décembre 8, 2022

Fast & Furious 7 – Décérébré et Décomplexé

551764.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : James Wan

Avec : Vin Diesel, Paul Walker, Jason Statham, Michelle Rodriguez, Kurt Russel, Dwayne Johnson…

Année : 2015

Pays : Etats-Unis, Japon

Genre : Action

Scénario : Chris Morgan

Résumé :

Dominic Toretto et sa « famille » doivent faire face à un mystérieux agresseur, Deckar Shaw, bien décidé à venger son frère, Owen, qui a été gravement blessé par la bande de Dominic.

Avis :

S’il y a bien une chose qui a surpris tous les fans d’horreur, c’est l’annonce de James Wan à la réalisation de ce 7ème opus. Si ce nom ne dit rien au spectateur lambda, il est pourtant le réalisateur de pépites horrifiques mondialement connues comme Saw, The Conjuring – Les dossiers Warren et, dans une moindre mesure, Insidious. Mais que ceux qui ont peur que Wan n’abandonne le cinéma horrifique (genre auquel il a tant apporté) au profit de productions hollywoodiennes sans âme se rassurent, il reviendra bien au genre avec la suite de Conjuring. Ce Fast and Furious est, en quelque sorte, un revenge movie qui n’est pas sans rappeler un film précédent du réalisateur, le très violent Death Sentence (notamment la scène du canon scié dans le garage) où Kevin Bacon vengeait la mort de son fils.

455960.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour ma part, je n’ai vu qu’une moitié du premier Fast and Furious et, au vu de la piètre qualité de celui-ci, j’ai préféré faire l’impasse sur les 5 films qui ont suivi. J’étais néanmoins curieux de voir ce que Wan allait faire d’une franchise telle que celle-ci. Et dès le début, on sent qu’on va rentrer dans quelque chose de complétement barré. La scène d’introduction annonce la couleur, tout sera démesuré dans ce film. Statham en méchant (chose inhabituelle car ce n’est que la seconde fois après Cellular qu’il interprète un bad guy) complétement disjoncté et insensible n’hésitant pas à tout faire péter sur son passage.

Des scènes d’action complétement surréalistes mais totalement assumées (le largage des bagnoles par avion, la destruction partielle de la ville, l’évasion complétement WTF du penthouse d’une tour d’Abou Dhabi, la scène du bus avec Paul Walker, un combat brutal entre The Rock et Jason Statham ou encore un combat final… à la grosse clé à molette…). Les moments de cet acabit sont légion, et, quitte à faire n’importe quoi, autant en foutre plein la vue au spectateur. De ce point de vue, le film remplit parfaitement sa tâche.

Au casting, les castagneurs habituels : Vin Diesel (Pitch Black, Babylon A.D.), Paul Walker (Hours, Une virée en Enfer, …), Dwayne Johnson (No Pain No Gain, Le Roi Sorpion, …), Michelle Rodriguez (Resident Evil, Avatar, …), Tyrese Gibson (Legion, Transformers, …) et Chris Bridges (Max Payne, RocknRolla, …). À noter la présence des charismatiques petits nouveaux dans la saga : Jason Statham (Le transporteur, Snatch, …), Djimon Hounsou (Gladiator, Les gardiens de la Galaxie, …), Tony Jaa (Ong-Bak, L’honneur du dragon, …), Ronda Rousey (Expendables 3, Entourage, …), Kurt Russel (New York 1997, The Thing, …) ou encore Nathalie Emmanuel (Game of Thrones, Maze Runner 2, …)

On notera également un vibrant hommage à Paul Walker, décédé pendant le tournage, à la fin du film. La symbolique des routes qui se séparent est vraiment bien trouvée. Les frères de Paul, Caleb et Cody, furent appeler pour tourner les quelques scènes manquantes de Brian O’Conner. Les images de synthèses utilisées pour remplacer leurs visages par celui de Walker sont imperceptibles même si l’on peut deviner quels ont été les plans qui ont été tourné après son décès (visage caché par un bras, plans de dos, …).

593816.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, ce septième opus est un plaisir coupable, décérébré mais complétement décomplexé et assumé. Il est néanmoins conseillé de laisser son cerveau de côté tant tout est tellement démesuré et irréaliste au possible (le sauvetage de Paul Walker). Néanmoins, le film ne se prend absolument pas au sérieux et c’est bien là sa force. Rajoutez à cela un humour omniprésent, de très bonnes idées de mise en scène, des scènes d’actions cartoonesques, un rythme effréné et vous obtiendrez un film recommandable, à défaut d’être un chef d’œuvre du 7ème art. Quelques bémols cependant, notamment un scénario anémique pour une durée bien trop longue (le film dure presque 2h30)

Fast and Furious 7 est probablement l’un des films les plus stupides que j’ai vu au cinéma, mais aussi l’un des plus impressionnants et j’ai apprécié cette expérience… c’est grave docteur ?

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=3Wu2BhFuc4c[/youtube]

Par Trasher

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.