février 4, 2023

War Machine

De : David Michôd

Avec Brad Pitt, Topher Grace, RJ Cyler, Scoot McNairy

Année : 2017

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, Guerre

Résumé :

Un film sur la guerre qui retrace le parcours en montagnes russes d’un général américain et souligne la question très actuelle de la limite entre réalité et mascarade cruelle. Se prenant pour un leader né et persuadé d’être dans le vrai, il se précipite, droit dans ses bottes, au cœur de la folie. Brad Pitt pose un regard moqueur sur le général décoré et charismatique Stanley McChrystal, une personnalité militaire parmi les plus clivantes qui a pris la tête des forces de l’OTAN en Afghanistan avec la fougue d’une rock star, avant d’être envoyé au tapis par sa propre vanité suite à l’article sans langue de bois d’un journaliste. War Machine évoque ce que l’on doit aux soldats en posant la question de l’objectif de leur engagement.

Avis :

Réalisateur australien, David Michôd s’est fait remarquer dès son premier film, l’excellent « Animal Kingdom » qui a donné naissance aujourd’hui à une série du même nom. Le réalisateur tourne calmement, mais régulièrement, et cinq ans après ce premier film, il nous avait marqué avec « The Rover« , un film post apocalyptique emporté par Guy Pearce et Robert Pattinson. Depuis, le réalisateur s’est arrêté sur l’épisode pilote de la série « Flesh and Bone« .

Après trois ans d’absence, ce n’est pas sur les grands écrans qu’il nous revient, mais via la plate-forme Netflix avec « War Machine » et un Brad Pitt toute mimique de sortie. Un retour qui se fait critique. Une critique qui est à double sens, car si le propos est excellent et cynique à souhait, la forme elle, est bien plus critique, et ce « War Machine« , présenté comme une « machine de guerre », a tendance à se faire de plus en plus ennuyant, au fur et à mesure qu’il développe son excellente critique de l’Amérique.

En 2009, le Général Glen McMahon est envoyé en Afghanistan pour sauver le pays et gagner cette guerre qui dure maintenant depuis huit ans. Alors qu’il a une idée bien précise du conflit et surtout de ce qu’il faut faire, il va très vite se rendre compte que l’Afghanistan, c’est tout autre chose et que c’est bien plus complexe qu’il ne l’avait pensé. Il doit alors composer avec les différentes administrations.

« War Machine« , c’est un film devant lequel je me suis retrouvé très embêté, car il a eu tendance à me partager sur ses aspects et ses choix. « War Machine« , c’est une critique, et une bonne critique, des États-Unis, de l’absurdité de la guerre, et même de l’état du monde. Ce qui est très bien avec ce film, c’est le fait que David Michôd n’aille pas par quatre chemins. Le réalisateur ose se faire cynique, il ose pointer du doigt, et même se moquer de la bureaucratie, la presse, le regard des médias et leur influence, ou encore de la politique de Barack Obama. D’ailleurs, l’ex-président américain en prend pour son grade. Le film, dans sa critique, s’aventure plus loin, la commission de Bruxelles en prendra aussi sa part. David Michôd livre le tout sur le ton de la comédie, avec un soupçon d’insolence et il est vrai qu’on a de quoi s’amuser devant ce « War Machine« .

On se retrouve donc devant un film politique, qui a des opinions, des choses à dire, qu’on y adhère ou pas. Toute cette partie-là est donc pleine de relief, pleine d’actualité, et pleine de profondeur.

Le film est aussi porté par un Brad Pitt parfaitement hilarant. Sombrant dans une caricature folle, pleine de tics, de mimiques, de grimaces, Brad Pitt arrive pourtant à livrer un personnage touchant et il est très clair qu’il porte le film sur ses épaules. Et si le propos derrière lui donne à réfléchir et se trouve être bon, « War Machine » ne serait pas aussi piquant sans le comédien.

Mais voilà, malgré ces bons éléments, « War Machine » demeure un film qui ne fonctionne qu’à moitié et surtout devant lequel on finit par s’ennuyer. Si le côté décalé fonctionne du tonnerre au départ, une fois l’effet de surprise passé, le film se fait de moins en moins prenant et l’on se retrouve à le suivre de biais, comme si l’on restait dans l’attente qu’il finisse enfin par démarrer. Malheureusement pour nous, ce ne sera pas le cas. Et entre la mise en scène qui tire sur le brouillon et le boxon et le manque de piquant et de rythme, « War Machine » terminera sa course sans fracas et c’est vraiment dommage, car le film avait beaucoup d’éléments pour être excellent.

Déception, « War Machine » se laisse donc regarder comme n’importe quel autre film du dimanche. Malgré un comédien excellent qui frôle le génie, malgré un propos profond, intelligent, osé et nécessaire, « War Machine » n’arrive jamais pleinement à nous emporter. Et l’on quitte le film,déçu, ennuyé et partagé.

Note : 08/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=sIqXRDDdo7c[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.