décembre 5, 2020

Stephen King

stephen-king

Né le 21 septembre 1947 à Portland, Maine (Etats-Unis)

Stephen Edwin King de son nom entier est le fils de Donald Edwin King, ancien capitaine de la marine marchande devenu représentant et Ruth King, pianiste. Son père quitte et disparaît du domicile familial alors que le jeune Stephen est âgé de 2 ans. Sa mère se retrouve donc seul avec Stephen et David, son frère adoptif. Elle est forcée de trouver plusieurs petits boulots pour survivre et déménage souvent dans des endroits proches de ses sœurs. Ainsi, la famille a habité dans le Wisconsin, l’Illinois, le Massachusetts, l’Indiana et le Connecticut.

Stephen King connait ses premières rencontres avec l’horreur dès l’âge de 4 ans ! Tout d’abord avec la mort de l’un de ses amis qui meurt sous ses yeux, écrasé par un train. Puis en écoutant l’adaptation radio d’une nouvelle de Ray Bradbury, Mars is Heaven qui le terrifie. Durant l’année scolaire 1953-1954, il est retiré de l’école suite à divers problèmes de santé. Il commence alors à écrire ses premières histoires d’enfants.

En 1958, la famille retourne dans le Maine, à Durham. Sa mère lui offre sa première machine à écrire en 1958 et il s’amuse à écrire des textes. En 1960, il découvre une vieille caisse appartenant à son père et surtout, il découvre une anthologie des récits de H.P Lovecraft, The Lurking Fear and Other Stories, ce qui constituera sa première lecture horrifique sérieuse. Fan de cinéma, il autopublie ses premiers récits et vend sa première œuvre aux élèves de son école, qui est une novélisation de The Pit and The Pendulum, mais la principale l’oblige à rembourser ses gains.

En 1963, il écrit son premier roman, The Aftermath mais il restera inachevé et jamais publié. Un an plus tard, il trouve un travail en tant que journaliste sportif pour le journal de Lisbon Falls. Il y apprend à corriger ses textes en enlevant les mots superflus. Après avoir réussi à faire publier une de ses nouvelles dans un fanzine en 1965, In a Half-World of Terror, Stephen King commence à écrire une première version de Rage mais la laisse inachevée.

Après obtention de son diplôme de fin d’études secondaires, il étudie la littérature à l’université du Maine. Durant sa première année, il écrit et termine Marche ou Crève. Il le présente à un concours de premier roman et se fait rapidement rejeter. En 1967, il vend sa première nouvelle pour 25 dollars au magazine Startling Mystery Stories. Il écrit aussi des nouvelles pour le journal de son campus universitaire.

Durant ces années, il profite de l’aide précieuse du professeur Burton Hatlen qui l’encourage à persévérer dans l’écriture. Il vend une deuxième nouvelle pour 35 dollars. Il rencontre alors sa femme, Tabitha Jane Spruce. En 1970, il écrit deux récits. Le premier deviendra Le Pistolero, premier tome de La Tour Sombre. Le second est une nouvelle qu’il va vendre 200 dollars au magazine Cavalier.

Il sort de l’université du Maine avec un diplôme et un certificat. Malheureusement, il ne trouve pas de métier d’enseignant et doit se résigner à travailler dans une blanchisserie industrielle. En 1971, il trouve un poste de professeur d’anglais, mais continue de travailler à la blanchisserie durant les vacances, car la situation financière est compliquée avec deux enfants à charge. Durant cette période, il écrit trois romans, Rage, Blaze et Running Man qui sera à chaque fois refusés par les éditeurs. L’écrivain sombre alors dans l’alcoolisme. Il va cependant vendre deux nouvelles, Le Cinquième Quart une histoire de Gangster sous le pseudonyme de John Swithen (ce sera la seule nouvelle sous ce pseudo) et Cours, Jimmy Cours au magazine Cavalier pour 500 dollars.

C’est en 1972 qu’il commence à écrire Carrie. Mais l’auteur n’est pas satisfait des trois premières pages qu’il jette à la poubelle. Sa femme les retrouve, les lit et pousse son mari à finir cette histoire. C’est en 1973 que la maison d’édition Doubleday lui fait signer un contrat. La même année, sa mère meurt d’un cancer de l’utérus et la sœur de Stephen King lit le roman à la mère, un mois avant son décès. Il entreprend ensuite l’écriture de Salem puis de Shining. En 1976, King engage un agent littéraire car les ventes de ses livres sont exponentielles et qu’il estime ne pas toucher assez. Son agent lui trouve un contrat alléchant avec Viking Press.

Cette même année, il se crée le pseudonyme de Richard Bachman. Il le fait pour deux choses. La première est qu’à l’époque, un auteur ne pouvait pas sortir plus d’un livre par an. La seconde est qu’il veut se décomplexé en rapport avec son succès grandissant, car ses romans deviennent par la suite tous des best-sellers. Rage sort en 1977 directement en poche et dans l’indifférence totale.

Par la suite, Stephen King va accélérer le rythme et va fournir trois romans par an jusque dans les années 90. En 1999, il va subir un grave accident de voiture. Il en ressort avec 9 fractures à la jambe droite, une fracture du col du fémur, un poumon perforé et quatre côtes cassées. Il subira 5 interventions chirurgicales. Par la suite, il rachète la voiture de l’accident, et la casse à coups de masse pour éviter qu’un fan la rachète. En 2002, il annonce qu’il souhaite prendre sa retraite à la fin de son cycle de La Tour Sombre. Mais il abandonne vite cette idée et ralenti néanmoins son rythme d’écriture. Par la suite, il va écrire tous les romans que l’on connait aujourd’hui.

L’auteur a reçu au cours de sa carrière douze fois le prix Bram Stoker, sept fois le prix British Fantasy, cinq fois le prix Locus, quatre fois le prix World Fantasy, une fois le prix Hugo et une fois le prix O. Henry Award. En 2003 il reçoit la médaille de la National Book Foundation et en 2007, l’association des auteurs de romans policiers américains, Mystery Writers of America, lui décerne le titre de Grand Maître.

Sa principale influence est Richard Matheson. Il est atteint d’une maladie qui va le rendre aveugle dans un futur plus ou moins proche.

Stephen King 126

Bibliographie

Romans

  • Carrie, Gallimard, 1976 ((en) Carrie, 1974)
  • Salem, Alta, 1977 ((en) Salem’s Lot, 1975)
  • Shining, Alta, 1979 ((en) The Shining, 1977)

Publié initialement sous le titre L’Enfant lumière

  • Le Fléau, Alta, 1981 ((en) The Stand – Unabriged, 1978)

Première édition

  • Dead Zone, Le Livre de poche, 1983 ((en) The Dead Zone, 1979)
  • Charlie, Albin Michel, 1984 ((en) Firestarter, 1980)
  • Cujo, Albin Michel, 1982 ((en) Cujo, 1981)
  • Christine, Albin Michel, 1984 ((en) Christine, 1983)
  • L’Année du loup-garou, Albin Michel, 1986 ((en) Cycle of the Werewolf, 1983)
  • Simetierre, Albin Michel, 1985 ((en) Pet Sematary, 1983)
  • Les Yeux du dragon, Albin Michel, 1995 ((en) The Eyes of the Dragon, 1984)
  • Le Talisman, Robert Laffont, 1986 ((en) The Talisman, 1984)

Coécrit avec Peter Straub. Publié initialement sous le titre Le Talisman des territoires

  • Ça, Albin Michel, 1988 ((en) It, 1986)

Paru en deux tomes

  • Misery, Albin Michel, 1989 ((en) Misery, 1987)
  • Les Tommyknockers, Albin Michel, 1989 ((en) The Tommyknockers, 1987)
  • La Part des ténèbres, Albin Michel, 1990 ((en) The Dark Half, 1989)
  • Le Fléau, Jean-Claude Lattès, 1991 ((en) The Stand: The Complete & Uncut Edition, 1990)

Édition intégrale, révisée par l’auteur

  • Bazaar, Albin Michel, 1992 ((en) Needful Things, 1991)
  • Jessie, Albin Michel, 1993 ((en) Gerald’s Game, 1992)
  • Dolores Claiborne, Albin Michel, 1993 ((en) Dolores Claiborne, 1992)
  • Insomnie, Albin Michel, 1995 ((en) Insomnia, 1994)
  • Rose Madder, Albin Michel, 1997 ((en) Rose Madder, 1995)
  • La Ligne verte, Librio, 1996 ((en) The Green Mile, 1996)

Publié en six volumes puis en intégrale par les éditions 84 en 1997

  • Désolation, Albin Michel, 1996 ((en) Desperation, 1996)
  • Sac d’os, Albin Michel, 1999 ((en) Bag of Bones, 1998)
  • La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, Albin Michel, 2000 ((en) The Girl Who Loved Tom Gordon, 1999)
  • Dreamcatcher, Albin Michel, 2002 ((en) Dreamcatcher, 2001)
  • Territoires, Robert Laffont, 2002 ((en) Black House, 2001)

Coécrit avec Peter Straub. Suite du Talisman

  • Roadmaster, Albin Michel, 2004 ((en) From a Buick 8, 2002)
  • Colorado Kid, J’ai lu, 2006 ((en) The Colorado Kid, 2005)

Roman court

  • Cellulaire, Albin Michel, 2006 ((en) Cell, 2006)
  • Histoire de Lisey, Albin Michel, 2007 ((en) Lisey’s Story, 2006)
  • Duma Key, Albin Michel, 2009 ((en) Duma Key, 2008)
  • Dôme, Albin Michel, 2011 ((en) Under the Dome, 2009)
  • (en) Blockade Billy, 2010

Roman court

  • 22/11/63, Albin Michel, 2013 ((en) 11/22/63, 2011)
  • (en) Joyland, 2013
  • (en) Doctor Sleep, 2013

Suite de Shining, l’enfant lumière

  • (en) Mr. Mercedes, 2014

Publication prévue en 2014

Cycle de La Tour sombre

Article détaillé : La Tour sombre.

  • 1 – Le Pistolero, J’ai lu, 1991 ((en) The Gunslinger, 1982)
  • 2 – Les Trois Cartes, J’ai lu, 1991 ((en) The Drawing of the Three, 1987)
  • 3 – Terres perdues, J’ai lu, 1992 ((en) The Waste Lands, 1991)
  • 4 – Magie et Cristal, Éditions 84, 1998 ((en) Wizard and Glass, 1997)
  • 5 – Les Loups de la Calla, J’ai lu, 2004 ((en) Wolves of the Calla, 2003)
  • 6 – Le Chant de Susannah, J’ai lu, 2005 ((en) Song of Susannah, 2004)
  • 7 – La Tour sombre, J’ai lu, 2005 ((en) The Dark Tower, 2004)
  • 8 – La Clé des vents, J’ai lu, 2012 ((en) The Wind Through the Keyhole, 2012)

Publiés sous le nom de Richard Bachman

  • Rage, Albin Michel, 1990 ((en) Rage, 1977)
  • Marche ou crève, Albin Michel, 1989 ((en) The Long Walk, 1979)
  • Chantier, Albin Michel, 1987 ((en) Roadwork, 1981)
  • Running Man, Albin Michel, 1988 ((en) The Running Man, 1982)
  • La Peau sur les os, Albin Michel, 1987 ((en) Thinner, 1984)
  • Les Régulateurs, Albin Michel, 1996 ((en) The Regulators, 1996)
  • Blaze, Albin Michel, 2008 ((en) Blaze, 2007)

Recueils de nouvelles

  • Danse macabre, Alta, 1980 ((en) Night Shift, 1978)
  • Différentes Saisons, Albin Michel, 1986 ((en) Different Seasons, 1982)

Recueil de quatre romans courts dont Un élève doué

  • Brume, Albin Michel, 1987 ((en) Skeleton Crew, 1985)
  • Minuit 2 et Minuit 4, Albin Michel, 1991 ((en) Four Past Midnight, 1990)

Recueil de quatre romans courts, séparés en Les Langoliers et Vue imprenable sur jardin secret dans Minuit 2 et Le Policier des bibliothèques et Le Molosse surgi du soleil dans Minuit 4

  • Rêves et Cauchemars, Albin Michel, 1994 ((en) Nightmares & Dreamscapes, 1993)
  • Cœurs perdus en Atlantide, Albin Michel, 2001 ((en) Hearts in Atlantis, 1999)

Recueil de deux romans courts et trois nouvelles

  • Tout est fatal, Albin Michel, 2003 ((en) Everything’s Eventual, 2002)
  • Juste avant le crépuscule, Albin Michel, 2010 ((en) Just After Sunset, 2008)
  • Nuit noire, étoiles mortes, Albin Michel, 2012 ((en) Full Dark, No Stars, 2010)

Recueil de quatre romans courts

Essais

  • Anatomie de l’horreur, Éditions du Rocher, 1995 ((en) Danse Macabre, 1981)
  • Écriture : Mémoires d’un métier, Albin Michel, 2001 ((en) On Writing: A Memoir of the Craft, 2000)
  • (en) Secret Windows, 2000

Essai et nouvelles

  • (en) Faithful, 2004

Coécrit avec Stewart O’Nan. Livre sur la saison des Red Sox de Boston

  • (en) Guns, 2013

Essai au sujet de la législation sur les armes à feu aux USA

Livres électroniques

  • Un tour sur le bolid’, Le Livre de poche, 2000 ((en) Riding the bullet, 2000)
  • (en) The Plant, 2000

Inachevé

  • (en) Ur, 2009
  • (en) Throttle, 2009

Coécrit avec Joe Hill.

  • (en) Mile 81, 2011
  • (en) A Face in the Crowd, 2012

Coécrit avec Stewart O’Nan.

  • (en) In the Tall Grass, 2012

Coécrit avec Joe Hill.

Scénario

  • La Tempête du siècle, Albin Michel, 1999 ((en) Storm of the Century, 1999)

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.