février 4, 2023

Welcome to the Punch

21017502_20130729112908143.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Eran Creevy

Avec James McAvoy, Mark Strong, Andrea Riseborough, Elyes Gabel

Année: 2012

Pays: Angleterre, Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

L’inspecteur Max Lewinsky est obnubilé par l’idée d’attraper voire d’abattre Jacob Sternwood, le « cerveau » d’un gang qui lui a échappé en le blessant au genou. L’ancien criminel Jacob Sternwood doit quitter sa retraite en Islande et revenir à Londres pour aider son fils impliqué dans une affaire de corruption qui a mal tourné. Un retour au pays qui donne une chance à l’inspecteur Max Lewinsky de se venger enfin de l’homme qui l’obsède depuis trois ans. Les protagonistes se retrouvent des deux côtés de la loi, chacun avec son propre code moral. D’abord l’un face à l’autre, ils sont happés dans une véritable conspiration. Au-delà de leurs propres problèmes ils vont devoir collaborer pour survivre.

Avis:

Petit film britannique d’un réalisateur inconnu, pour qui c’est son deuxième film. Une intrigue qui a l’air simple, mais qui me plaît. Une bonne bande-annonce qui a de la gueule et puis un casting de folie, il ne m’en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité. Je me suis donc lancé dedans avec toutes les cartes en main pour trouver là, l’excellent film que j’avais envie de voir et j’en ressors content de l’avoir vu, un nouveau James McAvoy et Peter Mullan, ça ne se refuse pas, mais le film, tout en étant sympa, n’est pas aussi cool que je l’aurais voulu.

20522784.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’inspecteur Max Lewinsky avait tout pour réussir dans la police londonienne. Nerveux, tenace, loyal, impliqué, le jeune homme avait une belle carrière qui s’annonçait. Pour l’une de ses premières affaires, il est mis sur celle du gang de Jacob Sternwood. Un soir, alors qu’il était sur le point d’arrêter Sternwood, ce dernier le blesse gravement au genou et s’échappe. Mais alors que Sternwood a pris sa retraite depuis cette nuit-là, quatre ans plus tard un évènement le fait sortir de sa cachette. Son fils vient de prendre une balle dans le ventre. Et Sternwood est bien décidé à trouver le responsable de cet acte et lui faire la peau. Apprenant ceci, Max est alors obnubilé par Sternwood et est bien décidé cette fois-ci à l’arrêter. Mais derrière ce règlement de compte des plus communs se cache en fait une plus grosse affaire que Max n’avait pas vu venir. Une affaire dont personne ne sortira vraiment indemne.

Le cinéma britannique regorge de petites merveilles, bien souvent, celles-ci arrivent chez nous sans passer par la case salle obscure. Ces petites perles sortent malheureusement directement en DVD, et ce malgré un bon potentiel et des castings alléchants. Comme ça, je pense à « Traque sanglante« , « Doghouse« , « Heartless« , ou « The Liability« , et bien d’autres encore. Autant de bons films qui n’ont pas eu leur chance, alors quand j’ai la chance de tomber sur l’un d’eux, avec un si beau potentiel, je ne me pose pas la question, je fonce.

« Welcome to the punch » avec son titre déjà bien fun, est-il donc aussi bien que j’aurais aimé? Eht bien ma réponse est partagée. Autant, j’ai vraiment apprécié le film, son ambiance, avec ce Londres stressant. Autant, j’ai aimé son intrigue, avec ce flic sur le retour et cette enquête bien plus complexe qu’elle n’en a l’air. J’ai beaucoup apprécié la mise en scène nerveuse (sauf peut-être la photographie qui baigne trop dans le bleu), les gunfights qui ont de la gueule, le réalisateur nous réserve pas mal de bonnes idées, dont une scène chez une vielle dame incroyable et puis l’ouverture du film qui est vraiment prenante et différente de ce qu’on a l’habitude de voir. Sur la technique et l’ambiance, je ne trouve trop rien à redire. C’est bon, c’est bien fait, et le film vend bien ce qu’il promettait, ce qui est déjà pas mal du tout. Mais voilà, là où le film pêche un peu, c’est sur la prévisibilité de son histoire. Le scénario, même s’il est bien écrit, a quelques années de retard et malheureusement, c’est sans grande surprise qu’on voit presque tout arriver. Encore plus quand on a vu la bande-annonce. On devine vite qui sont les vrais « méchants » et où va en venir le film et c’est bien dommage, car hormis ceci, il a vraiment de bons atouts pour convaincre. Du coup, c’est vrai qu’il est efficace, je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment devant, ce ne serait pas vrai, mais il reste beaucoup trop simple à mon goût. Un peu plus d’ambiguïté, de subtilité et d’originalité aurait été les bienvenues, surtout avec les sacrées bonnes scènes que le réalisateur nous a réservé de temps en temps et qui laisse rêveur de ce qu’aurait pu être le film.

Après, dans son casting, là encore il n’y a rien à redire. James McAvoy en flic détruit est excellent, le duo Mark Strong et Peter Mullan est super, David Morissey, malgré le peu de temps de présence est bon. Andrea Riseborough confirme tout le bien qu’on pensait d’elle. Tout comme Daniel Mays et Johnny Harris qui commencent à sortir la tête de l’eau. Ce casting est vraiment bien choisi, et chacun est bien à sa place. C’est vraiment dommage que le script n’ait pas été plus poussé.

20522785.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Welcome to the punch » est donc un film correct, devant lequel j’ai passé un bon petit moment, malgré la faiblesse de son scénario. Eran Creevy, pour deuxième essai, nous montre que derrière la caméra, il a le talent pour composer d’excellents moments d’action qui ont de la gueule. Alors pour son prochain film, j’espère simplement que le réalisateur mettra plus dans le script et oubliera le filtre bleu, qui à la longue pèse un peu. Un film sympa à voir, mais pas essentiel.

Note : 12/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=z8VLeJbekKk[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.