juin 24, 2024

Bring me the Horizon – Post Human Nex Gen

Avis :

Parmi les groupes les plus influents dans le Metalcore, on peut aisément citer les anglais de chez Bring me the Horizon. Depuis maintenant vingt ans, le groupe s’est imposé comme un poids lourd du genre, et chaque nouvelle sortie d’album est un évènement. Il faut dire que les britanniques ont su bousculer les codes, n’hésitant pas à plonger dans des inclusions électro, ou carrément à proposer un album entièrement Pop (et déroutant) avec Amo. D’ailleurs, depuis cet effort paru en 2019, les anglais avaient fait la fine bouche, avec un album/EP pas dénué d’intérêt (Post Human Survival Horror) et quelques singles qui laissaient présager l’arrivée d’un nouveau skeud. C’est avec grande surprise, après une date repoussée, que sort alors Post Human Nex Gen, suite du précédent EP, mais sous la forme d’un réel album, long et généreux. Mais la générosité paye-t-elle ?

Il faut toujours prendre des pincettes avec Bring me the Horizon. Si le groupe a ses fans, il a aussi ses détracteurs, notamment depuis qu’ils utilisent des sonorités plus Pop et électro, jouant de manière quasiment cyclique avec l’image de son frontman, Oliver Sykes. Et sur cet album, les choses ne changent pas vraiment, du moins dans la façon d’aborder la musique. Tout, ou presque, est centré autour d’Oliver, qui va faire exprès de poser sur les réseaux sociaux, jouant de son image, mais qui va aussi parasiter tout l’album avec sa voix si particulière et ses cordes vocales pétées. En effet, la première chose qui frappe avec cet album, c’est le côté maniéré du leader, notamment dans son chant, jouant constamment sur des fins de phrase un brin cassées pour se donner un style. C’est assez répétitif, et surtout, cela ne rajoute pas de plus-value à l’ensemble.

Néanmoins, il est difficile de détester cet album, qui possède de très bonnes choses, comme des choses plus anecdotiques. Après une introduction qui ne sert pas à grand-chose, le groupe balance YOUtopia, qui est un savant mélange de Metalcore et de Pop. Les riffs sont assez puissants, le chant manie bien le cri et le mélodique, ce qui donne à l’ensemble quelque chose d’hybride et de réussi. Même les aspérités électro sont plutôt bien vues, avec en prime un refrain bien catchy qui peut toucher. Néanmoins, on retrouve quelques modulations vocales qui font que le titre sera difficile à défendre sur scène. En abordant Kool-Aid, on retrouve un vrai Bring me the Horizon qui a décidé de frapper fort. Les riffs sont sauvages, quelques éléments vocaux sont impressionnants, il s’agit-là d’un vrai hit en puissance qui montre que le groupe en a encore sous la pédale.

Top 10 staTues tHat CriEd bloOd est un titre assez intéressant, même s’il utilise un peu trop le côté électro du groupe. Pour autant, on ne peut lui enlever un refrain ultra catchy qui rentre immédiatement en tête. La seule question que l’on peut se poser, c’est comment défendre un tel titre sur scène, tant il respire une production préenregistrée. liMOusIne, avec Aurora, sera un morceau assez puissant, notamment dans son démarrage, et le titre fonctionne bien, même s’il manque parfois d’une rythmique plus poussée. On reste dans un BMTH plaisant, qui trouve un juste équilibre entre Metalcore et Electro (ce qui risque fort de faire péter les plombs aux « true » métalleux). DArkSide sera un hit en puissance lui aussi. Sans être un « banger », il reste un morceau facile d’accès qui va plaire au plus grand nombre, montrant le savoir-faire du groupe.

Puis le summum du maniéré viendra avec le sympathique a bulleT w- my namE On. Sympathique car on retrouve quelques moments hyper nerveux et puissants, qui sont un peu noyés dans une masse de nappes qui ne servent pas à grand-chose. Encore une fois, les modulations vocales cassent un peu le côté humain de la chose, mais ce n’est pas forcément le côté recherché, et le groupe épouse à bras le corps son côté « nouvelle génération ». Puis après un interlude inutile, le groupe envoie n/A qui débute comme un vieux Rock anglais (coucou Oasis) avant de balancer la double-pédale et un refrain qui marche à fond, avec un côté fédérateur bien pensé. Arrivent alors deux titres presque similaires, très plaisants, tout en allant vers un Pop-Rock plein de fraîcheur. LosT sera assez solaire, tandis que sTraNgeRs ira plus vers quelque chose d’un poil plus mélancolique.

Rip (DuskCOre RemIx) sera un peu trop électro pour pleinement convaincre, même si on retrouve de gros éléments Metalcore. L’ensemble fait trop factice pour réellement y croire. Heureusement, AmEN ! avec Lil Uzi Vert, Daryl Palumbo et Glassjaw est un vrai titre rageur et ultra puissant. Il s’agit peut-être du plus virulent de tout l’album, et c’est plutôt intéressant, notamment avec ses insertions Rap qui donnent un surplus au morceau qui frappe bien. Quant à DiE4u, c’est un titre qui a tous les atours d’un single (et c’est d’ailleurs l’un des premiers que le groupe ait sortis) et tout est misé sur le refrain qui fonctionne à plein régime. Enfin, DIg It se veut plus calme, plus touchant, jusqu’à une deuxième partie plus nerveuse, mais l’ensemble manque un peu de cohérence.

Au final, Post Human Nex Gen, le dernier album de Bring me the Horizon, est un effort assez complet et plaisant, auquel il faut adhérer tout de même. Les nombreuses inclusions électro, les arrangements vocaux, les manières d’Oli Sykes, font que parfois, les morceaux peuvent devenir pénibles, ou perdre de leur intensité. En l’état, la générosité du groupe fait que l’on ne s’ennuie pas et ce septième effort (si l’on retire le précédent qui est plus un EP qu’autre chose) possède tout de même son lot de hits qui valent bien leur petite écoute.

  • [ost] dreamseeker
  • YOUtopia
  • Kool-Aid
  • Top 10 staTues tHat CriEd bloOd
  • liMOuIne feat Aurora
  • DArkSide
  • A bulleT w- my namE On
  • [ost] (spi)ritual
  • n/A
  • LosT
  • sTraNgeRs
  • Rip (duskCOre RemIx)
  • AmEN ! feat Lil Uzi Vert, Daryl Palumbo & Glassjaw
  • [ost] puss-e
  • DiE4u
  • DIg It

Note : 15/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.