juin 19, 2024

Casse-Tête Chinois

De : Cédric Klapisch

Avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France, Kelly Reilly

Année : 2013

Pays : France

Genre : Comédie, Romance

Résumé :

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.

La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

 

Avis :

En 2002 sortait un petit film que personne n’attendait, « L’auberge espagnole« . Joli succès, le film de Cédric Klapisch a depuis trouvé un statut de film culte. Trois ans plus tard, le réalisateur a décidé d’offrir une suite à ses personnages et c’est ainsi que « Les poupées russes » vit le jour, et même si le film n’était pas à la hauteur des premières aventures de Xavier, il faut dire que c’était plaisant de retrouver ces personnages et de les voir grandir.

Partant sur d’autres chemins, cela faisait maintenant huit ans que nous n’avions plus de nouvelles de Xavier, Wendy, Isabelle et Martine. Approchant alors de la quarantaine, Cédric Klapisch s’est dit qu’il était temps de de nouveau les faire revivre, histoire de faire le point, et de voir où ils en sont.

L’idée de retrouver ces personnages était excitante, surtout à cet âge crucial. Puis c’était aussi la bonne idée d’offrir un film qui rehausserait le niveau, par rapport à la petite déception que « Les poupées russes » avait apporté avec lui. Et même si l’on reste encore loin de la qualité du premier opus, « Le casse-tête chinois » demeure une bonne suite, qui s’avère mieux que la précédente. Une suite qui amuse, qui touche, et qui fait très bien le point.

Cela fait maintenant dix ans que Xavier et Wendy sont ensemble. Ils ont eu deux enfants, mais ne se sont jamais mariés. Xavier est toujours très ami avec Isabelle et cette dernière ayant trouvé la femme de sa vie, elle cherche à faire un enfant, et Xavier, en très bon pote qu’il est, a alors répondu à une demande. Mais cette réponse fut sûrement la goutte d’eau et le couple de Xavier n’y a pas résisté. Wendy a même trouvé un nouveau compagnon, qui habite New-York, ville vers laquelle elle part vivre avec ses enfants. Xavier, pour continuer à voir ses enfants, emménage donc lui aussi à New-York… Bref, en une phrase, Xavier à beau approcher de la quarantaine, sa vie, c’est toujours le bordel !

Ce désir de retrouver Xavier et sa bande, rien qu’à lui seul, justifie le fait que Cédric Klapisch s’attarde de nouveau sur son cas et c’est quelque part entre joie et nostalgie que se pose ce troisième opus.

Les personnages depuis « Les poupées russes » ont évolué, la vie a fait son chemin, drame, rupture, amour, désillusion, enfants… Cédric Klapisch nous plonge une nouvelle fois dans cette tranche de vie qui nous est désormais familière. Développant une bonne idée et un scénario qui tient debout, « Casse-tête chinois« , c’est surtout l’occasion de faire le point sur sa vie. C’est l’occasion de s’arrêter sur le temps qui passe et ce qu’on en a fait. « Casse-tête chinois » aborde l’avenir et le passé pour le conjuguer au présent de son personnage ou de ses personnages, car pour une fois, Cédric Klapisch va aussi développer plus en profondeur ces personnages qui font l’univers de Xavier. Ainsi, Martine, toujours incarnée avec malice par Audrey Tautou, prend de l’ampleur (il était temps). On regrettera cependant qu’a contrario, Kelly Reilly voit son personnage plus survolé.

« Casse-tête chinois« , c’est aussi le fait d’être parent et d’être présent. Il aborde aussi le désir d’enfant et les difficultés pour les couples du même sexe. Le film parlera aussi, comme ces prédécesseurs l’on toujours fait, de l’exil et du « chez soi ».

Tous ces sujets sont bien souvent amenés avec beaucoup de finesse. Cédric Klapisch sait quand son film doit être drôle (mention spéciale à la scène d’Audrey Tautou qui joue en mandarin et qui est hilarante) ou quand il doit se faire plus touchant. « Casse-tête chinois« , c’est un film frais, sérieux et en même temps léger. C’est un film qui donne le sourire, même si, parfois, il faut dire qu’il a un peu tendance à se répéter, que ce soit dans ses situations ou ses gags. Souvent, ces derniers renvoient à ce qui a déjà été fait ou dit, d’où le fait que le moment ne soit peut-être pas aussi marquant que « L’auberge espagnole« . Mais bon, comme on passe aussi un moment sympa, on peut oublier ces quelques facilités scénaristiques.

On notera que ce film permet aussi une magnifique immersion dans un New-York loin de la carte postale habituelle. Si Cédric Klapisch offre des images qui sont des incontournables, il montre aussi que c’est une ville qui est aussi belle et bordélique que son personnage principal.

Ce retour aux sources est donc une bonne petite réussite, même si son réalisateur n’arrive pas encore à retrouver l’éclat de son premier essai. « Casse-tête chinois » nous amuse, nous touche, tient la corde de la nostalgie, et sait comme nous tenir. Ce voyage depuis Barcelone, il y a maintenant onze ans, est toujours aussi plaisant, et même si c’est moins marquant que la première excursion, à la fin de ce chapitre, on se surprend à avoir envie de retrouver Xavier et ses potes quand ils auront la cinquantaine.

Note : 13,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=z-8ivT49RHE[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.