décembre 10, 2022

The Lunchbox

Titre Original : Dabba

De : Ritesh Batra

Avec Irrfan Khan, Nimrat Kaur, Nawazuddin Siddiqi, Lillete Dubey

Année : 2013

Pays : Inde, France, Allemagne

Genre : Romance

Rsumé :

Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère.

Avis :

Après avoir étudié le cinéma à New-York, Ritesh Batra, réalisateur indien, a enchaîné les courts-métrages vers la fin des années 2000 dans son pays. Présenté dans différent festival, le réalisateur se fait assez vite une jolie renommée, notamment grâce à la peinture très simple qu’il fait de ses personnages. « The Lunchbox » est son premier long-métrage. Un long-métrage qui fut présenté à Cannes en 2013 via la semaine de la critique. Le film fut un petit événement, et fut très vite acheté dans différents pays. Loin, très loin des gros studios bollywoodiens, « The Lunchbox » sort en Inde en Septembre 2013 et reste à ce jour, pour un film indépendant, le plus gros succès du pays.

« The Lunchbox« , c’est le genre de film qui fait du bien à l’âme. C’est le genre de film qui rend heureux et qu’on aurait même envie de revoir immédiatement, tant le voyage, l’évasion, les personnages, les acteurs ou encore l’ambiance magique et parfumée de Bombay, sont excellents. Ce premier film est donc une très belle réussite.

Bombay, Ila est une jeune femme dont le mariage s’effrite peu à peu. Délaissée par son mari, bien trop prise à son travail, elle décide, pour essayer de réanimer la flamme, de lui cuisiner de savoureux petits plats pour son déjeuner. Faisant appel à un service de livraison, le livreur en question va se tromper dans l’adresse et il va livrer la lunchbox faite par Ila à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Voyant son mari n’avoir aucune réaction, Ila comprend que la Lunchbox n’a pas été livrée à la bonne personne. Le lendemain, Ila, après avoir cuisiné et fait appel au même service de livraison, glisse un petit mot dans la lunchbox, afin de percer ce mystère. Commence alors une belle correspondance entre Ila et Saajan.

Magnifique, très touchant, original et enivrant, ce premier film pour Ritesh Batra est une très belle réussite comme on adorerait en voir et en avoir plus souvent. Avec « The Lunchbox« , le réalisateur indien livre ici un film bourré de charme, de délices et de confidences.

Partant sur une belle idée, le réalisateur nous entraîne dans une des plus jolies correspondances du cinéma et c’est avec énormément de subtilité que Ritesh Batra, à travers ces deux personnages, va analyser notre société, nos vies et ce quotidien qui à force de routine, finit par se faire ennuyeux et s’installe sans vraiment qu’on s’en rende compte. La force de cette « … Lunchbox« , c’est qu’elle parle et décrit tout le monde. Cette histoire a beau se passer à Bombay, elle pourrait très bien se passer n’importe où, car ces personnages sont d’une simplicité et d’un réalisme fou. Il nous ressemble = et c’est pour cela que le film en est d’autant plus touchant.

Magnifiquement mis en scène et monté, « The Lunchbox« , c’est des échanges de lettres qui vont être faits après une erreur. Ce sont donc deux inconnus qui, par la force d’un destin, vont entrer en communication. Ces deux inconnus vont alors à l’heure d’internet, coucher sur papier tout ce qu’ils n’osent dire et avouer à voix haute. Ces confidences sont touchantes et parfois même bouleversantes, tant il s’en dégage une très belle sincérité et liberté de ton. Parfaitement tenu, Ritesh Batra ne tombe pas dans le pathos et évite les pièges de la romance clichée, même s’il va naître une forte attirance entre les deux personnages du fait des fantasmes qu’ils laissent transparaître en filigrane.

Si cette histoire entre ces deux personnages pourrait se passer n’importe où, « The Lunchbox » est aussi un film magnifique qui filme l’Inde et la ville de Bombay de manière incroyable. On sent un amour pour cette ville et sa vie. Il y a quelque chose de très vivace qui est mis en scène. Ritesh Batra filme les traditions, il filme les métiers, il filme la cuisine, les interactions entre les gens, filme les quartiers riches comme les quartiers pauvres et ne tombe pas dans le piège de la carte postale. Non, son Bombay est riche, intense, et beau, avec ses bons comme ses mauvais côtés.

Le voyage est merveilleux et dépaysant et entre cette relation originale, tous les thèmes que le film approche de près ou de loin, ces envies de bouffe, ses acteurs incroyables et bourrés de charme (impossible de ne pas tomber en amour pour Nimrat Kaur et Irrfan Khan), « The Lunchbox » est une merveille entre drame et comédie, qui nous fait du bien. Oui, malgré la monotonie, malgré un certain mal être pour ces personnages, quoi qu’ils évoluent, ça fait du bien de voir des gens simples et des choses simples. Bref, ce premier film de Ritesh Batra est un coup d’amour, qui mérite bien toutes ses éloges !

Note : 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=xwYN-XS92yY[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.