avril 17, 2024

Les Rois de la Piste – Les Loosers Magnifiques

De : Thierry Klifa

Avec Fanny Ardant, Mathieu Kassovitz, Laetitia Dosch, Nicolas Duvauchelle

Année : 2024

Pays : France

Genre : Comédie, Policier

Résumé :

Rachel, sorte de Ma Dalton, a élevé ses fils Sam et Jérémie, et son petit-fils, Nathan, dans le culte de l’arnaque. De plans foireux en petits larcins, cette sympathique famille de bras cassés court toujours après le gros coup. Chance ou fatalité, lors d’un cambriolage, ils volent sans en connaitre sa valeur, une toile de Tamara de Lempicka. Céleste, une détective rusée et charmeuse, et Gauthier, son fidèle acolyte, se lancent à leur poursuite…

Avis :

Ancien journaliste cinéma, cela fait maintenant une bonne vingtaine d’années que Thierry Klifa a franchi le cap et s’est lancé dans la réalisation. Réalisant peu, Thierry Klifa prend son temps avant de faire un nouveau film. Depuis 2004, année où il sort son premier long, « Une vie à t’attendre« , le metteur en scène n’a réalisé que cinq films. Il faut dire aussi que Thierry Klifa travaille à l’écriture de tous ses scénarios. Puis avec ça, depuis les années 2010, le cinéaste s’est aussi lancé dans une carrière de metteur en scène au théâtre, et d’ailleurs, de ce côté-là, il entretient une belle collaboration avec Fanny Ardant, qui fut l’actrice de toutes ses pièces de théâtre. Une collaboration qu’il prolonge ici avec ce premier film ensemble.

Thierry Klifa est un cinéaste sérieux dans le sens où jusqu’à maintenant, il avait toujours fait dans le drame. Que ce soit « Une vie à t’attendre« , « Les yeux de sa mère« , « Tout nous sépare« , et même « Le héros de la famille« , tous sont plus des drames, et même le dernier qui se veut plus amusant, demeure une comédie dramatique. Pour ce cinquième long, Thierry Klifa a eu envie de quelque chose de plus léger, et c’est en tombant sur un article dans Télérama qui racontait le vol et le recherche d’un tableau volé, « La danseuse » de Tamara de Lempicka, que le réalisateur a eu l’idée de cette amusante histoire de famille. Drôle, quelque peu exagéré, allant même jusqu’à être tiré par les cheveux, ce « … Rois de la piste » a ce petit charme, et cette petite malice, qui fait qu’on le suit sans soucis, et mieux encore, on le quittera touché par cette bande loosers magnifiques.

« Ce scénario, et surtout ces dialogues, sont finement écrits. »

Chez les Zylberman, on magouille de mère en fils depuis toujours. Ce soir-là, le plan était parfait, Rachel, la mère de la famille, s’occupe d’un dîner chez de riches propriétaires juste en face de l’appartement que ses fils et son petit-fils sont venus cambrioler. Or, pour une allergie à l’ail, tout le plan vole en éclats, et bientôt, un tableau d’une immense valeur est volé par l’un des fils qui disparaît. Et comme si cela n’allait pas suffire, Nathan, le petit-fils, se fait arrêter le soir même et prend cinq ans de taule. Trois ans plus tard, à sa sortie, Rachel, Simon et Nathan se lancent alors à la recherche de Jérémie pour lui demander des comptes, mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que les assurances n’ont toujours pas oublié le vol du tableau et pour le retrouver, ils ont embauché une détective…

Grosse sortie assez discrète pourtant, « Les Rois de la piste » est donc la première comédie de Thierry Klifa, et si nous avons pas à faire là au meilleur film de sa carrière, il demeure toutefois une bonne petite comédie, joliment amusante, et assez touchante dans son fond, car comme je le disais, cette bande de loosers magnifiques, à force d’engueulades, à force de plans foireux, et au-delà de force d’amour finalement, cette famille finit par sacrément nous attendrir, ce qui fait que l’on a envie de les suivre un peu n’importe où, alors même que parfois, c’est un peu gros, voire même totalement tiré par les cheveux.

« Les Rois de la piste » est un film qui réserve plusieurs films en un, Thierry Kilfa ayant mélangé les genres. Ainsi, « Les Rois de la piste » est autant un film d’arnaque, qu’un drame familial, qu’une comédie amusante autour de retrouvailles, de trahisons, et autres découvertes assez étonnantes, voire même totalement audacieuses, dans le sens où ça passe, ou ça casse. Avec ça, du côté de l’écriture, le scénario, et surtout ces dialogues, sont finement écrits, avec des dialogues qui font mouche et des séquences qui arrivent à se faire touchantes. Franchement ce qui est fait autour de la famille, de l’amour de la famille, malgré tout, malgré les coups en douce, ou encore les engueulades, la famille reste le plus important et le plus beau.

« À noter un Mathieu Kassovitz dans un contre-emploi assez étonnant. »

C’est vrai que c’est simple, c’est déjà vu, mais quand ça marche, on se laisse attraper. Après, il faut dire que Thierry Klifa a bien choisi son casting, et ça, même si parfois, certains d’entre eux font de fausses notes. C’est même assez dingue en un sens, d’avoir parfois des comédiens qui ne vont pas être toujours bons, mais qui arrivent toutefois sur l’ensemble du film à nous tenir avec intrigues, amusement et émotions. À noter un Mathieu Kassovitz dans un contre-emploi assez étonnant.

Comme je le disais, « Les Rois de la piste » est la première vraie comédie de Thierry Klifa, et pour le coup, même si le film en lui-même n’est pas incroyable, le metteur en scène s’en sort bien, offrant un film qui a du rythme, qui tient un joli sens de la comédie, imaginant des scènes de cambriolage, d’arnaque, de faux-semblant ou des scènes de famille qui sont punchys, et au bout du compte, drôles. Seul petit hic, le choix de ces « fondus au noir », avec ce petit rond coloré, qui font cheap. En fait, le film se pose comme un petit vent d’air frais, vous savez, la sorte de petite brise qui fait du bien, au bon moment.

Ainsi donc, ce « … Rois de la piste » fait son petit effet. Certes, ce n’est pas un grand Thierry Klifa, mais ça reste un film joli, amusant et attachant, où l’on se plaît à suivre des bandes de loosers empêtrés dans une galère qui les dépasse. Grosse sortie discrète, je ne regrette pas de m’être arrêté sur ce « … Rois de la piste« , qui ne mérite pas le plantage qu’il est en train de faire.

Note : 12,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.