juin 23, 2021

Beth Ditto – Fake Sugar

Avis :

A la fin des années 2000 et au début des années 2010, un groupe américain va rapidement se démarquer de la masse et presque révolutionner le milieu de la pop rock. Ce groupe, c’est Gossip qui va signer un single incroyable avec Heavy Cross. Mélange parfait entre quelques petits riffs rock et une rythmique très pop, le groupe devait aussi beaucoup à sa chanteuse, Beth Ditto et sa voix de velours. Aussi bien capable de chanter doucement que de pousser, charismatique, le succès du groupe n’est pas un hasard avec une personnalité aussi forte que celle de Beth Ditto. Pourtant, la chanteuse n’a pas eu une vie facile, souffrant d’attouchements sexuels alors qu’elle n’était qu’enfant par un de ses oncles, dépressive et ayant fait plusieurs tentatives de suicide, on peut dire que le succès est une belle revanche. Malheureusement, en 2016, Gossip décide de se séparer. Douche froide pour les fans, mais Beth Ditto va rapidement refaire parler d’elle avec un gros projet de carrière solo. C’est ainsi qu’en 2017, soit un an après la dissolution du groupe, elle sort Fake Sugar, son tout premier effort solo. On sait qu’il est difficile pour des chanteurs de groupe de sortir d’une certaine zone de confort et de ne pas proposer des compositions presque similaires. On a pu constater cela avec Serj Tarkian à sa sortie de System of a Down par exemple. Est-ce le cas avec Beth Ditto ?

Le skeud débute avec Fire, qui est aussi le premier single, et on ressent rapidement une volonté de revenir vers des fondamentaux plus rock. Alors que Gossip s’était lentement mais sûrement dirigé vers un fond plus électro pop, la chanteuse prend tout le monde à revers et propose presque un retour aux sources. Le morceau est assez efficace, notamment dans ses riffs, mais il manque un peu de vigueur et d’énergie. In and Out, qui fait suite à Fire, est un titre aussi sympathique, un peu plus pop mais doté de vrais instruments et non pas de boîtes à rythmes détestables. Si à la première écoute ce titre passe bien, on peut dire merci au refrain entêtant, il manque là aussi une certaine énergie. La chanteuse a vraiment voulu faire un album plus personnel et donc plus dans la retenue, ce qui n’est pas plus mal. Fort heureusement, Fake Sugar arrive derrière et va montrer que la chanteuse peut assimiler douceur et énergie. Sur un rythme de guitare assez ilien et planant, elle va pouvoir placer sa voix et pousser un peu plus, montrant toute l’étendue de son talent. La chanteuse n’en fait pas des caisses pour autant et va signer un morceau assez touchant et plutôt juste. Dans le même style, on pourra évoquer We Could Run, un titre assez similaire, bien qu’un poil plus pop dans son instrumentalisation.

Mais ce qui fait le succès de Beth Ditto, c’est clairement son caractère fort et sa propension à la folie. Avec Gossip, cela se traduisait souvent par des prestations scéniques assez folles et des clips plutôt drôles. Sur ce premier album solo, c’est différent. La chanteuse va utiliser des refrains amusants ou des paroles qui donnent le sourire. On peut citer le très funky Savoir Faire, mais surtout le Oo La La, un titre acidulé complètement fou, dont les trois quarts du refrain sont en français. La rythmique, l’instru, tout est drôle dans ce titre, et on ressent surtout une vraie énergie. Si la chanteuse laissait parler ses sentiments, avec ce morceau, elle se lâche complètement et cela fait plaisir. Cependant, c’est le seul morceau de l’album qui sort vraiment du lot par sa différence et sa folie. Avec cet album, on sent que la chanteuse a voulu tenter autre chose, jouer la carte de l’amour et de la sensibilité. Et cela fonctionne avec des titres comme Lover, qui baigne vraiment dans une ambiance très 80’s ou encore Oh My God, qui sont vraiment les deux morceaux qui sortent un peu du reste. Un reste très agréable, qui ne dépareille pas de l’album, mais qui manque de personnalité et de puissance, aussi bien vocale, instrumentale qu’émotionnelle. Ce n’est donc pas foncièrement mauvais, mais on pouvait être en droit d’en attendre un peu plus de la part de la chanteuse.

Au final, Fake Sugar, le premier album solo de Beth Ditto, ex Gossip, est une semi-réussite. Certains titres sont très réussis et sortent du lot alors que d’autres sont plus plats et marquent moins les tympans. On notera néanmoins un joli retour aux sources pour la chanteuse qui retourne vers le pop rock et s’éloigne volontairement des rythmiques électro pour donner plus de cachet à son skeud. Un choix payant, mais qui aurait pu être encore mieux avec plus de titres laissant exploser sa sublime voix. En l’état, on fait face à un album sympathique, mais loin d’être mythique.

  1. Fire
  2. In and Out
  3. Fake Sugar
  4. Savoir Faire
  5. We Could Run
  6. Oo La La
  7. Go Baby Go
  8. Oh My God
  9. Love in Real Life
  10. Do You Want Me To
  11. Lover
  12. Clouds (Song for John)

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.