octobre 25, 2021

Transpecos

14269826_1414364191910319_85494256_n

De : Greg Kwedar

Avec Johnny Simmons, Clifton Collins Jr., Gabriel Luna, Lora Martinez-Cunningham

Année : 2016

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Pour trois agents de la police des frontières travaillant dans le désert, le contenu d’une voiture va mettre à jour un complot. Les prochaines 24h vont les conduire dans un voyage qui risque de leur couter la vie.

Avis :

Après être passé un court instant par la case de la production, notamment dans le domaine du documentaire, Greg Kwedar passe à la réalisation en 2009. Et après quatre courts-métrages et un court-métrage documentaire, Greg Kwedar passe enfin au long métrage avec « Transpecos« .

Avec « Transpecos« , Greg Kwedar livre un bon thriller âpre et désertique. Un premier film fort intéressant qui oscille entre le thriller et le drame. S’il est vrai que ce premier film est loin d’être parfait, qu’il est maladroit et parfois un peu long, on préférera retenir l’ambiance impeccable et la bonne intrigue qui tient son spectateur jusqu’à son point final.

14249192_1414364375243634_1531969990_n

Hobbs, Davis et Flore sont trois agents territoriaux affectés à l’une des frontières qui sépare les Etats-Unis du Mexique. Leurs journées ont tendance à se ressembler oscillant entre les contrôles des véhicules et les moments de « glande » qu’ils enchaînent à longueurs de journée, puisqu’ils ont été affectés sur l’une des routes les moins fréquentées. Une fin de journée comme une autre, une voiture se présente au contrôle. Ce contrôle de route va alors tourner à la catastrophe et bousculer leurs vies à jamais.

« Transpecos » est donc un premier film qui laisse entrevoir l’œil d’un nouveau réalisateur qui a l’air d’avoir des choses à dire. Avec ce premier film, Greg Kwedar navigue avec une certaine aisance entre plusieurs thèmes. Abordant aussi bien le film sur les cartels de la drogue que sur les passages illégaux de sans papier à travers les déserts, « Transpecos » est intéressant à plus d’un titre.

Avec un scénario bien trouvé, le réalisateur nous brode une intrigue qui tient la route et arrive à nous entraîner dans un certain suspens. Malgré un rythme assez inégal et des longueurs apparentes, Greg Kwedar arrive à offrir suffisamment de densité, de rebondissements et de drame à son histoire pour qu’on ait envie d’aller jusqu’au bout de celle-ci. L’idée sur laquelle se base « Transpecos » est intéressante et donne un goût de neuf et d’original. Dans ce qu’il nous raconte, « Transpecos » s’éloigne des clichés habituels. Il y aura toutefois dans les comportements des personnages, des éléments qu’on aura du mal à s’expliquer. Ou encore des moments loin d’être subtils et franchement mal amenés. Des moments auxquels on ne croit pas vraiment. Mais bon, cela reste relativement peu comparé à tout l’ensemble du film. Puis si tous les premiers films pouvaient s’avérer aussi bon et bien que celui-ci, on n’aurait pas vraiment de quoi se plaindre.

Si le film détient des longueurs, on remarquera aussi qu’il jouit d’une bonne ambiance, dégageant un bon caractère. Greg Kwedar livre un thriller qui, à défaut d’être passionnant, fait parfaitement son travail. Le réalisateur arrive même à tenir son suspens avec pas grand-chose. Avec la possibilité d’une traque, ou bien le fait que le moindre détail puisse envenimer les choses. Bref, sans que ce soit insoutenable non plus, « Transpecos » fait son petit effet et au grand écran, c’est très plaisant.

Le film joue aussi sur les rapports de force ou encore la confiance et le doute. Greg Kwedar retournera plusieurs fois son intrigue, la rendant surprenante, et pour revenir au suspens, à force de surprendre justement, son film en devient imprévisible. Puis enfin, « Transpecos » est un film qui est visuellement très beau, que ce soit les plans, les cadres ou les séquences choisies, « Transpecos » dégage quelque chose d’envoutant. Greg Kwedar a très bien su filmer la région dans laquelle il va piéger de ses personnages.

« Transpecos » est un film qui est tenu principalement par trois comédiens. Trois comédiens inégaux, mais qui se défendent plutôt bien. Si l’on appréciera énormément Johnny Simmons dans un rôle complexe et touchant, on restera plus dubitatif en ce qui concerne l’excellent Clifton Collins Jr. qui trouve un rôle assez caricatural. Ici, il tient un rôle de flic dur et lourd, un flic soupçonneux et qui fait la gueule en permanence.

14281378_1414363645243707_227565502_n

« Transpecos » est donc un film qui a ses défauts, mais surtout ses qualités. Avec ce film, Greg Kwedar a su nous envouter dans la chaleur de ce désert et malgré les longueurs ou les incohérences, on retient dans un premier temps un film de qualité qui met en lumière un réalisateur intéressant.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=RMqHXHN1b9s[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.