Chambre 212 – Juste une Mise au Point

De : Christophe Honoré

Avec Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste, Camille Cottin, Benjamin Biolay

Année : 2019

Pays : France, Belgique, Luxembourg

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir.

Avis :

Christophe Honoré est un réalisateur français dont j’aime énormément le cinéma, même si celui-ci n’a pas toujours réussi à combler mes attentes. Là, comme ça, de suite, « Les malheurs de Sophie« , « Homme au bain« , ou encore « Ma mère« , font partie des films qui m’ont le plus horripilé chez le cinéaste. Mais à ces films-là, Christophe Honoré a été capable de tant de belles choses, « Les chansons d’amour« , « Non ma fille, tu n’iras pas danser« , ou bien « Plaire, aimer et courir vite« . Le cinéma de Honoré, c’est une source de poésie, de délicatesse, de moments de grâce et d’acteurs.

Un peu plus d’un an après « Plaire, aimer et courir vite« , Christophe Honoré est de retour sur nos écrans avec « Chambre 212« . Je ne connaissais absolument rien du sujet de ce treizième film pour Christophe Honoré et j’avoue y avoir été simplement sur le nom du réalisateur et je dois dire que je ne suis vraiment pas déçu, tant cet Honoré-là laisse entrevoir un renouveau pour le cinéaste. Film à concept, film tripé et méta, Christophe Honoré sonde un couple après vingt-cinq ans de mariage et le portrait est aussi beau que puissant et touchant. À coup sûr l’un de ses plus beaux films.

Cela fait plus de vingt ans que Maria est mariée, mais un soir, après une dispute qui n’en n’était pas vraiment une, elle décide de quitter le domicile conjugal. Se réfugiant dans l’hôtel qui est tout juste en face de chez elle, Maria a une vue imprenable sur son appartement, son mariage et l’homme de sa vie. Perdue, elle ne sait que faire et espère trouver des réponses.

Il y a des projets qui attirent simplement par le fait qu’un réalisateur s’y trouve derrière et « Chambre 212 » s’inscrit dans cette longue liste.

Christophe Honoré, comme je l’ai déjà dit, c’est un réalisateur que j’aime beaucoup, mais même si le cinéaste a tendance à me combler bien souvent, son avant dernier, « Plaire, aimer et courir vite« , en était encore une très jolie preuve, il faut aussi dire que le cinéma de Christophe Honoré m’était aussi devenu très familier au point d’apprécier certes, mais finalement de ne plus retrouver la surprise que fut la découverte de ses premiers films, un peu comme si une routine avait fait son œuvre. « Chambre 212 » bouleverse le cinéma de Christophe Honoré et il souffle un vrai vent de renouveau qui fait un bien fou.

Alors bien entendu, on retrouve ce qu’on aime chez Honoré, on retrouve des sujets qui lui sont chers, et l’on retrouve aussi ses défauts, ici, le texte est sur-écrit et certaines répliques, même si elles sont très bien pensées, réfléchies et parfois même sublimes à l’écoute, peuvent apparaitre comme lourdes et nous sortir l’espace de quelques instants de l’histoire que nous raconte là le réalisateur.

« Chambre 212« , c’est tout d’abord un renouveau dans ce que nous raconte Christophe Honoré. « Chambre 212« , c’est une psychanalyse entre rêve et réalité, entre comédie et drame, entre passé et présent, et peut-être bien futur. « Chambre 212« , c’est un scénario pointu qui assume son concept jusqu’au bout de celui-ci. Puis c’est un film qui ne va pas se limiter à son concept. Honoré tient une très belle et très bonne idée, et là où beaucoup de concepts se limitent justement à leur concept et ne vont pas plus loin, le réalisateur français se sert de ce dernier pour raconter une histoire et approfondir ses personnages, pour les rendre plus touchants et plus attachants. Puis à travers ce concept et son scénario, Christophe Honoré peint une très belle histoire d’amour, ainsi qu’un portrait de femme magnifique. Chiara Mastroianni est rayonnante, comme tout le reste du casting. Mention spéciale pour Benjamin Biolay qui est presque bouleversant dans la peau de cet homme brisé.

« Chambre 212« , c’est aussi un renouveau dans la façon qu’a Christophe Honoré d’aborder cette histoire. Son film est bourré d’idées qui sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. On sent le réalisateur très inspiré, on sent que cette histoire lui tient à cœur et qu’il a envie d’offrir un film totalement novateur, du moins pour lui et son cinéma. Dans la filmographie de Christophe Honoré, il ne fait aucun doute que « Chambre 212 » est un ovni et c’est très rafraîchissant de voir un tel film. Honoré mélange les réalités, les histoires, il fait intervenir ses personnages n’importe où et ça reste cohérent avec ce qu’il raconte. Honoré ose même un côté romanesque. Bref, « Chambre 212 » est une surprise en tout point.

Je pensais avoir tout vu chez Christophe Honoré et je pensais que le réalisateur allait continuer à me conquérir gentiment de film en film. Je n’avais même pas remarqué que finalement la surprise n’y était plus, puis voilà, après treize films, Honoré lâche « Chambre 212« , son histoire d’amour, ses remises en questions, ses névroses, ses réalités alternées… Bref, ça m’a fait du bien et j’ai même envie de dire que le film fut une petite claque.

Note : 17/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net