janvier 22, 2022

Un Anglais à New-York

how-to-lose-friends-and-alienate-people-03-10-2008-13-g

Titre Original : How to Lose Friends & Alienate People

De : Robert B. Weide

Avec Simon Pegg, Kirsten Dunst, Jeff Bridges, Gillian Anderson

Année : 2008

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Sidney Young, jeune écrivain ambitieux, veut devenir célèbre à tout prix. L’opportunité s’offre à lui lorsqu’il est engagé au sein du magazine « Sharps ». Cependant, malgré ses tentatives pour s’adapter à ce milieu particulier, son côté arrogant et arriviste ne plaît pas à tout le monde. Malgré cela, il va s’obstiner à vouloir son quart d’heure de gloire.

Avis :

C’est entre deux saisons de « Larry et son nombril  » que Robert B. Weide tourne cette petite comédie bien fun, injustement directement sorti en DVD chez nous.

A l’aide d’un casting qui tient parfaitement la route, le réalisateur nous sert une comédie simple, drôle et efficace qui mériterait d’être plus connue.

19049739.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sidney Young est un jeune journaliste londonien ambitieux. Il écrit sur les peoples et leurs soirées très privées. Pour avoir un scoop et approcher ces gens-là il est prêt à toutes les ruses et autres mensonges pour se faire passer pour celui qu’il n’est pas.

Un soir, après avoir infiltré la très sélect soirée du magazine « Sharps », il crée la pagaille et se fait même cogner dessus par Clint Eastwood en personne. Ce dérapage incontrôlé attire l’œil du patron de ce magazine qui décide de l’embaucher. Voilà donc notre anglais parti pour New York et intègrer le magazine, mais son côté grande gueule, arriviste et je veux dire la vérité à tout prix, a du mal à passer dans l’équipe et Sidney devra redoubler d’effort pour ne pas se perdre, continuer à faire ce qu’il aime, même essayer de séduire la jeune et talentueuse Sophie Maes, une actrice qui voit sa carrière décoller et il aimerait beaucoup se la taper.

« Un anglais à New York » aurait pu être une comédie romantique comme beaucoup d’autres s’il n’y avait pas le génial Simon Pegg dedans, car avec lui au générique, ça change la donne et on se retrouve avec un film très chouette, aux situations bien drôles, ce qui donne une comédie un peu folle qui colle si bien à l’image du comédien anglais.

Ce film est le troisième de Robert B. Weide, un réalisateur que je ne connaissais pas, mais s’ils sont tous comme ce dernier, je crois que je vais me trouver ses deux précédents. Avec son affiche qui ne paye pas de mines, son scénario un peu convenu, peut-être même trop facile quand on lit le synopsis, on se retrouve pourtant avec un film vraiment drôle, bien déjanté par moments, devant lequel je me suis bien marré.

L’histoire est très sympa, tout comme la critique que le réalisateur fait de ce monde-là. J’ai beaucoup aimé puisqu’il y a du fond tout en s’amusant.

C’est vrai que beaucoup de choses sont convenues d’avance et l’on sait très bien ce qui va se passer à la fin. Mais tout le chemin pour arriver à cette fameuse fin est fun, mélange humour noir avec la touche complètement barge de l’empire britannique. Ici, on évite avec plaisir l’humour gras américain, on ne tombe pas dans la facilité des gags. Non, c’est une comédie un peu plus dingue qu’elle ne le laisse présager et c’est une excellente surprise. Je me suis même tapé un bon éclat de rire avec une scène dans un couloir et la femme d’un patron qui perd l’équilibre, c’était tellement improbable et en même temps super prévisible que je me suis éclaté devant. Idem, le mec qui a imaginé Megan Fox en Mère Térésa est un génie ! L’actrice s’auto-parodie et c’est génial. Elle n’est tellement pas crédible dans ce rôle, que la fausse bande annonce qu’on découvre dans ce film, est un vrai moment de déconnade. Ce que j’ai aimé aussi, c’est que le film joue beaucoup avec les clichés sur les anglais, vus par les américains. C’est plein de moments super drôles et le réalisateur, même s’il insiste sur le côté anglais (toujours bourré ou bien mal habillé), n’en fait pas trop.

Le film à un bon rythme au début et sur la fin, qui est terrible, une remise de prix qu’on ne serait pas prêt d’oublier si elle devait un jour se produire. Mais j’avoue qu’en milieu de film, le réalisateur se relâche un peu, le rythme s’essouffle, c’est toujours drôle, mais il y a quelques longueurs. Rien de bien méchant, mais assez pour qu’on les remarque.

Le film tient aussi et surtout sur le casting qui est super bon. Simon Pegg s’en donne à cœur joie dans ce film et il est vraiment très drôle, nous réservant des scènes excellentes. Megan Fox trouve là son meilleur rôle dans la peau de cette actrice un peu bébête, cliché et nunuche (Est-ce qu’elle joue ou pas telle est la question… C’est un peu méchant ça…). Jeff Bridges est bon en patron d’un magazine qui voit en Pegg ce qu’il était quand il était plus jeune. On trouvera aussi une Gillian Anderson géniale dans la peau d’une imprésario, un Max Minghella à l’ego démesuré et un Danny Huston qu’on prend plaisir à détester. Il n’y a que Kirsten Dunst qui parait un peu plus fade que les autres. Elle est bien, jolie et sincère dans chacune de ses scènes, mais quand Pegg et Anderson sont à côté d’elle, je trouve qu’elle a tendance à s’effacer.

19049741.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’aurais aimé voir « Un anglais à New York » au cinéma. Beaucoup de comédies sortent dans les salles obscures et ce n’est pas terrible, alors quand on trouve une bonne comédie, devant laquelle on s’éclate, soutenu par un bon casting, c’est vraiment dommage de ne pas lui laisser sa chance sur grand écran. Surtout qu’il doit être encore plus drôle au cinéma ce film.

Donc si vous avez envie de passer un petit moment sympa, devant un film, optez pour « Un anglais à New York« , ce sera une bonne soirée en perspective. Et puis Megan Fox en Mère Térésa, je crois que je ne vais pas m’en remettre !!!

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=TR8FRjcCVgI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.