janvier 22, 2022

L’Antre de la Folie

100419064006965755865763

Titre Original: In the Mouth of Madness

De : John Carpenter

Avec : Sam Neill, Julie Carmen, Jürgen Prochnow, David Warner, Charlton Heston, John Glover,

Année : 1995

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Scénario : Michael De Luca

Résumé :

John Trent est enquêteur pour les assurances. Il est chargé par le directeur d’une maison d’édition de retrouver Sutter Cane, écrivain à succès qui a mystérieusement disparu. Au cours de ses investigations, Trent se rend compte que le monde terrifiant servant de décors aux romans de Cane serait en fait bien réel…

Avis :

Surprise en cette fin d’année, Seven Sept nous ressort dans une édition Blu Ray le dernier volet de la « Trilogie de l’Apocalypse » du Sieur Carpenter. Les deux premiers volets furent de franches réussites (The Thing et le Prince de ténèbres), qu’en est-il de ce film qui n’est certes pas le plus connu de la filmographie de ce réalisateur culte, mais qui reste tout de même fortement recommandable ?

39126376

Force est de constater que depuis une vingtaine d’années, John Carpenter ne nous a pas vraiment gâté en matière d’horreur. S’il est vrai que des films comme Vampires (1998), Ghost of Mars (2001) ou Los Angeles 2013 (1996), sont sympas, ils sont loin d’avoir l’aura qu’ont les films les plus anciens et les plus cultes du réalisateur (Halloween, La nuit des masques, The Thing, Christine, …). L’antre de la folie vient clôturer une carrière devenue culte pour une filmographie devenue bien plus conformiste par la suite.

La première chose qui frappe d’entrée, c’est l’influence Lovecraftienne qui hante la totalité du métrage, notamment cet univers qui devient progressivement cauchemardesque où ces monstres venant des entrailles de la Terre, faisant directement référence à « L’appel de Cthulhu ». Carpenter ne s’en est jamais caché ; après tout, le titre original de L’antre de la Folie est « In the mouth of madness », qui fait référence à l’un des ouvrages de H.P. Lovecraft : « Beyond the mountains of Madness ». Dans une moindre mesure, on retrouve aussi quelques références à Stephen King, notamment le fait que Sutter Kane soit la « rockstar » des écrivains d’épouvante.

Si le film reste méconnu du grand public, L’antre de la Folie est pourtant un film d’une rare efficacité que je vous conseille fortement. Cette ambiance qui nous plonge crescendo dans un cauchemar abominable a rarement été égalée. Un pur concentré de peur et l’on ne peut s’empêcher de voir  l’influence qu’a eu ce film sur la série de jeux vidéo Silent Hill, au même titre que le monumental « l’Echelle de Jacob » tant ces univers oppressants se ressemblent. Une véritable pépite du cinéma de Big John qui trône parmi ses meilleures œuvres et qu’il vous faut absolument découvrir ou redécouvrir.

Côté casting, c’est très convaincant. Ici pas de grandes stars, mais que des gueules connues du cinéma comme Sam Neill (Jurassic Park, Event Horizon, …), David Warner (Titanic, Star Trek 6 , …), Jurgen Prochnow (Judge Dredd, Dune, …). Sans oublier  la présence pour un petit rôle d’une immense figure du cinéma : Charlton Heston (Ben Hur, Le Survivant, La planète des singes, …). A noter également, la présence de Hayden Christensen (Le Anakin Skywalker des Episode II et III de Star Wars) au casting pour l’un de ses premiers rôles (le gamin livreur de journaux). Sans oublier les surprenants effets spéciaux (notamment la mamy réceptionniste) signés Greg Nicotero (Walking Dead, Evil Dead 2, …).

lantre-de-la-folie

En ce qui  concerne les interactivités de cette galette, circulez, il n’y a rien à voir. Après un menu franchement moche, niveau bonus, on ne s’est pas foulé. En effet,  nous n’aurons droit ici qu’à une pauvre bande annonce et un commentaire audio de John Carpenter et de Garry B. Kibbe, le directeur de la photographie du film. Pour le reste, absolument rien d’autre à se mettre sous la dent ; l’édition dvd de 2007 était pourtant bien mieux fournie avec entre autre un entretien avec Greg Nicotero (responsable des SFX), avec Julie Carmen et avec John Carpenter lui-même. Côté image, c’est du beau travail, elle est nette et bien nettoyée tout comme le son en DTS 5.1 qui enchantera vos oreilles (ou les effraiera, c’est selon).

Note : 17/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=_GUnyv5wCxU[/youtube]

Par Trasher

IscarioteNote de Iscariote: 16/20 L’inspiration de l’univers de Lovecraft rend ce film dérangeant, mais néanmoins captivant.

ServalNote de Serval: 20/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.