septembre 28, 2022

Ugly

De : Anurag Kashyap

Avec Ronit Roy, Tejaswini Kolhapure, Rahul Bhat, Anshikaa Shrivastava

Année : 2014

Pays : Inde

Genre : Thriller

Résumé :

Rahul et Shalini, les parents de Kali, 10 ans, sont divorcés. La fillette vit désormais avec sa mère et son beau-père, Shoumik, responsable d’une brigade de la police de Bombai. Un samedi, alors que Kali passe la journée avec son père Rahul, elle disparaît…

Avis :

Aujourd’hui, c’est dans une découverte totale que je me lance. Anurag Kashyap est un réalisateur dont je ne connais rien. Il faut dire que le réalisateur indien ait très peu de fois arrivé jusqu’à nos salles de cinéma. Par contre, si Anurag Kashyap est quasi-inconnu chez nous, en Inde, il fait partie des grands réalisateurs qui ne cessent de proposer encore et toujours du contenu.

On a souvent tendance à imaginer le cinéma Bollywoodien comme des films faits de couleurs, de chansons, qui sont bien souvent interminables et accessoirement qui développent un côté kitschouille. Bien souvent, c’est le cas, mais il existe un autre côté de Bollywood et plus je découvre le cinéma bollywoodien et plus celui-ci s’éloigne des clichés et quitte peu à peu l’imaginaire que j’avais de Bollywood, pour se poser comme du cinéma indien et ce n’est pas cet « Ugly » qui dira le contraire.

S’il est clair que « Ugly » tient une atmosphère aussi étonnante que formidable, le film d’Anurag Kashyap demeure assez inégal, car son intrigue est un véritable labyrinthe dans lequel il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Mais entre qualités et défauts, « Ugly » n’en restera pas moins un film intéressant, très intéressant.

Rahul et Shalini sont des parents divorcés. Un après-midi comme un autre, Rahul vient chercher sa fille, Kali, dix ans. Se rendant chez un ami, la jeune fille décide d’attendre son père dans la voiture. Ce jour-là, Kali disparaît. C’est Shoumik, le beau-père de Kali, chef de la police, qui va mener l’enquête et ce qui paraissait être un simple enlèvement, va se trouver être bien plus complexe que ça.

Pour son nouveau film, Anurag Kashyap a décidé de « faire simple », enfin du moins dans son idée, car « Ugly » est un film qui commence comme une simple disparition d’enfant, comme le cinéma de tout horizon nous en a déjà offert. Commençant donc de manière simple, « Ugly » est un film qui va intriguer, et même captiver d’emblée. L’ambiance est terrible, et au-delà de ça, l’enquête en elle-même, en allant de suspect en suspect arrive à créer un joli pique de curiosité. Mais cette enquête, si elle demeure en permanence intrigante, va très vite nous perdre au final, car plus elle avance et plus elle va se faire labyrinthique et le scénario que tient entre ses mains Anurag Kashyap va se faire confus. « Ugly » est un film qui tient clairement trop de sous-intrigues, trop de suspects, trop de retournements de situation et au final, une fois que le générique arrive, on n’est pas sûr d’avoir vraiment tout compris. Est-on vraiment sûr de ce qui s’est joué sous nos yeux ? Est-on vraiment sûr d’avoir compris chacun des personnages et leur motivation ? Est-on vraiment sûr des pistes qu’on a suivies au gré de ce que le réalisateur nous montrait ? Pas vraiment et l’on quitte « Ugly » avec plus de questions que de réponses. Après, il faut dire aussi que le film est très riche, et peut-être faudrait-il s’y replonger une deuxième fois pour étayer telle ou telle hypothèse. Et peut-être que tout prend un sens avec ce second visionnage, on a déjà vu bien des films se révéler à un second visionnage.

Au-delà de cette enquête et sa confusion, « Ugly » est aussi un film qui tient bien d’autres éléments dans son scénario. « Ugly » est un film qui tient des sujets intéressants, comme l’incapacité de la police, sa corruption ou encore son côté personnel, réglant des comptes plus pour son bien-être que pour l’intérêt de la population. Anurag Kashyap jette un regard très sévère sur la police, et plus largement aussi sur sa population. Une population pauvre, qui profite de la disparation de cette petite pour s’enrichir. Et c’est assez fou, car c’est peut-être ce regard sur l’Inde et ceux qui y habitent, qui est plus intéressant ici que l’enquête en elle-même.

Du côté de la mise en scène, « Ugly » est un thriller qui tient une ambiance glaçante et saisissante. Anurag Kashyap livre un film crasseux, violent, qui ne lésine pas pour imposer une ambiance dérangeante, allant même jusqu’à livrer quelques effets gores.

Anurag Kashyap nous offre aussi un thriller urbain, qui est bourré d’idées, car tout en gardant ce côté thriller, pour s’allier à son scénario, on sera assez fasciné par la façon dont le réalisateur filme l’Inde, les rues et la population. Si l’ambiance est rude, et si le film tient d’excellente idées et de très bons moments, il faut aussi mentionner un montage assez chaotique, qui est fait parfois de flashbacks qui interviennent sans amorce et ces derniers, assez mal placés, ont tendance à nous embrouiller, et c’est aussi en partie ce qui rend l’intrigue citée plus haut confuse.

« Ugly« , c’est enfin la découverte de très bons acteurs. Si les personnages sont hauts en couleurs et pas toujours compréhensibles, cela n’empêche pas les comédiens d’être excellents, et même de crever l’écran. Ainsi, on prendra beaucoup de plaisir à découvrir Rahul Bhat, Ronit Roy ou encore Anshikaa Shrivastava qui tiennent trois personnages bien plus complexes qu’ils n’en n’ont l’air.

« Ugly » est donc un film confus, qu’on quitte avec le sentiment que quelque chose nous a échappé. Complexe, chaotique et sinueux, « Ugly » n’en demeure pas moins intéressant, et même plaisant, notamment pour le regard que jette Anurag Kashyap sur l’Inde et sa population. Loin des couleurs et des chansons de Bollywood, « Ugly » est un film sombre et glaçant qui entre ses défauts et ses qualités, demeure une expérience et une découverte vraiment saisissante. Aucun regret donc de m’y être arrêté, et si j’en ressors avec plus de questions que de réponses, il est certain que je m’y replongerai d’ici quelque temps, afin d’être sûr d’en comprendre ses subtilités.

Note : 11/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.