octobre 30, 2020

Voir la Mer

De : Patrice Leconte

Avec Pauline Lefevre, Nicolas Giraud, Clément Sibony, Gilles Cohen

Année : 2011

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

C’est 2 frères. Qui habitent Montbard, en Bourgogne. Et qui, pour les vacances d’été, ont décidé d’aller voir leur mère à Saint-Jean-de-Luz. Parce que ça fait longtemps. Parce que ça lui fera plaisir. Ce ne sont pas les parce que qui manquent.
Ils ont trouvé un motor-home d’occasion, et vont faire la route au rythme du bitume, au gré des envies. C’est ça l’idée : une diagonale de France entre frères.
Sauf que leur tombe dessus une fille qui n’était pas prévue. Une fille attachante. Inattendue. Et qui n’a jamais vu la mer. Ils font donc la route à trois. Et tout doucement, entre désirs diffus et envies cachées, ils réalisent que d’être un trio n’empêche pas de s’aimer. Sans jalousie. Plaisirs partagés.

Avis :

Si Patrice Leconte a très bien débuté les années 2000 avec des films comme « La veuve de Saint Pierre » ou encore « Confidences trop intimes« , on ne peut pas dire que la fin de ces années-là lui ont été si bien que ça, parce que Patrice Leconte a enchaîné coup sur coup, « Les bronzés 3, amis pour la vie« , « Mon meilleur ami » ou encore « Les guerres des Miss« … Un bien triste palmarès, surtout pour un réalisateur qui est capable d’offrir du très bon.

Boudé au moment de sa sortie, « Voir la mer » est le film qui ouvre les années 2010 de Leconte et alors qu’il s’était fait descendre, ce Leconte mineur se trouve être une jolie surprise. Jolie comédie sentimentale, « Voir la mer » est un film qui est rafraîchissant. C’est un film qui, sans réinventer le genre, nous offre une bouffée d’air frais. On est charmé par ces trois personnages qui ont bien des arguments pour nous faire passer un savoureux voyage. Amusant, attendrissant et sensuel, il serait temps de réhabiliter ce petit film qui ne mérite clairement pas la grogne qu’il peut y avoir autour.

Nico et Clément sont deux frères qui partent en vacances à Saint-Jean-de-Luz pour rendre visite à leur mère qu’ils n’ont pas vue depuis un trop long moment. La veille, dans une boite de nuit, Nico avait dragué Prudence, mais cette dernière était déjà en couple avec un homme assez désagréable. Quand Nico va pour rentrer chez lui, Prudence l’a suivi et de fil en aiguille, voilà que Nico propose à Prudence de partir sur les routes avec Clément. Ce voyage à trois va être alors à l’opposé de ce que les deux hommes auraient pu imaginer.

Il y a dans la carrière de tout réalisateur des films qui passent inaperçus et qui restent méconnus, parce qu’ils ont été plus simples, plus légers, ou encore parce qu’ils sont arrivés dans une période creuse et « Voir la mer » est de ceux-là.

Pointé du doigt lors de sa sortie, mal aimé, « Voir la mer » est pourtant un petit moment de cinéma tout ce qu’il y a de plus sympathique. Alors il est vrai que le scénario n’est pas vraiment recherché, il n’est pas non plus profond, mais pourtant, il a son charme.

« Voir la mer« , c’est la rencontre improbable entre deux hommes et une femme. C’est un road trip en camping, à pied ou dans une vieille Ford Sierra. Ce qui est cool avec ce petit film, c’est qu’il est rafraîchissant. Patrice Leconte ne vise pas à faire un film puissant, qui porterait sur une quête de soi bouleversante. Non, ici, il réalise un petit aparté, quelques jours de vacances qui riment de manière simple, amusante et légère.

Si le scénario n’est pas profond, il se tient toutefois jusqu’à son final, certes attendu, mais qui fait son petit effet. On n’avait pas envie que cette histoire se termine autrement. Avec ce film, Patrice Leconte a beaucoup travaillé la séduction et le désir, et si l’assemblage était prévisible, il n’en demeure pas moins qu’on se laisse très volontiers prendre à ce petit jeu. Puis le réalisateur, comme ses acteurs, nous donne envie de croire à ce trio romantique et sensuel. « Voir la mer« , c’est un film qui dégage une certaine liberté, liberté d’aimer, liberté du corps, liberté de vivre, et de vivre autrement. Bref, même s’il reste un petit Patrice Leconte, il y a vraiment quelque chose qui charme dans ce film. Quelque chose qui nous donne toujours envie d’en savoir plus. De savoir jusqu’où cette histoire d’amour à trois va bien pouvoir aller.

« Voir la mer« , c’est aussi une balade ensoleillée, c’est un film qui est parfait pour une petite pause en été. Patrice Leconte nous entraîne dans un petit road trip amoureux et sensuel, certes qui n’a rien d’original dans sa mise en scène, mais qui se révèle être suffisamment solide et bien fait pour qu’on y prenne du plaisir. Passant d’instants drôles, voire loufoques, à des moments plus graves, le tout ponctué d’un peu d’érotisme, franchement, « Voir la mer » est comme je le disais, une jolie petite surprise.

Pour ce petit film, Patrice Leconte a réuni un casting vraiment sympathique. Un casting tout en charme et en lumière. Les deux frangins sont incarnés par un bon duo, Nicolas Giraud et Clément Sibony et pour ce film, une fois vue, on ne voit qu’eux pour incarner ces rôles. Le rôle féminin est quant à lui tenu par la divine Pauline Lefèvre, qui tient là son tout premier rôle au cinéma, et l’actrice s’en sort vraiment très bien, arrivant à être aussi drôle, décomplexée que touchante. On pourra compter aussi sur les apparitions de Gilles Cohen, qui est toujours aussi bon.

Ce petit road trip, même s’il n’est pas un grand cru, ne mérite pas de s’être fait autant pointer du doigt. Film lumineux, attachant, sensuel, film qui tient même de jolies envolées et un trio d’acteurs qui fonctionne à merveille, « Voir la mer » est sincère et il fait du bien. On s’amuse devant, on est charmé, on aurait envie de rejoindre ces personnages pour faire partie de ce petit voyage. Bref, ce film est une jolie surprise qui mérite d’être réhabilitée.

Note : 13,5/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.