Le Petit Prince – Fabrique-Moi une Planète

Fiche technique :

Auteurs : Bruno Cathala et Antoine Bauza

Joueurs : 2 à 5

Durée : 25 min

Première parution : 2013

But du jeu :

Constuisez la planète la plus harmonieuse possible pour remporter le plus de points de victoire !

Règles :

Au début de la partie, les 4 types de tuiles différents sont disposés en 4 tas distincts (tuiles du centre, tuiles arrondies de droite, tuiles arrondies de gauche, tuiles des coins).

Ces tuiles sont vierges sur le verso, et sur le recto contiennent divers éléments : des moutons, des volcans, des couchers de soleil, des baobabs, des serpents, etc.

Contrairement aux autres, les tuiles des coins comportent des personnages servant à marquer les points de victoire (PV).

Le premier joueur commence par choisir un tas et y pioche autant de tuiles que de joueurs. Il les révèle et en choisit une, qu’il placera face recto sur sa planète. Puis il passe les tuiles restantes à n’importe quel joueur qui n’en a pas encore reçu ce tour-ci. Ce dernier choisit de même puis les passe à un autre, jusqu’à ce que tout le monde en ait reçu une. Le dernier joueur à avoir reçu des tuiles est le premier joueur de la manche suivante, qui va donc opter pour un tas de tuiles (le même que précédemment ou un autre, selon son bon vouloir), en sélectionner une et passer les autres à un joueur, et ainsi de suite.

Les tuiles des coins représentent donc des personnages, chacune donnant des PV selon différents critères : 1 PV par tuile sans volcan, 2 PV par mouton blanc, 7 PV si l’on possède un baobab et 14 si l’on en possède 2, etc.

Si un joueur pose un troisième baobab sur sa planète, il doit retourner les trois tuiles contenant le baobab face verso, perdant ainsi tous les éléments qui étaient présents.

La partie se termine lorsque tout le monde a posé ses 16 tuiles, complétant ainsi la planète, ronde avec les personnages dans les coins. Puis chacun compte le nombre de PV que lui rapporte chaque personnage. Le joueur possédant le plus de volcans perd autant de PV qu’il a de volcans. A l’issue de cette soustraction, celui qui a le plus de PV est le vainqueur.

 

Avis :

Créé par deux des français les plus prolifiques en matière de jeux de plateau, Le Petit Prince se place dans l’univers bien connu du conte de St Exupéry. Mais s’il en reprend les protagonistes et les illustrations de l’auteur, force est de constater que ce jeu n’est pas nécessairement pour les enfants.

Nous avons en effet affaire ici à jeu de draft faisant la part belle à la réflexion et à… Comment dire cela être trop vulgaire… Au fait de mettre des bâtons dans les roues des adversaires (oui, un jeu de coups de pu**). En effet, chaque tuile choisie va soit permettre de marquer des points, soit d’empêcher les opposants d’en avoir.

Chose intéressante, il existe grosso modo deux optiques de jeu. La première consiste à remplir sa planète plus ou moins au hasard pour finalement tirer les personnages et voir lequel nous rapporte le plus de PV, voire lequel rapporte le plus de points aux adversaires pour empêcher qu’ils l’obtiennent. La seconde consiste au contraire à piocher les personnages tôt dans la partie, de manière à optimiser chaque autre tuile pour que ceux-ci rapportent le plus possible, ou rapportent le moins possible aux autres. Il est bien évidemment tout à fait possible de faire un mix des deux optiques et de piocher les personnages à intervalles plus ou moins réguliers au cours de la partie.

Le cas des volcans est également assez intéressant puisque la plupart contiennent des éléments pouvant rapporter des points. Il semble assez naturel de vouloir s’en débarrasser pour que la personne de notre choix perde le plus de points possible mais ce ne sera pas forcément le choix le plus avisé.

L’ordre dans lequel les tuiles sont données de joueur en joueur possède le petit côté pervers qui fait tout le sel du jeu. En effet, pas de sens horaire ou trigonométrique, ici ce sont les joueurs qui ont réellement la mainmise sur les tours de jeu. Et le fait de donner une tuile à telle ou telle personne en priorité est crucial puisqu’il autorise un joueur, une fois par tour, à ne pas avoir le choix de la tuile qu’il va recevoir. Aux adversaires de tout faire pour que ce soit la tuile qui l’arrange le moins. Pourtant, cette position peu enviable a tout de même l’énorme avantage de faire débuter la manche suivante, et c’est un autre qui se retrouvera dans cette position ambivalente, à la fois désavantageuse et intéressante stratégiquement.

Graphiquement, les illustrations originales d’Antoine de St Exupéry sont très agréables. Si elles tranchent avec le côté réflexion du jeu elles ont le mérite de respecter l’œuvre d’origine et donnent un côté universel qui pourra parler aux petits comme aux grands, à tous ceux qui ont lu le conte.

Possédant des règles très simples mais doté d’une profondeur dépassant le côté simpliste et enfantin des illustrations, Le Petit Prince : Fabrique-moi une Planète est un jeu rapide malgré le nombre de joueurs et très intéressant. On retrouve aisément la patte des deux auteurs qui nous offrent un titre des plus efficaces.

Note: 17/20

Par Flippy WHo

One Comment to "Le Petit Prince – Fabrique-Moi une Planète"

  1. Emilie m. dit :

    Je suis absolument d’accord avec cet avis, L’aspect de ce jeu m’a poussé à le finir des années et maintenant que je l’ai testé il fait parti de mes jeux favoris!
    Vivement ton prochain article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net