octobre 28, 2020

Il a Déjà tes Yeux – Famille en Benetton

De : Lucien Jean-Baptiste

Avec Lucien Jean-Baptiste, Aïssa Maïga, Zabou Breitman, Vincent Elbaz

Année : 2017

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu’au jour où Sali reçoit l’appel qu’ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs !

Avis :

Acteur très connu pour sa voix très reconnaissable, Lucien Jean-Baptiste est très actif dans le doublage. Il est la voix entre autre de Chris Rock, Martin Lawrence, Don Cheadle, et s’est aussi vu doubler de temps en temps Will Smith, Jamie Foxx ou encore Terrence Howard.

En plus du doublage, Lucien Jean-Baptiste est aussi un des acteurs qui attire le plus la sympathie. Il tourne assez peu, mais choisit bien ses projets. Il faut dire aussi que le doublage lui laisse peu de temps.

Puis en 2009, Lucien Jean-Baptiste est passé à la réalisation. Son premier film, « La première étoile » a connu un beau succès. Depuis, Lucien Jean-Baptiste le réalisateur compte déjà cinq longs-métrages et tout autant de succès.

Alors qu’il a sorti pas moins de deux films en 2016, il nous revient en ce début 2017 avec la comédie française inratable de ce début d’année. « Il a déjà tes yeux » est le genre de comédie populaire qui fait mouche à tout instant. Intelligente, réfléchie et pertinente, en plus d’être très drôle, Lucien Jean-Baptiste nous offre une petite perle de drôlerie et de tendresse, et des films comme celui-ci, on aimerait bien en voir plus souvent.

Paul et Salimata sont mariés et mènent une vie rangée et heureuse, à une exception prête, Sali ne peut avoir d’enfant. Ayant choisi l’adoption, le couple attend depuis des années que le service d’adoption complète leur bonheur, faisant d’eux des parents. Et ce bonheur arrive enfin, par un matin comme un autre.

Les services de l’enfance leur proposent d’adopter un petit bébé de quatre mois nommé Benjamin. Quand Paul et Salimata découvrent l’enfant, il se trouve dans un cas de figure tout à fait inédit, puisqu’eux sont de couleurs et que Benjamin est une jolie petite tête blanche, tout ce qu’il y a de plus blanche…

Avec ce nouveau cru, Lucien Jean-Baptiste enthousiasme, amuse et touche avec une comédie bien plus profonde qu’elle ne le laisse transparaitre.

« Il a déjà tes yeux » est une comédie qui a tout compris, mélangeant avec habileté humour et histoire tragique. On se laisse totalement embarquer et toucher par cette famille dite Benetton. Doté d’un scénario ciselé, Lucien Jean-Baptiste s’amuse des clichés, et c’est ce qui sera l’une des forces de son film. D’ailleurs, avec une idée pareille, comment ne pas s’amuser avec les clichés. Deux blacks adoptent un enfant blanc. Habitué à l’inverse, Lucien Jean-Baptiste en profite pour poser de bonnes questions. L’ouverture d’esprit, le regard de l’autre, la peur de quelque chose de différent, ou encore l’attente et l’amour des parents adoptifs, sont autant de sujets que le réalisateur aborde avec autant d’humour que de délicatesse et parfois même avec « poigne ».

Bien souvent, on va rire de bon cœur devant des gags qui ne tombent jamais à l’eau. On peut même dire que ça faisait bien longtemps qu’une comédie ne nous avait pas fait autant rire. Lucien Jean-Baptiste offre des personnages hauts en couleurs, et ce qui est très bien, c’est que même s’il s’amuse avec la caricature, la mère de Salimata vaut son pesant d’or, le réalisateur n’est jamais méchant, ni vulgaire. Chaque cliché, chaque caricature est bienveillante et apporte quelque chose en plus à l’intrigue comme au film lui-même.

« Il a déjà tes yeux« , c’est aussi un film qui respire la bonne humeur malgré son sujet fort. Quand on le découvre, on sent bien que tous les acteurs s’amusent et croient au projet. Lucien Jean-Baptiste et Aïssa Maïga sont aussi drôles que touchants, voire même très poignant à un certain moment. Zabou Breitman est détestable et agaçante, mais c’est un plaisir de la voir ici. Sa première entrée chez le couple vaut de l’or !

Et puis, il y a Marie-Philomène Nga qui nous offre un festival à elle seule, dans le rôle de la mère de Salimata, une femme qui est bien la définition de la commedia dell Arte ! Avec elle, crise de rire obligée, même quand elle ne fait ni ne dit rien !

Ne vous fiez donc pas à cette pauvre affiche, « Il a déjà tes yeux » est bien la comédie la plus drôle de ce début d’année. Tendre, touchante, sociétale, abordant un sujet plus dur qu’il n’y parait, avec ce film, Lucien Jean-Baptiste a tout compris à ce qui fait de la belle et bonne comédie et ce serait dommage de passer à côté.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.