Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; VipersVideoQuicktags has a deprecated constructor in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/vipers-video-quicktags/vipers-video-quicktags.php on line 31

Notice: Constant WP_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 93

Notice: Constant WP_MAX_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 94
Santa Clarita Diet Saison 1 - Lavisqteam.fr
septembre 21, 2021

Santa Clarita Diet Saison 1

D’Après une Idée de : Victor Fresco

Avec Drew Barrymore, Timothy Olyphant, Liv Hewson, Skyler Gisondo

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Fantastique

Nombre d’Episodes: 10

Résumé:

Joel et Sheila sont mariés. Tous deux agents immobiliers, ils vivent dans l’insatisfaction de leur petite routine tranquille à Santa Clarita, une banlieue de L.A., jusqu’au jour où Sheila subit une transformation spectaculaire qui les attire vers la mort et la destruction… pour le pire et surtout pour le meilleur !

Avis :

Cette série, tout juste sortie, plaît déjà beaucoup et il y a de quoi ! Netflix continue de nous surprendre en proposant des séries toujours plus originales que les autres et à des formats différents. La saison une de Santa Clarita Diet comporte dix épisodes et chacun dure environ une demi-heure. Le premier épisode présente le couple phare de cette série : Sheila (Drew Barrymore) et Joel (Timothy Olyphant), deux agents immobiliers fous amoureux. Les acteurs jouent à la perfection : leurs mimiques sont drôles, leurs réparties et dialogues tantôt invraisemblables, tantôt plein d’amour et tantôt farfelus attendrissent, font rire et pleurer. Drew Barrymore est tout simplement incroyable dans ce rôle et fait passer de nombreuses émotions. Timothy Olyphant est magistral et est un vrai personnage comique.

La force de cette série est d’associer la comédie à des scènes plutôt gores, ce qui permet d’atténuer l’horreur de certaines séquences et de faire passer un excellent moment aux téléspectateurs malgré les sujets traités : morts-vivants, cannibalisme, meurtres, détérioration, etc. Toutes ces pratiques ne sont tout de même pas banalisées par la série et le couple comprend bien l’horreur de la situation. Joel est d’ailleurs intéressant dans le rôle du mari qui veut aider sa femme à tout prix mais aussi dans celui du type ordinaire qui n’arrive pas à gérer ou à accepter ce qu’il vit et qui a l’impression de devenir dingue. Sheila n’est pas en reste : ce qu’elle est devenue la transforme et la fait revivre de nouveau (malgré le fait qu’elle soit effectivement morte et qu’elle doit tuer d’autres êtres humains pour survivre).

Les épisodes alternent entre des scènes de combat, des scènes de vie plutôt banales mais pas que, avec des dialogues ordinaires, faisant passer le sang et les meurtres en seconde position, ce qui apporte une touche d’humour indéniable et très appréciée. On rencontre progressivement le voisinage du couple : Dan, le shérif adjoint et Rick, un officier de police. On se demande très rapidement comment cette proximité va permettre au couple d’agents immobiliers de survivre en évitant la prison et la situation apparaît bien vite comme étant totalement grotesque et hilarante. On rencontre également les femmes de Dan et Rick, dont les vies vont se voir profondément bouleversées par la transformation de Sheila ainsi que Abby, la fille de Sheila et Joel, et Eric, dont Dan est le beau-père.

Abby et Eric forment un duo frais et léger qui fait du bien et qui est très convaincant. Ces adolescents vont aussi vivre quelques aventures et ce ne sera pas de tout repos. Eric est la personnification du geek timide dans cette histoire, toujours fourré dans ses projets de sciences ou d’électronique ou le nez dans ses comics. Les références et les clins d’œil sont bien fournis et n’alourdissent pas l’histoire. Abby est un personnage très crédible qui finit par accepter ce qu’elle vit même si cela n’est pas toujours facile. Son rôle devient même comique sur la fin de la saison et promet de belles choses pour la saison deux qui est déjà prévue.

La fin laisse les téléspectateurs sur leur faim : la fin de la saison n’a pas du tout résolu les sujets principaux de la série et cela aurait été dommage de toute façon. Joel n’a évidemment pas trouvé comment soigner sa femme malgré toutes ses recherches et ses pérégrinations. Sheila est toujours aussi fringante et pleine de vie même si son corps commence à lui jouer des tours et la relation avec son mari s’est renforcée tout au long des épisodes. Les questionnements de Joel et d’Abby sont intéressants et donnent plus d’ampleur à la série et aux personnages. On finit par réellement s’attacher à cette famille et à vouloir les aider. Une fois le premier épisode terminé, il est difficile de s’arrêter, tant le duo comique est efficace et tant ce qui se passe est drôle et plein de surprises.

Les effets spéciaux sont très bien faits et ne laissent aucun doute à la véracité de ce qui se passe. Tous les acteurs sont bons, et les invités de cette saison jouent des rôles charismatiques et mémorables.

Tout n’est pas développé comme on le voudrait étant donné le peu d’épisodes et un format pas assez long pour cela. Cependant, Santa Clarita Diet reste un plaisir de visionnage et a le pouvoir d’attirer un public large et varié, fusionnant humour, amour et sang avec finesse.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.