Lavisqteam

Everybody Knows – Cannes à Cruz

De : Asghar Farhadi

Avec Penelope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darin, Eduard Fernandez

Année : 2018

Pays : Espagne, France, Italie

Genre : Thriller, Drame

Résumé :

A l’occasion du mariage de sa sœur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.

Avis :

Asghar Farhadi est l’un des plus importants réalisateurs d’orient. Proposant une filmographie lourde, sérieuse, dramatique et cohérente, le réalisateur nous a plus d’une fois secoué avec des films à la portée incroyable. On se souvient tous de « A propos d’Elly« , « Une séparation » ou encore son dernier « Le client« . Cinéaste ambitieux, Asghar Farhadi était aussi sorti de ses frontières pour tourner en français et chez nous « Le passé« , film emporté par Tahar Rahim et Bérénice Bejo.

Cette année, c’est en Espagne qu’Asghar Farhadi a posé sa caméra pour un drame prenant qui lorgne sur le thriller. Emporté par l’un des plus beaux couples de ces dernières années, à l’écran comme à la ville, j’ai nommé Penelope Cruz et Javier Bardem, « Everybody Knows » est une belle réussite. Pour son huitième film, Asghar Farhadi est sorti de sa zone de confort pour s’essayer à autre chose et le moins que l’on puisse en dire, c’est que ça lui réussit. « Everybody Knows » est un thriller manipulateur de haute volée, qui peu à peu finit par nous enfermer dans sa paranoïa.

Un petit village paisible au cœur de l’Espagne, un mariage qui va être célébré, un temps parfait, le décor est planté et la fête ne peut qu’être au rendez-vous pour Laura qui revient dans cet antre familiale, avec ses enfants pour célébrer l’union de sa sœur. Mais alors que la fête bat son plein, que le moment est parfait et le bonheur au plus haut, la fille de Laura se fait enlever et personne n’a rien vu. Les ravisseurs exigent une rançon et pas de police. Cet évènement tragique va alors faire ressurgir un passé trop longtemps gardé secret.

Cette année, le Festival de Cannes offre le grand privilège à Asghar Farhadi de lancer cette grande messe annuelle qu’on attend tous plus ou moins avec une certaine impatience. Ouvrir un festival comme Cannes, forcément cela génère une certaine attente. Une attente qui est de surcroît rehaussée avec la superbe bande-annonce qu’on a pu découvrir il y a déjà quelques semaines. Mais cette attente était-elle fondée ou alors allions nous vers une déception ? Eh bien la réponse est un grand et magnifique oui !

Excellent thriller doté d’un très beau drame, avec « Everybody Knows » Asghar Farhadi nous offre là un film captivant, qui va s’amuser à confondre presque tous ses protagonistes. Tenue par un scénario de très haute qualité, cette histoire très simple au premier abord, qu’on a déjà vu plus d’une fois, va pourtant fonctionner ici à plein régime. Et malgré quelques petites longueurs par-ci et par-là, jamais elle ne lâchera son intérêt et son suspens. Jusqu’au bout, elle tiendra ses coupables, son secret et c’est avec un certain brio que le réalisateur nous offre un final excitant.

Avec « Everybody Knows« , Asghar Farhadi prend le temps de nous raconter quelque chose. Il prend le temps d’exposer ses personnages, il prend le temps d’installer un passé, une profondeur qui fera que très vite, on se sent un peu comme chez nous dans ce village et c’est ce qui va rendre cette histoire encore plus forte et ses personnages encore plus touchants. Cette façon de faire est très loin des thrillers qu’on a l’habitude de voir, et c’est franchement très agréable de revenir à un cinéma comme ça. Un cinéma qui ose prendre du temps, qui s’installe. Bref, le contraire de beaucoup de trop vite, qui font le pari de ne jamais arrêter une seconde. Alors bien entendu, on pourra reprocher à Asghar Farhadi de parfois tourner un peu en rond, ou même de un peu trop prendre son temps, d’ailleurs le film a des longueurs, mais sur l’ensemble, ça reste très fort, et même les longueurs finissent par trouver de la cohérence quand on y repense.

Le film est aussi porté par une excellente mise en scène, qui multiplie les soupçons, les indices et les mensonges, comme les faux-semblants. On pourra aussi profiter du paysage bercé dans la lumière chaude de cette Espagne.

Bien sûr, il est quasi impossible d’aborder ce film sans ne pas parler de son fabuleux couple, qui pour leur septième collaboration fait encore une fois des merveilles. Penelope Cruz est incroyable dans le rôle de cette mère désemparée et totalement désespérée, anéantie. Quant à Javier Bardem, en ami/amant/ex de toujours, il est incroyablement touchant, pour ne pas dire bouleversant. Les deux sont soutenus par la crème de la crème, Richardo Darin, Inma Cuesta, Barbara Lennie, Ramon Barea … Tous tiennent à merveille leurs personnages !

Le choix de cette ouverture de festival est donc plus que payante et sans être le meilleur des Farhadi qu’on aura vu, « Everybody Knows » est un excellent film, un excellent thriller dramatique, et un excellent moment de cinéma.

« Everybody Knows« , qui se traduit par « Tout le monde sait … », porte admirablement son titre et si vous aussi vous avez envie de savoir, alors laissez-vous tenter ou plutôt enfermer dans ces mensonges, ces manipulations et ces vérités.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net