mai 17, 2021

Des Hommes et des Dieux

19476857.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Xavier Beauvois

Avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin, Philippe Laudenbach

Année : 2010

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L’armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…

Avis :

« Des hommes et des Dieux » s’inspire d’une histoire véridique qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque. C’est un film que j’avais très envie de voir et que j’ai bien aimé, même si je suis assez partagé, car si l’histoire est belle, que Xavier Beauvois nous offre un film sincère et profondément humain, je trouve que dans sa forme, le film a tendance à traîner en longueur et à plusieurs moments, je me suis ennuyé devant.

19478862.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

1993, en Algérie, une communauté de huit moines vivent dans un monastère près d’un village. Alors que la vie avec les habitants du village se passe pour le mieux et que l’entente est parfaite entre chrétiens et musulmans, quelque part loin de là, des radicalistes s’en prennent à des travailleurs étrangers, les tuant tous. La tension monte petit à petit dans le pays et le gouvernement français veut le rapatriement de ses moines. Mais ces derniers ne savent pas quoi faire, car fuir, c’est mourir et en partant, ils auraient l’impression d’abandonner les habitants de la région. Une décision importante doit être prise. Une décision qui pourrait avoir des conséquences dramatiques et leur foi va être mise à rude épreuve.

« Des hommes et des Dieux » est le premier film que je vois du réalisateur Xavier Beauvois, un réalisateur dont je n’entends que des éloges. Quand ce film était sorti, je voulais aller le voir, mais malheureusement mon cinéma avait décidé pour moi une autre programmation.

Grand Prix à Cannes, César du meilleur film français, plus le temps passait et plus j’étais curieux de le voir et je suis un peu partagé sur ce film. Très beau visuellement, impeccablement filmé avec des scènes sublimes à regarder. Une belle ambiance, et une histoire terrible et touchante, le film, par bien des aspects, m’a complètement séduit.

Le scénario est bon. Le réalisateur nous décrit très bien le quotidien de ces hommes de Dieu, de leurs rituels, de leur vie très simple, et de leur espoir et de l’aide qu’ils fournissent au village et aux habitants de la région. Le réalisateur parle très bien de leurs peurs, leurs doutes face à cette menace grandissante et surtout leur foi envers leur Dieu et le fait de ne pas trahir leurs convictions.

Le film de Beauvois est profondément humain et le réalisateur nous peint ici un beau portrait. Sans tomber dans les clichés diaboliques du terrorisme, Xavier Beauvois nous emmène et nous confronte à ses hommes et leur « lutte » pour la paix et la liberté. Les personnages sont touchants, en particulier l’un des moines joué par Olivier Rabourdin, qui, dans ses réactions et sa façon de penser, est le personnage que j’ai le plus aimé, il est le plus proche des gens et a beaucoup de doutes.

Mais malgré un scénario travaillé avec un bon souci du détail et une ambiance très spécifique, je me suis quand même ennuyé à plusieurs reprises, car le film donne quand même beaucoup dans le contemplatif. En regardant ce film que j’ai eu la désagréable sensation que le réalisateur étirait au possible toutes ses scènes. Certaines m’ont paru interminables, j’aurais aimé un peu plus de vie dans le film et plus de dialogues ou réflexions. C’est dommage, car le sujet est passionnant.

19478863.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Tout comme le sujet du film, les acteurs sont excellents, Lambert Wilson et Michael Lonsdale en tête. Les deux comédiens trouvent là de très beaux rôles à leur mesure. J’ai beaucoup aimé Michael Lonsdale. Je l’ai trouvé très protecteur, très naturel dans sa façon d’aller vers les autres et je comprends qu’on lui ait donné un César pour ce film. Avec tous les autres excellents comédiens qu’il y a dans ce film, je trouve qu’il y en a un qui sort du lot. J’en ai déjà parlé un peu plus haut, c’est Oliver Rabourdin. L’acteur est très touchant et nous fait vraiment vivre son angoisse et ses remises en question. Il est convaincant et charismatique et dégage quelque chose de très serein aussi, j’ai beaucoup aimé cet acteur et ce personnage.

Voilà ce que je pouvais dire ce sur ce film. J’ai apprécié énormément de choses et je ne regrette pas de l’avoir vu bien au contraire. Par contre si son sujet est superbe, j’ai eu plus de mal avec sa forme…

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.