantique type. Mais c’est aussi une comédie romantique qui a une bonne idée, et même si le film fera dans le classique, on se laissera porter par son idée, son intrigue et plus largement par ses personnages. Les personnages, ce sont eux qui tiennent le film, ou plus précisément, ce sont ces acteurs et actrices, car les personnages qu’ils incarnent restent assez stéréotypés, mais qu’importe finalement tout ceci, car le film jouit d’un casting royal qu’on prend plaisir à suivre.

Dans un rôle totalement cliché, Julia Roberts est absolument divine et le personnage de Jules lui va à merveille. Il est même assez difficile de lui résister, tant l’actrice apporte tout son naturel et son charme qu’on lui adore et ça, même quand elle devient manipulatrice, voire démoniaque. Avec ce film, face à elle, c’est l’occasion de trouver une Cameron Diaz déjantée, qui nous réserve quelques moments assez savoureux. Dans le parcours de l’actrice, le rôle de Kimmy est l’un des piliers de sa carrière, car c’est ici qu’elle commence vraiment à se lâcher et partir vers les envolées comiques qu’on lui connaît et qu’on adore chez elle. Du côté des comédiens, si Dermot Mulroney trouve un rôle presque fade face à tous, on se rattrapera avec un Rupert Everett parfait. Un Rupert Everett qui s’amuse de son image, de ses clichés et surtout qui compose un très joli duo d’amitié avec Julia Roberts.

Pour « Le mariage de mon meilleur ami« , P.J. Hogan livre un film entraînant, qui tient un bon rythme et un bon humour. Jouant et empruntant tous les codes de la comédie romantique, sans rien réinventer, le metteur en scène australien livre un film amusant et sans prétention. Un film qui enchaîne bien ses gags sans jamais trop en faire. Un film qui, esthétiquement parlant, respire à plein poumon les années 90, ce qui aujourd’hui a une très jolie tendance à piquer notre petite corde nostalgique. Histoire de combler encore plus la corde de la nostalgie, le film est parcouru par une BO et une soundtrack list évidemment très nineties qui renforce encore un peu plus le plaisir.

Ce second film pour P.J. Hogan est donc une sympathique comédie romantique, qui coche toutes les cases et offre pile ce que l’on en attend. Amusante, cocasse, un brin manipulatrice, rythmée, joliment mise en scène, et surtout portée par deux actrices formidables, « Le mariage de mon meilleur ami » n’est certainement pas la meilleure de comédie de Julia Roberts de cette époque-là, on lui préféra « Coup de foudre à Notting Hill » par exemple, mais elle se laisse gentiment regarder et l’on passe un petit, mais bon moment. Bref, pour ma part, je suis content de m’y être arrêté de nouveau.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.