novembre 30, 2022

Destroyer – Kidman Barbouillée

De : Karyn Kusama

Avec Nicole Kidman, Toby Kebbell, Tatiana Maslany, Sebastian Stan

Année: 2019

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

La détective du LAPD Erin Bell a jadis infiltré un gang du désert californien, ce qui a eu de conséquences dramatiques. Lorsque le chef de la bande réapparaît, elle doit fouiller dans le passé pour se défaire de ses démons.

Avis:

Karyn Kusama est une réalisatrice américaine qui avait très bien commencé sa carrière, puisque c’est elle qui a réalisé le très beau « Girlfight« , film avec Michelle Rodriguez en boxeuse. Le film qui était son premier long-métrage avait raflé les grands prix de Sundance et Deauville, à juste titre. Mais depuis, on ne peut pas vraiment dire que la réalisatrice ait réitéré les faits, puisque « Jennifer’s Body » et « Æon Flux » ont été loin de convaincre. Seul peut-être « ‘The invitation » peut relever le tout, puisqu’il est véhiculé par un bon petit bouche à oreille.

Quatre ans après « The Invitation« , Karyn Kasuma est de retour avec un thriller très sombre. Annoncé avec un trailer affolant, porté par une Nicole Kidman comme on ne l’avait jamais encore vu, « Destroyer » avait tout pour être la bonne surprise de ce mois de Février et dire que je l’attendais avec impatience est bien maigre comme expression. Mais malheureusement, c’est une déception qui a pointé le bout de son nez. Si « Destroyer » se laisse regarder, on est très loin du thriller qu’il aurait dû être. Lourd, longuet, hystérique, s’aventurant sur des sentiers qui ne sont pas forcément nécessaires, seul le final rehausse le charme en créant une surprise. J’attendais un choc, et finalement, c’est une petite série B imparfaite que nous sert ici Karyn Kusama.

Erin Bell, la cinquantaine, est une flic usée et terriblement en colère. Il y a dix-sept ans de cela, elle fut infiltrée auprès d’un gang dans le désert californien et la mission pour laquelle elle fut dépêchée fut alors un échec et son collègue engagé avec elle est mort. Quelques membres du gang avaient à l’époque réussi à s’échapper. Depuis, Erin vit avec le désir de se venger et c’est quand elle commençait à renoncer cette idée que le chef de la « meute » est de retour…

« Destroyer » est un film qui est très étrange dans tous ses aspects. C’est un film qui est étrange car il a autant de qualités que d’imperfections, arrivant à être aussi intéressant, voire passionnant, qu’on est aussi capable de voir le temps passer, car la réalisatrice s’aventure parfois sur des sentiers qui ne sont pas vraiment utiles à l’intrigue. Des sentiers qui laissent une impression de « gagner du temps », afin que son film puisse tranquillement aller sur ses deux heures.

« Destroyer« , c’est un scénario qui a ses bons et ses mauvais côtés. C’est un scénario qui offre une très bonne immersion, c’est un scénario très noir, qui se trouve être nébuleux. Le film est une enquête pour assouvir une vengeance. De ce côté-là, sans être incroyable, « Destroyer » réussit à tenir son intrigue. Les éléments, via des flashbacks, se mettent peu à peu en place, et même si l’on peut dénoncer une certaine facilité et un manque d’originalité, ce qui fait que l’intrigue se dévoile très vite, Karyn Kusama, de ce côté-là, livre un film efficace et intriguant. La réalisatrice nous donner l’envie d’aller plus loin dans cette enquête et si l’on commençait quelque peu à voir le temps passer, notamment quand la cinéaste s’aventure dans la vie de famille de son « héroïne » (franchement, on s’en fout un peu), Karyn Kusama nous rattrape avec une vraie surprise, qui relèvera tout l’intérêt qu’on porte à cette histoire. Un petit tour de force qu’on n’attendait plus et qui fait passer « Destroyer » de la case ça se regarde, à ça se remarque.

« Destroyer« , c’est aussi un film qui est tenu par une Nicole Kidman bluffante. Une Nicole Kidman sans fard, très enlaidie pour le rôle. Une Nicole Kidman possédée par son rôle, peut-être même un peu trop, car si l’actrice est incroyable, on peut aussi soulever un manque de nuance, un personnage parfois incohérent, ce qui dérange quelque peu. Erin est un personnage qui parfois, est bien trop marqué par la performance de Nicole Kidman, ce qui fait qu’on s’attarde de temps à autre bien plus sur le jeu de son actrice, que sur le personnage lui-même. Nicole Kidman et son personnage sont donc l’un des énormes atouts du film, mais c’est aussi l’un de ses défauts.

Si la mise en scène a de très bons côtés, comme une photographie superbe, offrant ce côté sombre, voire glauque et poisseux, qu’on est venu chercher, là encore, cette dernière a ses défauts. Ça manque de rythme, ça traîne bien souvent, ça se cherche parfois, d’autres fois encore ça tourne en rond… Bref, c’est loin d’être le thriller noir qu’on attendait. C’est loin de l’enquête palpitante que la bande-annonce nous vendait. Après, comme je le disais, sur l’ensemble, « Destroyer » se regarde et il a de bons arguments pour lui. On en sort même divertis, grâce notamment à ce final surprise.

Mélange d’intérêt et de déception, le cinquième film de Karyn Kusama reste sur l’ensemble un petit film sympa. L’intrigue tient la route et arrive à se faire surprenante, malgré ses très gros défauts qui se jettent sur sa route. Cette histoire de vengeance est simple, parfois plombée, mais elle demeure efficace. Puis il y a Nicole Kidman, qui, avec les bons comme les mauvais côtés de son personnage, est fascinante. Bref « Destroyer » est à voir, mais il est aussi loin d’être l’essentiel de la semaine.

Note : 12/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.