novembre 30, 2021

Compartiment n°6 – L’Ennui au bout du Train

Titre Original : Hytti nro 6

De : Juho Kuosmanen

Avec Yuriy Borisov, Yuliya Aug, Dinara Drukarova, Seidi Haarla

Année : 2021

Pays : Finalnde, Russie, Estonie, Allemagne

Genre : Drame

Résumé :

Une jeune finlandaise prend un train à Moscou pour se rendre sur un site archéologique en mer arctique. Elle est contrainte de partager son compartiment avec un inconnu. Cette cohabitation et d’improbables rencontres vont peu à peu rapprocher ces deux êtres que tout oppose.

Avis :

Ce que j’aime tout particulièrement avec le cinéma, c’est qu’il est une fenêtre ouverte sur le monde. Avec lui, nous pouvons voyager, nous pouvons nous installer chez nous, ou dans une salle, aller à la découverte d’autres pays, d’autres cultures, et aujourd’hui, on pose nos valises de cinéphiles en Finlande. Le cinéma finlandais est un cinéma qu’on connaît assez mal finalement, car bien peu de films arrivent jusque chez nous.

« Compartiment 6 » est le deuxième film de Juho Kuosmanen. Le réalisateur revient après cinq ans de silence et après s’est aventuré dans le milieu de la boxe au cœur des années 60 avec « Olli Mäki« , Juho Kuosmanen revient avec un film plus « moderne ». Avec « Compartiment 6« , le metteur en scène nous invite à suivre un voyage, celui de Laura, qui décide de partir de Moscou pour aller à l’autre bout de la Russie, afin d’aller y voir un site archéologique. Avec ce deuxième film, on pouvait imaginer un joli petit road trip en Russie, or le résultat va être tout autre, car si ce « Compartiment 6 » tient de jolis moments, sur son ensemble, il se pose surtout comme un film devant lequel on s’ennuie.

Laura est finlandaise et elle est en couple avec Irina. Les deux femmes habitent à Moscou. Alors qu’elles devaient faire un voyage en train ensemble, Irina ne peut partir, car elle a trop de travail. Lara décide donc de faire ce voyage seul. Une fois dans le train, elle va faire la connaissance de Vadim, un homme au premier abord terrifiant, mais finalement, il va se trouver être un bon camarade de voyage.

« Compartiment 6 » était un film qui, dans son intrigue, réunissait plein d’ingrédients pour me plaire. « Compartiment 6 » s’annonçait comme un joli voyage à travers un pays qu’on connaît assez mal. De plus, le film partait de Moscou, pour aller vers le fin fond de la Sibérie. J’imaginais déjà ce voyage en compagnie de deux personnages qui n’avaient rien en commun, et qui se découvriraient au fil des heures et des jours même, car oui, pour aller d’un bout à l’autre de la Russie, en train, il faut plusieurs jours.

Mais voilà, comme je le disais, si parfois « Compartiment 6 » tient de jolis moments, notamment dans des moments de complicité entre ces deux personnages, pour le reste, le film de Juho Kuosmanen va bien avoir du mal à fonctionner, car au final, son scénario ne raconte pas grand-chose et au-delà de ça, le réalisateur n’arrive pas à nous embarquer dans son récit. Long, traînant pour meubler cette histoire, décevant aussi bien dans sa finalité que dans la promesse de ce voyage, « Compartiment 6 » a bien du mal à nous tenir éveiller. Pourtant, on s’accroche, car de temps à autre, l’espace d’une scène, ou d’une réplique, quelque chose de chouette se passe et l’on peut sourire, ou retrouver un peu d’intérêt pour cette non-histoire. Malheureusement, ces moments sont bien peu dans ce scénario qui brasse de l’air, et qui n’a pas de finalité.

Ce sentiment de déception et d’ennui, on le trouve aussi dans sa mise en scène, qui là encore, si cette dernière tient quelque chose, le metteur en scène n’arrive pas à nous embarquer dans son film. Bien souvent, Juho Kuosmanen étire ses scènes de façon interminable, tout comme il étire son film jusqu’au bout. « Compartiment 6 » ne raconte rien et on aurait presque l’impression que Juho Kuosmanen joue avec nos nerfs, car à plus d’une reprise, le film donne la sensation d’être arrivé à son terme, et toujours le cinéaste rebondit et je dois dire qu’au bout d’un moment, l’ennui prenant de plus en plus de place, cette idée devient très agaçante, et l’on finit par s’impatienter.

Néanmoins, « Compartiment 6 » est un film qui réunit deux acteurs qui sont talentueux et bourrés de naturel. Si leurs personnages n’ont rien à dire, et ne sont pas plus attachants que cela, Seidi Haarla et Yuriy Borisov, dans les rôles de Laura et Vadim, sont vraiment bons et au milieu de cet ennui, ils sont un peu comme des lumières auxquelles on se raccroche.

Ce petit tour en Finlande, ou du moins en Russie ici, s’est donc posé comme une belle déception. Certes, « Compartiment 6 » tient une bonne ambiance et de très bons acteurs, malheureusement, ça n’aura pas suffi pour nous sortir de l’ennui qui s’accumule de scènes en scènes et c’est vraiment, mais vraiment, dommage.

Note : 07/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.