mai 25, 2024

Toute Première Fois

10921983_1024589934221082_1567601256_n

De : Noémie Saglio et Maxime Govare

Avec Pio Marmai, Franck Gastambide, Camille Cottin, Adrianna Gradziel

Année : 2015

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Jérémie, 34 ans, émerge dans un appartement inconnu aux côtés d’Adna, une ravissante suédoise aussi drôle qu’attachante. Le début dʼun conte de fées ? Rien nʼest moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier… avec Antoine.

Avis :

Noémie Saglio et Maxime Govare sont deux réalisateurs pas encore bien connus. « Toute première fois« , c’est leur second film. En 2012, le duo sortait un téléfilm appelé « Les Voies impénétrables » qui traitait d’un couvent de bonnes sœurs élu par le Diocèse, couvent le moins rentable de France. Les nonnes avaient alors trois mois devant elles pour renflouer les caisses, sinon, ce sera la clef sous la porte. Un sujet qui peut donner des bonnes situations et qui a pour lui de sortir des sentiers battus. Personnellement, je ne l’ai pas encore vu, mais je me laisserais bien tenté par l’affaire. Trois ans après ce téléfilm, le duo revient, cette fois-ci au cinéma, avec une comédie qui parle d’amour. De l’amour avec un grand A. De l’amour avec tout ce qu’il a de plus complexe. Et comme pour « Les Voies impénétrables« , on pourra saluer l’originalité du sujet abordé.

Avec sa bande-annonce qui a de l’énergie, et un côté léger, avec son scénario qui flirte avec l’actualité, tout en essayant de proposer quelque chose de neuf, avec cette génération d’acteurs en premier plan que l’on commence à bien connaitre, en particulier Pio Marmai, qui s’est illustré dans pas mal de bons films l’année passée (« Maestro » et « Dans la cour » par exemple), Avec son Grand Prix raflé en ce début d’année au festival de l’Alpe d’Huez, « Toute première fois » avait vraiment tous les arguments pour être la belle surprise française de ce début d’année, et c’est un petit film sympa, rigolo, un peu lourd parfois, qui a du charme et qui sera vous faire passer une bonne soirée devant les remises en question de Jérémie, qui ne sait vraiment plus où il en est.

10936638_1024587667554642_355131128_o

Le matin dans Paris, il y a deux sortes de gens pressés, ceux qui sont en retard pour aller au boulot et ceux qui viennent de faire une énorme connerie. Jérémie, jeune de trente-quatre ans, fait partie de la deuxième catégorie. Oui Jérémie, ce matin-là, fuit, il retourne très vite chez lui, car dans sa vie bien rangée, dans laquelle tout ou presque est parfait, Jérémie vient de foutre un grand coup de pied dedans, car la nuit dernière, Jérémie vient de coucher pour la première fois de sa vie avec une femme. Une nuit qui aurait pu être sans lendemain, sans conséquence, sans remise en question de sa part, une perte de virginité un peu tardive pour un jeune homme qui aurait un peu trop attendu. Mais il n’est rien de tout ça, car Jérémie est amoureux dans sa vie et il est sur le point de se marier avec Antoine… L’homme avec lequel il partage sa vie depuis maintenant dix ans. Mais alors qu’il ne l’avait jamais trompé, pourquoi cela arrive-t-il maintenant et puis pourquoi cette fille ? Bref, la vie de Jérémie s’apprête à être un sacré bordel et le jeune homme va devoir se remettre en question.

17 Mai 2013, c’est une date qui ne vous dit peut être pas grand-chose. Cette date, c’est celle où la France a dit oui au mariage pour tous. Alors forcément, il y a une première fois à tout et il aura fallu un tout petit peu plus d’un an et demi pour voir arriver le premier film qui aborde le sujet. Enfin, presque, puisqu’ici il est question d’un garçon dont la vie est complètement chamboulée avec l’entrée d’une femme, par hasard, un soir, dans son lit.

Comédie qui a des allures sociales, surfant sur l’actualité, Noémie Saglio et Maxime Govare, pour leur deuxième film, nous offrent une petite comédie charmante et cul-cul la praline, pile comme on imagine qu’elle va être. Parfois, un peu de légèreté ça fait du bien, parfois, un peu trop de bons sentiments, c’est pas mal, surtout quand c’est plutôt bien fait, comme dans ce film. Bon, c’est vrai qu’on ne tient pas là la comédie de ce début d’année, mais ça reste vachement sympa. Bon, c’est vrai que le film des deux réalisateurs manque de relief, qu’il peut-être maladroit, voire même un peu lourd avec le personnage du meilleur ami et de son histoire d’amour. Oui, on pourrait reprocher au film d’aller dans le sens du poil et de ne pas vraiment prendre de risques et de s’impliquer à fond dans son sujet, mais au final, même si « Toute première fois » aura quelques défauts, dont une fin plutôt convenue, j’ai passé un bon moment devant ce petit film. Je me suis amusé des situations et autres quiproquos cocasses, les dialogues, un peu crus parfois, sont drôles et le film ne pêche pas dans la morale et la tolérance pour tous. Il l’aborde, mais il n’en fait pas trop, ce qui est plutôt intelligent. Avant d’être un film sur la tolérance, ou encore le mariage gay, c’est un film qui parle de l’amour dans tout ce qu’il peut avoir de plus spontané, de plus surprenant, de plus inhabituel, dans tout ce qui peut faire battre un cœur, dresser les poils, et nous faire faire des choses hors-normes. Puis, c’est aussi un film qui aborde la confiance en soi, la confiance d’être soi-même envers et contre tous, même si cela doit passer par un « Décoming-out » et j’ai trouvé ça pas mal du tout.

Ce qui m’a plu aussi, c’est qu’on a affaire aussi à une bonne comédie et devant ce film, j’ai pris plaisir à voir Jérémie être chamboulé par cette belle suédoise, j’ai trouvé le film assez subtil dans ce sens. J’ai rigolé en le regardant essayer de faire les choses correctement. Et plus il essaie de bien faire et plus il s’enfonce, évidemment. J’ai bien aimé cette histoire qui fonctionne dans l’autre sens, avec un garçon qui risque de faire du mal à son amoureux s’il n’arrive pas à remettre les choses au clair dans sa tête. Les deux réalisateurs nous offrent un sujet assez inédit, et même s’il y a des inégalités, le tout est bien. Ça change de ce qu’on a l’habitude de voir au cinéma.

Puis ce qui fait que le film fonctionne aussi bien, c’est Pio Marmai. L’acteur est très bien dans la peau de ce jeune gay, qui a envie de tout sauf d’être hétéro, mais en même qu’est-ce que cette fille a de particulier pour autant le troubler ? Avec sa gueule d’ange, son sourire ravageur et cette façon maladroite de se laisser draguer, de laisser sa vie lui échapper, Pio Marmai est encore une fois excellent, dans un rôle différent de ce qu’il nous a proposé jusqu’à maintenant. À trente ans, on peut dire que l’on peut désormais compter sur lui pour embellir le paysage de notre cinéma. C’est la belle et très naturellement charmante Adrianna Gradziel qui tient le rôle de celle par qui tout arrive et l’actrice que je ne connais pas du tout, est un rayon de soleil. Belle, touchante, spontanée et drôle, elle m’a beaucoup amusé. Franck Gastambide, qui tient le rôle du meilleur ami, est un peu lourd, mais il n’est pas désagréable. C’est simplement dommage que le rôle soit cliché par rapport aux autres. Son histoire avec Camille Cottin (la connasse de canal +, dont l’humour me tue à chaque fois) est assez vite oubliable dans l’ensemble du film. Et enfin, il y a la famille de Jérémie, qui est carrément tordante de franchise et de méchanceté. Frédéric Pierrot et surtout Isabelle Candelier s’en donnent à cœur joie avec des répliques mordantes.

10947598_1024587680887974_1592988107_n

« Toute première fois » est donc un film sympathique, qui change, devant lequel vous devriez vous amuser, et qui devrez vous faire sourire. C’est un film bien trouvé, bien vu, intelligent dans son propos et dans son histoire. Mais en même temps, aurait-on voulu que le film se termine autrement ? Pour ma part, je suis partagé et je serais bien incapable de répondre à cette question pour l’instant.

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=UtwkmnOLLLI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Toute Première Fois »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.