septembre 22, 2020

Clank! Dans l’Espace

Fiche Technique :

Auteur : Paul Dennen

Joueurs : 2 à 4

Durée : 45 à 90 minutes

Type/Public : Course au trésor/Adultes

Age : 12 ans

Mécaniques : Deckbuilding

Première Edition : 2018

But du Jeu :

Depuis son vaisseau vivant, le Seigneur Eradikus pille la galaxie sans pitié. Une bande de voleurs intrépides rivalise pour s’introduire dans son repaire et lui dérober un maximum de trésors !

Totalement indépendant du jeu Clank!, la version dans l’Espace en reprend les principes forts mais introduit de nouvelles mécaniques. Spécialisez votre deck pour profiter des combos des différentes factions, utilisez les Téléporteurs pour prendre de vitesse vos concurrents, et surveillez bien votre niveau de santé lorsque les Robots chasseurs de prime seront lancés à vos trousses…

Règles :

Clank ! Dans l’Espace est un jeu de deckbuilding, comme son homologue Clank !, qui lui se déroulait dans un univers Fantasy. Ici, les joueurs vont devoir aller chercher un trésor au fin fond d’un vaisseau spatial et revenir dans la soute pour pouvoir compter leurs points. Bien évidemment, celui qui a le plus de points remporte la partie.

Le jeu est donc composé d’un plateau qui représente le vaisseau et de plusieurs cases qui vont nous permettre d’avancer jusqu’au trésor. Certaines cases sont directement accessibles, d’autres demandent un passe-partout qui s’achète au marché, d’autres demandent à combattre des monstres ou à perdre des points de vie. Certaines cases offrent des points de vie, d’autres correspondent au marché où l’on peut acheter quatre objets différents contre sept crédits. Certaines cases offrent même des crédits. De plus, sur certaines cases, des bonus cachés sont disséminés pour donner des avantages à tout le monde. Pour avancer sur le plateau, il faut jouer des cartes, et chaque joueur possède au départ un deck préconstruit de dix cartes.

Le joueur actif va piocher cinq cartes et il va être obligé de toutes les jouer. Sur les cartes, il y a diverses informations. Les pieds, qui permettent d’avancer d’une case par pied. Il y a aussi un chiffre en bleu, qui se cumule avec les autres cartes jouées, et qui permet d’acheter des cartes dans la piste des aventuriers. Six cartes aléatoires sont présentées et trois cartes « basiques » sont disponibles. Quand un aventurier prend une carte aléatoire, elle sera remplacée à la fin de son tour et celle qu’il a choisi va directement dans sa défausse. Certaines cartes font mettre des clank sur la piste de clank, ce qui correspond au bruit que l’on fait. Enfin, certaines cartes ont des épées et permettent de tuer les créatures dans la piste des aventuriers ou de traverser sans risque les chemins avec des têtes de monstre. Une fois les cinq cartes jouées, les actions effectuées, le tour passe au joueur suivant, on remplit la piste des aventuriers afin qu’il y ait six cartes.

Lorsque l’on remet des cartes sur la piste des aventuriers, il est fort possible de piocher un monstre qui déclenche une attaque du boss Eradikus. Un joueur prend alors les clank présents sur la piste, les met dans le sac du boss et pioche un nombre de cubes qui correspond à l’échelle du boss. Chaque cube noir ne fait rien, chaque cube de couleur fait perdre un point de vie au joueur correspondant. Plus l’échelle du boss augmente, plus on pioche de cube et plus il va être difficile de survivre. Surtout que lorsqu’un joueur sort, à chacun de ses tours, on pioche plus de cubes, accélérant ainsi la partie.

Les joueurs qui sont sortis et ceux qui périssent dans la soute comptent leurs points (en sachant que ceux qui sont sortis ont un bonus de 20 points en plus). Ceux qui meurent ailleurs dans le vaisseau ne comptent même pas leurs points !

Avis :

Clank ! premier du nom avait été une franche réussite dans le genre des deck-building. Outre l’aspect course et plutôt dynamique des règle, c’était surtout sur le choix des cartes et des destinations que le jeu avait un réel potentiel. Simple, direct, efficace, ce jeu entre vraiment dans la catégorie des meilleurs deck-building avec Aeon’s End ou Res Arcana. Est-ce la même chose avec sa version dans l’espace ? Eh bien oui, les jeux sont bien évidemment un peu similaires, mais la version spatiale est plus complexe, aussi bien dans les cartes que sur le plateau.

Pour ce dernier, il s’agit de trois modules recto-verso qui se fixent comme des pièces de puzzle et qui ont au centre un accélérateur pour aller plus vite. Outre le fait que l’on peut disposer des plateaux un peu comme on veut, cela présente un vrai changement avec des téléporteurs qui vont permettre d’aller plus vite, de se déplacer plus loin, moyennant bien sûr un achat au marché d’une carte ou d’une clé. Se jouant de façon linéaire et non pas à la verticale, ce nouveau plateau apporte un lot de nouveautés plutôt plaisant, comme les téléporteurs, mais aussi et surtout le code à entrer pour rentrer dans la salle des trésors. En effet, on ne pourra pas aller directement prendre les trésors cette fois-ci, il faudra placer deux cubes sur des zones précises et dans des modules différents pour accéder à la salle tant convoitée. Un petit changement qui rallonge la durée du jeu et qui créer des tensions supplémentaires entre les joueurs. D’autant plus que l’endroit où l’on dépose les cubes offre des bonus ou des malus si on veut être plus rapide que les autres. Autre changement, le marché n’est plus au centre du plateau, mais à l’extérieur, et il faut atterrir sur une salle spécifique pour avoir accès au marché. Et il y a cases marché sur le plateau.

Parmi les nouveautés, ou les améliorations si on prend plus de plaisir avec cette version, on notera que les cartes seront plus complexes et que parfois, on pourra se diriger vers des thématiques de jeu pour réaliser des combos. En effet, dans ce stand-alone, il y a trois types de cartes qui appartiennent à des castes (violet, orange et vert) et que certaines d’entre elles font des combos pour avancer plus vite, piocher des cartes supplémentaires ou encore gagner plus d’argent. Les combos sont plus nombreux et d’autres créeront des chaines avec des cristaux à récolter ou encore des objets du marché. Cela rajoute une plus-value aux cartes et parfois des tactiques aux joueurs souhaitant une expérience plus complète. Et les choix seront cruciaux, puisque dans cette version, on ne peut prendre qu’un seul artefact sans autre moyen d’en prendre un de plus, et les adversaires sont plus nombreux. Le jeu est plus tendu, les points de vie tombent rapidement, et à quatre joueurs, ça finit souvent en pugilat.

Au final, Clank ! Dans l’Espace est le digne successeur de Clank ! premier du nom, gardant toute la fraîcheur du jeu, avec ses systèmes simples et efficaces, mais en mettant en avant des nouveautés qui complexifient le jeu, pour le rendre plus complet, plus dense, mais aussi plus lent. Ici, il faudra plus réfléchir avant de foncer tête baissée, les combos sont parfois dévastateurs et les effets de carte peuvent se cumuler pour former de jolies chaines donnant un fort avantage. Si cette suite s’avère moins accessibles aux néophytes, elle n’en demeure pas moins addictive et donne souvent envie de ressortir le jeu pour aller titiller ce vilain Eradikus.

Note : 17/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.