décembre 5, 2020

Le Seigneur des Anneaux: La Communauté de l’Anneau

69218096_af.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : The Lord of the Rings : The Fellowship of the Ring

De: Peter Jackson

Avec Elijah Wood, Viggo Mortensen, Sean Astin, Ian McKellen

Année: 2001

Pays : Etats-Unis, Nouvelle-Zélande

Genre : Fantasy

Résumé :

Dans ce chapitre de la trilogie, le jeune et timide Hobbit, Frodon Sacquet, hérite d’un anneau. Bien loin d’être une simple babiole, il s’agit de l’Anneau Unique, un instrument de pouvoir absolu qui permettrait à Sauron, le Seigneur des ténèbres, de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples. À moins que Frodon, aidé d’une Compagnie constituée de Hobbits, d’Hommes, d’un Magicien, d’un Nain, et d’un Elfe, ne parvienne à emporter l’Anneau à travers la Terre du Milieu jusqu’à la Crevasse du Destin, lieu où il a été forgé, et à le détruire pour toujours. Un tel périple signifie s’aventurer très loin en Mordor, les terres du Seigneur des ténèbres, où est rassemblée son armée d’Orques maléfiques… La Compagnie doit non seulement combattre les forces extérieures du mal mais aussi les dissensions internes et l’influence corruptrice qu’exerce l’Anneau lui-même.
L’issue de l’histoire à venir est intimement liée au sort de la Compagnie.

Avis :

« Un Anneau pour les gouverner tous, un Anneau pour les trouver, Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier » rien que de penser à cette phrase, j’ai des frissons, c’est ce moment où d’un coup, Peter Jackson a changé ma vie de cinéphile en 2001 avec une histoire dont honteusement, je n’avais pas entendu parler (Depuis je me suis rattrapé).

69218097_ph1.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Le seigneur des anneaux » et cette « Communauté de l’anneau« , c’est ce qu’on appelle un classique instantané. Du jour où j’ai découvert cet univers et cette histoire, il est entré de suite dans mes films préférés et indémodables qui vont me suivre à présent. Beaucoup préfère « Le retour du roi« , alors que moi, j’ai une nette préférence et de très loin pour celui-ci que je trouve plus lumineux, plus intime, plus dramatique, plus drôle aussi. Et puis c’est le début d’une aventure, d’une découverte, la présentation des personnages que je vais adorer, d’un lieu et d’un univers, j’adore cette communauté réunie, ces répliques cultes que je ne trouve pas dans les autres. J’aime les mines de la moira qui sont surement les plus beaux décors de la trilogie, et même le meilleur passage des trois films réunis. Ce Balrog, cette ombre et la flamme, est le monstre le plus beau, le plus stupéfiant et le plus terrifiant de l’histoire du cinéma.

Adapter Tolkien n’est pas chose aisée, le pari était difficile et très casse-gueule, depuis j’ai lu les livres et le défi m’apparaît comme encore plus impressionnant et pourtant, Peter Jackson le remporte haut la main et pour le coup entre dans la légende. Tout, absolument tout, est fantastique dans ce film, que ce soit l’ambiance, les décors, les costumes, les acteurs, pas un seul ne vole la vedette à l’autre, tous sont au service de cette histoire. La musique, Howard Shore compose un score de légende, indissociable du film. La grandeur de la mise en scène qui regorge d’idées à chaque plan, la magie des effets spéciaux, l’affrontement dans la Moria, le Balrog, la course-poursuite à cheval digne de « Ben Hur« , Fondcombe, la comté, tout est travaillé, bien pensé, et surtout terriblement adapté, c’est parfait, simplement.

Peter Jackson réalise le meilleur film d’Héroic fantasy de tous les temps, il nous transporte pendant plus de trois heures (à voir en version longue bien sûr) dans un univers plein de sens, avec un énorme souci du détail, à aucun moment on ne doute de sa réalité. Chaque avancée du film, chaque aventure est brillamment mise en scène, brillamment romancée par la caméra de Jackson. Ce film fut un choc esthétique et scénaristique pour moi à l’époque de sa sortie, mais encore aujourd’hui. La beauté des images, des plans, certains font penser à des tableaux. Les cadres sont parfaits, c’est magique. Les personnages sont tous importants aucun n’est laissé en arrière, chacun est intéressant, même les « méchants ». Il y a des personnages qui ont leur part d’ombre et de lumière. L’excellence du casting est à couper le souffle, chaque acteur correspond pile-poil à son personnage. Bien sûr, on a nos préférés, mais on finit par s’attacher à chacun d’entre eux.

« La communauté de l’anneau« , c’est aussi une myriade de thèmes comme la lutte des valeurs, le manichéisme entre le bien et le mal, le fait de donner de soi pour une cause juste et pour les autres, les plaisirs tout simple de la vie aussi, la tentation, l’amour, l’amitié, la trahison. Tout ceci fait que ce film est à la fois touchant, captivant, prenant, triste et drôle, simple, dur et léger aussi. Puis il est réaliste dans un univers alors même qu’il évolue dans un univers purement fictif.

69218097_ph4.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bref, tout ce film respire le travail, la passion et l’investissement personnel, le réalisateur y a mis plus de dix ans de sa vie. À mes yeux, Peter Jackson n’a pas fait qu’un simple film passionnant, non, il m’a envoûté et emporté avec ses héros et pour ça, je l’en remercie. C’est tellement magique de pouvoir passer plus trois heures en Terre du Milieu. C’est du rêve à volonté. La féerie, l’imagination, le rêve et la beauté sont au rendez-vous. « La communauté de l’anneau » est un monument du cinéma comme il y en a peu. Maintenant, la question que je me pose est la suivante. Est-ce défaitiste de ma part de dire qu’on ne fera jamais mieux, de me dire que Peter Jackson m’a livré son meilleur film ? Dans un sens, je réponds oui, mais dans l’autre, je me dis non, car j’aime cette idée que la perfection existe déjà avec ce film.

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Le Seigneur des Anneaux: La Communauté de l’Anneau »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.