Missing – Porté Disparu

Titre original : Missing

De : Costa Gavras

Avec Jack Lemmon, Sissy Spacek, Jerry Hardin, Charles Cioffi

Année: 1982

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Charles, un journaliste américain, et sa compagne Beth, se sont installés dans la capitale du Chili, Santiago. Mais suite au coup d’État qui éclate le 11 septembre 1973, Charles disparaît brusquement. Son père, un important homme d’affaires new-yorkais, vient en aide à Beth pour tenter de le retrouver.

Avis:

Costa Gavras est l’un des plus grands réalisateurs encore vivants. Il connut des succès terribles dans les années 70/80 avec des films très engagés politiquement. « Z« , « L’aveu« , « État de siège » et « Missing (porté disparu) » font partie entre autres de ce que le réalisateur a pu faire de mieux. Ayant fait énormément parler de lui, ayant réalisé des films qui ont très bien fonctionné chez nous, mais aussi aux Etats-Unis, Hollywood s’intéresse au cas de Costa Gavras et après avoir refusé de réaliser « Le parrain« , le réalisateur franco-grec se voit proposer l’histoire de la disparition d’un jeune journaliste pendant le coup d’état d’un certain Pinochet … Évidemment, Costa Gavras ne pouvait pas passer à côté et ainsi « Missing (porté disparu) » devient le premier film américain de Costa Gavras.

Ayant déjà abordé la dictature en Amérique latine avec « Etat de siège » dix ans plus tôt, voici que Costa Gavra pose sa caméra en 1973 au moment même où le général Pinochet fait son putsch au Chili. Si le film se fait passionnant de bout en bout, si Costa Gavras arrive très bien à rendre la tension qui régnait dans le pays, « Missing (porté disparu) » va surprendre, car le réalisateur livre avant tout un très beau et grand film sur le parcours d’un père, qui va chercher coûte que coûte à retrouver son fils, dans un pays en total chaos.

Santiago du Chili, 1973, le pays sombre dans le chaos, le général Pinochet faisant un coup d’état. Charles et Beth sont deux Américains qui vivent depuis peu dans le pays. Lui est journaliste, elle s’occupe de malades. Une nuit, Charles ne rentre pas, Beth apprendra plus tard qu’il a été arrêté par des soldats. Charles ne réapparaîtra jamais. Deux semaines après sa disparition, Ed Horman, le père de Charles, arrive au Chili pour retrouver son fils.

Palme d’or 1982, prix d’interprétation pour Jack Lemmon à Cannes, Oscar du meilleur scénario, film ayant défrayé la chronique notamment parce qu’il laisse sous-entendre grandement l’implication des Etats-Unis dans le coup d’état de Pinochet. Film évidemment censuré au Chili à l’époque… Bref, « Missing (porté disparu) » a fait couler beaucoup d’encre au moment de sa sortie et il est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands films de son réalisateur et c’est tout à fait justifié.

Pour son premier film américain, Costa Gavras nous plonge dans une enquête tristement passionnante. Alliant parfaitement enquête et politique, le tout balancé dans un contexte on ne peut plus tendu, Costa Gavras livre aussi bien un grand film politique qu’un grand film humain, porté par un immense Jack Lemmon, que personnellement, je découvre autrement, étant plus habitué à le voir dans le registre de la comédie et là, il est aussi puissant que bouleversant.

« Missing … », c’est tout d’abord un scénario somptueux qui arrive à tout conjuguer. « Missing… », c’est aussi bien une enquête « familiale », qu’une œuvre politique dense et riche. Bien sûr, Costa Gavras nous plonge dans ce pays en totale mutation indépendante de sa volonté, un pays où désormais, la terreur devient un drame quotidien. Le réalisateur dresse un portrait puissant de la dictature naissante à travers plein de petits détails et de scènes prenantes. Bien sûr, Costa Gavras prend le temps de creuser le contexte politique et va même jusqu’à faire de troublantes révélations, qui montreraient que les USA pourraient avoir une part de responsabilité, ce qui a soulevé dans le pays beaucoup de critiques envers le film, dénonçant un communiste aux commandes de ce film… Bref, la question est posée et de manière pertinente.

Mais si le scénario de Costa Gavras est si touchant et prenant, finalement, c’est avant tout parce que le réalisateur a su proposer plus que ce coup d’état. Bon, il faut dire que son scénario s’appuie sur des bases solides, puisqu’il ne s’agit aucunement d’une fiction, « Missing … » relatant des évènements qui ont eu lieu. Ainsi, le film de Costa Gavras est avant tout l’enquête d’un homme et d’une femme pour retrouver l’être aimé. Sublime et subtil, même si l’on en connaît déjà la fin, Costa Gavras livre une enquête prenante, belle, passionnante, révoltante et très bien construite. Une enquête comme on aimerait en voir plus souvent sur nos écrans. Une enquête qui sait naviguer entre contexte, émotion, quête de vérité, mensonge d’état, manipulation et autres désinformations. Bref, c’est très bien fait, et en plus de ça, le film n’a pas vieilli.

Grand film, « Missing (porté disparu) » est un film essentiel dans la filmographie de son réalisateur. Je ne le connaissais que de réputation et je suis plus qu’heureux de m’y être arrêté tant le film a su être aussi passionnant dans son intrigue, qu’instructif dans son contexte. Bref, un moment de cinéma incontournable.

Note : 17/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net