mai 25, 2022

Battle of the Sexes – Jeu, Sexe et Match

De : Jonathan Dayton et Valérie Faris

Avec Emma Stone, Steve Carell, Andrea Riseborough, Sarah Silverman

Année: 2017

Pays: Angleterre, Etats-Unis

Genre: Biopic

Résumé:

En 1972, la championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s’engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C’est alors que l’ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l’affronter en match simple…

Avis:

Jonathan Dayton et Valérie Faris sont deux réalisateurs qui se sont fait connaître en 2006 avec leur premier film « Little Miss Sunshine« . En un film, les deux réalisateurs ont conquis le cœur de plus d’un festival. Depuis, et plus discrètement, ils ont présentés « Elle s’appelle Ruby« , une très belle comédie romantique, avec un brin de fantastique. Tournant peu, on n’avait plus de nouvelles du duo depuis 2012 et « … Ruby« .

Et voici qu’ils nous reviennent un peu comme une surprise, avec cette fois un biopic. Toujours bercé de drame et de comédie, leur troisième film, « Battle of the sexes« , est une belle surprise qui s’avère bien plus intelligente et surtout constitutive qu’elle ne le laisse paraître. Revenant sur des faits quasi-oubliés aujourd’hui, « Battle of the sexes » suit le parcours d’une championne de tennis dans les années 70. Si l’on s’attend à une petite comédie légère et divertissante, il en sera alors plus que ça, puisqu’avec cette histoire, les deux réalisateurs nous livrent surtout un film qui fait un point de constat sur la société, son évolution, ses mœurs et surtout, ô grand surtout, ses tolérances.

1972, Billie Jean King est l’une des plus grandes championnes du monde de tennis. Alors qu’elle s’engage pour faire évoluer les mentalités et la vision de la femme dans la société, un vieux champion de tennis, misogyne et provocateur, lui lance un défi. Un défi qui a des allures de certitudes. Billie Jean King, si elle le désire, devra affronter cet homme, Bobby Riggs, et ce match démontrera alors la supériorité de l’homme par rapport à la femme…

Et voici donc la petite comédie dramatique qu’on n’avait pas vu venir, et qu’on ne s’y laisse pas prendre, « Battle of the sexes » est un film bien plus actuel et sérieux que sa bande-annonce ou même son affiche ne le laissent penser.

« Battle of the sexes« , ce sont plusieurs films en un et surtout plusieurs niveaux de lecture. Dans un premier temps, il est vrai que le film peut être vu comme un divertissement avec une Emma Stone transformée (elle a pris sept kilos de muscles) et un Steve Carell qui fait génialement le con. Ce premier film livre une intrigue amusante, offrant des gags et des horreurs machistes à tout-va. On s’amuse devant « Battle of the sexes« , on sourit souvent et malgré qu’on en connaisse la fin, on reste scotché devant pour suivre ce match qui a pris des proportions incroyables.

Mais « Battle of the sexes« , c’est aussi et avant tout un autre film. Un film plus actuel, plus sérieux, plus pertinent. Un film qui dépasse la simple comédie dramatique qu’on imagine. Un film politique, social, féministe. Un film aux sujets durs. Un film qui montre l’évolution de mœurs et tout le travail qui reste encore aujourd’hui à parcourir.

Revenant sur ce match historique, et pourtant peu connu par chez nous, Jonathan Dayton et Valérie Faris nous entraînent dans une histoire aussi touchante qu’elle est révoltante. Très bien romancé, le scénario que tiennent les deux réalisateurs est comme toujours impeccable. Ce qui est génial avec ce film, c’est la proportion que peu à peu ce match va prendre, au point que oui, c’est une véritable guerre qui se joue dans ce film. Et à travers ce match, cette histoire et ce film, c’est une pléiade d’évolutions et des sujets qui viennent frapper les images, autant que les raquettes frappent les balles. Féminisme, la place de la femme dans la société, le regard de l’homme ou encore le sexisme. Puis il y a aussi l’homosexualité, les mœurs, les jugements, les clichés, les espoirs (« – Un jour nous serons libres d’aimer qui l’on veut …)… Bref, « Battle of the sexes » est un film extrêmement riche, qui ne se perd pas et trouve le temps en deux heures d’aborder, développer et marquer ses sujets.

Pour incarner tous ces personnages en pleine guerre des sexes et des egos, Jonathan Dayton et Valérie Faris nous ont réuni un casting impérial ! Outre les géniaux Emma Stone, fraîchement Oscarisée, et Steve Carell qui retrouve les réalisateurs dix ans après le désormais culte « Little Miss Sunshine« , on retrouvera aussi la superbe Andrea Riseborough en amoureuse, Bill Pullman et son fils Lewis, la drôlissime Sarah Silverman, Elisabeth Shue, Alan Cunning, ou encore le très touchant Austin Stowell qui incarne le mari de Bille Jean. Un mari bienveillant qui reste toujours droit, malgré un cœur qui se brise peu à peu.

Bref, « Battle of the sexes » est encore une fois une belle réussite de la part du duo Dayton/Faris. Sous couvert d’une comédie dramatique, les deux réalisateurs nous offrent un bon et beau film qui sait aussi bien parler du passé pour faire résonner le présent, que de nous offrir un film divertissant et prenant au match final à la limite de « l’épique », tant les enjeux et les regards ont dépassé la simple « blague » de son organisateur.

Note : 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=eFmxGgnGeyI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.