Commando

De : Mark L. Lester

Avec Arnold Schwarzenegger, Rae Dawn Chong, Dan Hedaya, Vernon Wells

Année: 1986

Pays: Etats-Unis

Genre: Action

Résumé:

Après avoir mené de nombreuses missions périlleuses, le colonel John Matrix, un ancien combattant d’élite, coule des jours heureux avec sa fille Jenny, âgée de 12 ans. Mais le général Arius, dictateur déchu, fait kidnapper celle-ci et charge Matrix d’assassiner l’actuel Président du Valverde. Ce qui n’est pas dans les plans de notre héros…

Avis:

Mark L. Lester est un réalisateur américain qui a connu plusieurs succès dans les années 80. Alors qu’il officie encore aujourd’hui, le réalisateur est loin du niveau de reconnaissance qu’il avait dans les eighties. Parcourant les productions Z, Mark L. Lester réalise aujourd’hui des nanars qui pour la plupart n’arrivent même pas jusqu’à chez nous.

Énorme succès à sa sortie, je m’arrête aujourd’hui sur « Commando« , un action movie de série Z bien fun, qui malgré le fait qu’il ait mal vieilli, reste assez amusant à découvrir, notamment grâce aux punchlines d’un Schwarzenegger qui n’hésite pas une seule seconde à s’auto-caricaturer. Du coup au programme, des coups dans la gueule, Arnold qui arrache des cabines téléphoniques et pousse des Porsche, des répliques de la mort qui tue et quelques explosions bien placées qui ont de la gueule, car c’est l’époque qui veut ça… Que du bon, du cool, du fun … Bref, les années 80 en somme !

Le colonel John Matrix coule de beaux jours avec sa fille adorée, mais ce calme est brisé par d’anciennes connaissances qui kidnappent sa fille et lui imposent sous la contrainte d’aller tuer le Président du Valverde. Si Matrix refuse, ils tueront sa fille. Matrix accepte, mais arrive à s’échapper sans que sa fuite ne se sache. Désormais, il a onze heures devant lui pour retrouver sa fille avant que sa fuite ne soit repérée.

Quelle bonne déconnade que ce film. Avec « Commando« , Mark L. Lester réalise un film d’action qui ne manque vraiment pas de scènes incroyables. Généreux et assumé, ce qui est cool ici, c’est que tout ou presque est un prétexte pour mettre Arnold Schwarzenegger en valeur et l’on sent à des kilomètres que le comédien s’amuse.

« Commando« , c’est un film cousu de fil blanc, avec un scénario qui dans ses grandes lignes est la définition de la prévisibilité. Pas très recherché, ayant même un côté déjà-vu, des méchants kidnappent la fille d’Arnold et lui, il va botter le cul à tout le monde, en envoyant des répliques de la mort qui tue. « Commando » fonctionne bien, notamment grâce au fait que l’on ressente à tout instant que ce film est fait pour ne pas être pris au sérieux.

Généreux en action, inventif et innovant, Mark L. Lester nous réserve des scènes aussi couillues que funs. Bastons, claque dans la gueule, gungfights, courses poursuites et flingues à tout-va, Mark L. Lester ne lâche rien et ne s’arrête jamais. Le spectacle est au rendez-vous et finalement, on se rend compte que le film, sans gêne ou honte, nous offre ce que l’on est venu chercher et il assume totalement de n’être qu’un bon petit film d’action, con et jouissif en même temps.

Comme je le disais plus haut, Arnold Schwarzenegger s’en donne à cœur joie et ça se voit, mais il n’y en a pas que pour lui, puisque le comédien est accompagné par une bonne bande. À la volée, on trouvera une toute jeune Alyssa Milano qui incarne le rôle de la fille de Schwarzenegger. Une Rae Dawn Chong dans un rôle qui ne fonctionne pas, tant il est incohérent, mais qu’on adore pourtant. On trouve aussi Dan Hedaya en salopard et on trouvera même une petite apparition pour Bill Paxton.

Après, il faut avouer que parfois, le film a pris un coup et qu’il faut être très ouvert pour l’apprécier à sa juste valeur. Visuellement, certains effets spéciaux ne fonctionnent plus, et à la place de trouver du charme, ils sont simplement moches à regarder. La narration et la réalisation ont aussi pris un coup de vieux. Mais ce qui dérange le plus, voire même qui agace, c’est l’omniprésence de la BO qui finit par écraser pas mal de scènes, tant elle est présente.

Mais voilà, hormis ces détails, « Commando » reste un film toute à fait appréciable. Badass, con et divertissant, Mark L. Lester nous offre ce que l’on avait envie de trouver. On sourit, on rigole, on pouffe devant un Arnold Schwarzenegger aussi déchaîné.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net