octobre 27, 2020

Géant

Titre Original : Giant

De : George Stevens

Avec James Dean, Elizabeth Taylor, Rock Hudson, Carroll Baker

Année: 1957

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Luz et Bick Benedict dirigent le Reata Ranch au Texas. Lorsque Luz meurt, Jett Rink, un employé du ranch, hérite d’une parcelle de terrain où se trouve du pétrole. Devenu riche, il entre en conflit avec la famille qui l’avait employé.

Avis:

George Stevens est l’un des réalisateurs les plus respectés d’Hollywood. L’homme a une carrière assez démentielle, et même unique. S’il commence comme chef d’op chez Laurel et Hardy dans les années 20, il passe à la réalisation dans les années 30 et trouve rapidement le succès. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’engage au département cinéma, ainsi, il filmera le débarquement de Normandie, ainsi que la libération du camp de concentration de Dachau. De retour de la guerre, il se consacrera pleinement au cinéma et nous laissera des œuvres inestimables.

Parmi ces œuvres, on retrouvera la fresque épique de trois et demie qu’est « Géant« . D’ailleurs, le film porte excessivement bien son nom, puisque tout y est démesuré dedans, de sa durée à son casting, de son histoire à sa mise en scène.

Bref, George Stevens livre un film qui, s’il est trop long, restera toutefois impeccable, passionnant et magnifique. Un film comme on n’en fait plus. À noter que c’est le dernier film de James Dean, qui se tuera en voiture quelques jours après la fin du tournage.

Amérique, Texas, les années 20. Jordan Benedict dirige le Reata Ranch avec une main de fer. Alors qu’il était venu acheter un cheval, Jordan fait la connaissance de Leslie, une magnifique jeune femme du Maryland. Très vite, les deux jeunes gens s’épousent et Leslie quitte le Maryland pour le Texas. Arrivée sur place, la jeune femme devra s’accoutumer à la culture texane.

Le scénario est excellent et tient la route sur toute la durée du film, comme sur les presque quarante années qu’il va se passer dans son histoire. S’il est clair qu’il est trop long, on sent que ça traîne et par moment, alors même que le temps reste intéressant, on s’ennuie, il n’en demeure pas moins que George Stevens arrive toujours à nous récupérer et à nous offrir quelque chose de passionnant.

Mais plus que l’histoire terrible entre ces deux hommes, cette rivalité qui a tendance à pourrir quelque peu une vie, « Géant » est avant tout un film passionnant pour tous les sujets qu’il brasse et notamment ceux à travers le personnage divinement tenu par Elizabeth Taylor. Intruse au Texas, c’est à travers elle que le film prend une toute autre saveur. Profondément féministe, « Géant » parle de la condition des femmes dans un état masculin, où les femmes sont peu considérées. Plusieurs scènes sont très prenantes d’ailleurs. C’est à travers elle aussi que le réalisateur peut aborder la condition de vie des Mexicains, l’accès aux soins par exemple, la pauvreté et le rejet assez hypocrite dont ils font injustement preuve. « Géant » parlera du racisme, de la tolérance ou encore des couples mixtes avec le fils du couple qui sera incarné par un tout jeune Dennis Hopper. George Stevens parlera aussi beaucoup de la culture texane, que ce soit dans les ranchs, ou encore les champs de pétrole. Il parlera de l’image du père, et de la position de l’homme au sein de la famille et de la société.

« Géant« , c’est aussi un formidable film sur le mariage, l’amour, ses concessions, le bonheur et la difficulté de construire quelque chose ensemble, et de vieillir tout simplement. Si l’on ne s’en rend pas tout de suite compte, c’est à travers les années qui passent et plus particulièrement les dernières scènes, que l’on va être touché par la façon belle, intime, injuste ou difficile dont parle George Stevens du mariage.

« Géant« , c’est un trio d’acteurs magnifiques. Elizabeth Taylor est encore une fois immense et terriblement touchante. Elle a pour compagnon de route Rock Hudson, aussi agaçant qu’attachant finalement dans le rôle de ce rustre insupportable et maladroit. « Géant« , c’est aussi James Dean dans un rôle qui lui va à merveille. L’acteur, plein de vie, tient un personnage terriblement complexe et passionnant en même temps. Un personnage qui part de rien et qui ne va faire que grandir, s’imposer et se perdre.

« Géant« , c’est un film qui voit grand dans sa mise en scène, peut-être un peu trop. Si l’on ne peut renier les qualités incroyables que le film détient dans son visuel, il faudra toutefois composer avec les étirements de son réalisateur qui a tendance à trop prolonger ses scènes. Parfois même, il s’attarde sur des éléments qui n’étaient pas forcément nécessaires, et il est vrai que même si le tout est bon, le temps peut paraitre long et c’est frustrant que rien n’est mauvais et tout reste intéressant.

« Géant » est donc un film magnifique et prenant. Porté par une histoire familiale riche, des thèmes et des sujets essentiels et des acteurs démentiels, « Géant » est un film à voir, sans aucun doute, sans aucune crainte malgré ses trois heures et demie, car finalement, même ce qui n’était pas forcément nécessaire, même ce qui est long, reste bon et peu de films ont cet avantage.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.