mars 2, 2021

L’Aventure du Poséidon

Titre Original : The Poseidon Adventure

De: Ronald Neame

Avec Gene Hackman, Ernest Borgnine, Red Buttons, Carol Lynley

Année: 1973

Pays: Etats-Unis

Genre : Catastrophe

Résumé :

Alors que les passagers du Poséidon, yacht luxueux en croisière vers la Palestine, s’apprêtent à fêter le réveillon, une catastrophe se prépare : un raz-de-marée a soulevé un mur d’eau de plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Instantanément retourné, le paquebot commence à sombrer. Une course contre la montre s’engage alors pour les survivants, qui cherchent désespérément à rejoindre une issue…

Avis :

Réalisateur, producteur, scénariste et parfois même acteur, Ronald Neame, c’est plus de quarante ans de cinéma dont l’apogée se situe dans les années 60 et 70 où le réalisateur fut extrêmement prolifique. Outre le culte « L’aventure du Poséidon« , on doit aussi à Ronald Neame des films comme « Un hold-up extraordinaire« , « L’ombre du passé » ou encore « D comme danger« .

« L’aventure du Poséidon » se trouve dans la dernière partie de la carrière du réalisateur qui, s’il mourut en 2010, n’aura fait que six films après et finit par mettre un terme à sa carrière en 1990.

Film catastrophe par excellence (qui connut un remake signé Wolfgang Petersen dans les années 2010), « L’aventure du Poséidon » demeure un classique et un très bon classique dans son genre. À mettre d’emblée aux côtés de films comme « La tour infernale » ou « Tremblement de terre« , « L’aventure du Poséidon« , quarante-cinq ans après sa sortie, reste quasi-intact et c’est toujours avec autant de plaisir et de frissons qu’on embarque dans les entrailles de ce paquebot qui s’enfonce peu à peu, laissant peu de chance à ses voyageurs de s’en sortir.

Il est minuit, c’est le soir du réveillon, la nouvelle année, pour les passagers du paquebot de croisière Le Poséidon. La nouvelle année s’annonce on ne peut plus festive, mais la fête va très vite tourner à la tragédie. Résultant d’un séisme, le Poséidon est frappé par une déferlante, un véritable mur d’eau, qui retourne le paquebot comme une feuille. Les survivants n’ont plus qu’à attendre les secours. Mais un petit groupe dirigé par le révérend Frank Scott décide de traverser le bateau et de se rendre là où la coque du navire est la plus fine. Une balade à l’envers dans un bateau qui est aujourd’hui une épave.

Excellent moment de cinéma, « L’aventure du Poséidon » reste encore et toujours un petit best of à lui tout seul.

Aventure, tragédie, émotion et tension, avec ce scénario pourtant très simple qui n’a rien d’extraordinaire finalement, Ronald Neame nous entraîne dans les entrailles de l’enfer et l’on se retrouve à suivre cette expédition de fortune avec beaucoup d’intérêt.

Ce qui est plaisant avec ce film, c’est le fait que le réalisateur ne fasse pas dans la surenchère. Ici, son film utilise un arc narratif presque convenu. « L’aventure du Poséidon« , c’est une progression obligatoire dans l’espoir d’une possible survie. Quand on regarde le film, rien de bien surprenant se produit alors. On sait parfaitement que certains des personnages vont y rester et qu’il est bien évident qu’avec ce panel de personnages, le « happy end » sera là. Mais pourtant, malgré ce manque de surprise, on ne peut s’empêcher d’être pris par le film de Ronald Neame.

Pourquoi me direz-vous ? Et bien premièrement parce que les personnages sont attachants et touchants, même les plus désagréables, comme Ernest Borgnine. On se plaît à suivre cette aventure dans ce paquebot retourné qui réserve bien des situations à ses personnages.

Ensuite, parce que le film est très bien porté par ses comédiens. Ronald Neame nous a réuni un sacré beau casting. Un casting qui trouve son apogée avec les confrontations intenses entre Gene Hackman et Ernest Borgnine.

« L’aventure du Poséidon« , c’est aussi une mise en scène ingénieuse. Une mise en scène qui se révèle parfois incroyable. C’est une mise en scène qui nous immerge et nous coince avec les personnages dans ce bateau. Franchement que dire des décors, si ce n’est qu’ils restent encore aujourd’hui bluffants. Toutes ces pièces retournées, c’est incroyablement bien fait, ça respire le travail et ça dégage un cachet fou. Et comme le tout est fait maison, ça ne vieillit pas. D’ailleurs, les seuls moments où le film a quelque peu vieilli, c’est justement quand il donne dans les effets spéciaux. Sauf pour la séquence où le paquebot est retourné par la vague. Les trucages sont extraordinaires et valent presque à eux seuls qu’on s’arrête sur le film.

Puis, cerise sur le gâteau, « L’aventure du Poséidon« , c’est aussi un film habillé par les douces et terrifiantes notes de John Williams qui livre encore une fois une BO tout à fait appropriée. Une BO qui maintient la tension et souligne les émotions de ses personnages.

Sorti il y a quarante-quatre ans maintenant, « L’aventure du Poséidon » reste un classique du film catastrophe et surtout un film dont l’efficacité reste intacte. Un film qu’on aime, et qu’on adore redécouvrir encore et encore. Un film qui sait surprendre, qui est doté d’acteurs intenses et touchants. Bref, un excellent film, doublé d’un excellent moment de cinéma.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.