septembre 24, 2020

C2C – Tetra

C2C-Tetra10-640x640

Avis :

C2C est une double énigme. En effet, on pourrait se poser la question de la signification d’un tel nom de groupe électro, mais on pourrait aussi se poser la question des messieurs qui se cachent derrière ce groupe. Pour répondre à la première, le nom complet du groupe est Coups 2 Cross. Il s’agit là d’une référence au crossfader, l’élément central de la double platine DJ. Ensuite, pour répondre à la seconde question, le groupe est formé de quatre bonhommes issus de deux groupes différents. On retrouve deux compères du groupe de Jazz Rap Hocus Pocus, se nommant respectivement 20Syl et Greem et deux autres compères qui font partie du groupe électro Beat Torrent, Atom et Pfel. Le groupe est fondé en 1998 et l’association de ces quatres mecs fait des miracles, puisqu’ils gagnent 4 fois d’affilée les championnats du monde de DMC ( Disco Mix Club). Après une longue tournée des festivals en 2012, ce n’est que début septembre 2012 que sort leur premier album Tetra. Mais que vaut-il ? Le groupe a-t-il su garder l’essence même de leur travail de DJ pour faire quelque chose de nouveau et d’entrainant ? Le succès phénoménal est-il mérité ? Allons voir de plus près ce phénomène musical français.

Alors que nos amis de la mongole attitude, comme Bob Sinclar, David Guetta ou encore Martin Solveig s’évertuent à rendre la musique électro pour un boum boum insolent et débile où les jeunes rapaces se déhanchent en espérant tirer un coup d’un soir, C2C va vers une autre démarche qui est tout à l’honneur de la musique électro. Préférant mettre en avant une technicité exemplaire, démontrant que la platine est un réel instrument, le groupe va composer un album varié, intéressant et surtout humain, réussissant par moment à rendre cette musique électro émouvante. L’album commence d’ailleurs par The Cell, un morceau qui démarre doucement, par une petite musique allant chercher ses sources dans le traditionnel japonais pour ensuite varier les plaisirs avec une montée en puissance en mettant en avant une sonorité électro avec des cœurs féminins derrière. Le tout forme une osmose incroyable qui permet de danser dessus, certes, mais pas seulement, on nous invite à un voyage onirique vers quelque chose qui tient presque plus de l’ambiance que de l’électro pure et dure. D’ailleurs, le groupe ne s’y trompe pas et va proposer un album très varié, allant chercher des sons dans d’autres styles aussi divers comme le blues, avec le hit Down The Road, la pop douce avec Kings Season, la pop acidulée avec Who Are You, le gospel/jazz avec Happy ou encore l’électro old school avec Give Up The Ghost ou bien le rap avec Together. Tout cela contribue à faire un album qui ne tombe jamais dans la facilité e qui démontre que la musique électro peut se marier avec n’importe quel genre. Ne tombant non plus dans la redondance au niveau des rythmes, le groupe va montrer qu’il maîtrise les phases lentes avec par exemple FUYA ou encore Give Up The Ghost et les phases rapides et plus techniques comme Le Banquet ou encore Delta. Bien entendu, des morceaux sont purement électro et restent dans la veine de ce qui peut se faire en ce moment, mais cela reste beaucoup plus technique et varié que le reste des musiques électro que l’on peut entendre à la radio.

c2c-tetra-lp-and-records-L-DNrkhJ

Puisant ses ressources dans différents styles et genres, le groupe a eu recours à des featurings importants pour faire un album complet. Tant et si bien que sur pistes, seulement  6 sont du seul cru de C2C ! Néanmoins, cela ne nuit absolument pas au skeud, loin de là, permettant d’explorer des voix différentes, dans des domaines opposés. On prendra plaisir à écouter le rap de Blitz The Ambassador et LeDeunff sur la piste Together, comme on appréciera la douce voix de Moongail et Rita J sur Kings Season. On chantonnera avec Gush sur le titre Genius tout comme on dodelinera de la tête sur le morceau gospel avec Derek Martin. Bref, C2C montre un univers très riche et surtout, une ouverture d’esprit rare qui leur permet d’afficher clairement leur différence avec d’autres DJs se cantonnant aux putes et à Ibiza.

Au final, Tetra le premier album de C2C est une grande réussite. Varié et très riche, il affiche clairement une approche différente de la musique électro, voulant faire la nique à leurs concurrents qui préfèrent faire du commercial et du vendable. Il en résulte un skeud qui peut faire aimer la musique électronique à des néophytes et c’est vraiment quelque chose d’important, tout comme de montrer que les platines sont des instruments qu’il faut maîtriser et qu’un enchainement de sons via un ordinateur n’est pas un métier.

  1. The Cell
  2. Donw The Road
  3. Kings Season feat Moongail et Rita J.
  4. Because of You feat Pigeon John
  5. Delta
  6. Who Are You feat Olivier Daysoul
  7. Happy feat Derek Martin
  8. Give Up The Ghost feat Jay-Jay Johanson
  9. The Beat
  10. Genius feat Gush
  11. Together feat Blitz the Ambassador et Ledeunff
  12. Arcades
  13. Le Banquet feat Kentaro et Netik et Rafik et Tigerstyle et Vajra
  14. F.U.Y.A

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

cobra-original-1-290x290Note de Casey Slyback: 17/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.