décembre 6, 2021

Au Feu… Les Pompiers

Titre Original : Hori, Ma Panenko

De : Milos Forman

Avec Jan Vostrcil, Frantisek Debelka, Josef Sebanek, Josef Rehorek

Année: 1968

Pays: Tchécoslovaquie, Italie

Genre: Comédie, Drame

Résumé :

Dans une petite ville de province, un bal des pompiers est organisé en l’honneur des cinquante ans de service de l’un des leurs. En plus d’une tombola, un concours de miss beauté est mis en place pour remettre le cadeau au vétéran. Mais rien ne se passe comme prévu : les lots de la tombola disparaissent progressivement tandis que les jeunes prétendantes au titre de miss beauté ne font guère preuve d’enthousiasme. C’est alors qu’un incendie se déclare dans une maison voisine…

Avis :

Miloš Forman est un immense réalisateur et alors que cela fait un peu plus d’un an qu’il a disparu, nous voyons aujourd’hui ressortir dans certaines salles de cinéma ce que l’on peut appeler ses œuvres de jeunesse. Si Miloš Forman fut révélé quand il a posé sa caméra aux Etats-Unis, notamment pour y faire un chef-d’œuvre, « Vol au-dessus d’un nid de coucou« , il est vrai que ses premiers films tournés chez lui, en République Tchèque, demeurent plus confidentiels. Comme beaucoup de monde, du cinéma de Miloš Forman, je connais ses films à partir du milieu des années 70 avec le film cité plus haut. Mais qu’en est-il de ses premiers films ? J’ai donc sauté sur l’occasion de pouvoir en découvrir un dans les meilleures conditions qu’il soit et je dois avouer que j’en suis ressorti assez décontenancé et surtout très déçu.

« Au feu les pompiers ! » est le quatrième film de Miloš Forman et il est vendu comme une comédie. D’ailleurs, quand on découvre le film, cela ne fait nul doute que Forman avait fait une comédie, mais « Au feu les pompiers !« , c’est une œuvre qui a été rattrapée par le temps, et même si on la replace dans son époque, certains passages demeurent aujourd’hui assez gênants à regarder et de manière plus générale, le film a du mal à fonctionner et à convaincre.

Dans un petit village, un bal est organisé à l’occasion des cinquante années de service du chef de la bridage des pompiers. Pour l’occasion, en plus du bal, une tombola est mise en place, et même une élection de Miss est prévue. Mais alors que le bal a commencé, rien ne va se passer comme prévu.

Pour son quatrième film, le réalisateur tchèque a décidé de s’aventurer dans la comédie burlesque et absurde et on peut dire qu’il n’hésite pas une seconde à aller à fond dans son idée. « Au feu les pompiers !« , c’est un petit ovni qui part dans tous les sens, il part d’ailleurs bien trop dans tous les sens et finalement, on finit par se demander ce que Forman veut raconter. Mais bon, c’est un ovni qui parfois sait amuser et offrir de bons petits moments, mais c’est aussi un ovni qui va décevoir, beaucoup décevoir.

Le principal souci que j’ai rencontré dans ce film, c’est l’image qu’il renvoie. Si l’idée de créer un concours de beauté dans un petit village n’est pas mauvaise, je suis resté catastrophé devant l’image que le réalisateur renvoie des hommes ici. Alors certes, l’époque n’était pas la même, et il faut impérativement remettre le film dans son époque, mais pour le coup, malgré beaucoup d’efforts, certaines images et certaines scènes restent et si cela faisait rire en 68, cela fait bien moins sourire en 2019, et ça, même s’il est évident que le réalisateur force le trait pour en faire ressortir une caricature plus évidente. Puis, de ce trait grossi, il en ressort des personnages qui sont tout sauf attachants. J’irais même jusqu’à dire que le plupart des personnages sont glauques et « malaisants ».

Ensuite, comme je commençais à l’évoquer plus haut, « Au feu les pompiers !« , c’est un film qui n’a pas forcément de fil conducteur et l’on se retrouve dans un ensemble de sketches assez lourds, qui bien souvent n’amènent à rien. Aucun fond, aucune thématique, on veut bien que le film soit une comédie, mais plus de relief aurait été le bienvenu.

Ce ressenti est aussi amené de par les comédiens qui peuplent le film qui sans être vraiment mauvais, sont loin d’être extraordinaires, la plupart livrant des interprétations sans relief ou grossies dans leurs émotions.

Enfin, du côté de la mise en scène, le film dégage bien un certain charme à plus d’un moment, mais jamais il ne se tient dans sa durée. Ayant mal vieilli là aussi de ce côté, « Au feu les pompiers ! » finit par traîner en longueur et alors même qu’il est très court, une heure dix seulement, il paraît bien plus.

Dernier film de Miloš Forman en République Tchèque, « Au feu les pompiers ! » est un film bien étrange et surtout très « malaisant ». Il y a aura bien quelques instants qui auront relevé le film, et même la séance, mais malheureusement, ils furent bien peu, et entre catastrophe et ennui, « Au feu les pompiers ! » se dresse comme ma première vraie déception venant du cinéma de Miloš Forman. Dommage.

Note : 07/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.