avril 17, 2024

Le Royaume des Abysses – Une Vraie Perle

Titre Original : Shen Hai

De : Tian Xiaopeng

Avec les Voix Originales de Wang Tingwen, Su Xin, Kuixing Teng, Yang Ting

Année : 2024

Pays : Chine

Genre : Animation

Résumé :

Shenxiu, une fillette de 10 ans, est aspirée dans les profondeurs marines durant une croisière familiale. Elle découvre l’univers fantastique des abysses, un monde inconnu peuplé d’incroyables créatures. Dans ce lieu mystérieux émerge le Restaurant des abysses, dirigé par l’emblématique Capitaine Nanhe. Poursuivis par le Fantôme Rouge, leur route sera semée d’épreuves et de nombreux secrets. Leur odyssée sous-marine ne fait que commencer.

Avis :

Réalisateur chinois de quarante-huit ans, il est assez difficile de trouver des informations sur Tian Xiaopeng. Si l’on en croit sa biographie sur IMDB, le metteur en scène a débuté sa carrière au cours des années 2015 avec un premier film d’animation, « Monkey King : The Hero is Back« . Le film s’attelait, comme son titre l’indique, à la légende du Roi Singe. Puis, il va mettre du temps à revenir, puisque « Le Royaume des Abysses » n’est que son deuxième film, et le premier qui arrive jusqu’à nos salles obscures.

Du côté de l’animation, il est vrai que nous sommes habitués à voir du cinéma américain ou du cinéma japonais. Parfois, on a quelques petites pépites en France, mais il est vrai que le gros de l’animation que l’on peut voir dans les salles obscures vient de ces pays-là. Puis, parfois, on a un film qui s’aventure, et aujourd’hui, c’est donc en Chine qu’on s’arrête, pour un conte très adulte. Magnifique aussi bien visuellement que dans ce qu’il raconte, incroyable, nouveau, fou, démesuré, émotionnel, « Le Royaume des Abysses » est un film d’animation comme on n’en a jamais vu, et qu’est-ce que ça fait du bien de vivre une aventure comme celle-là ! Et finalement, le seul petit reproche que l’on peut lui faire, c’est qu’il est destiné aux adultes, et même pour un petit d’une dizaine d’années, c’est une histoire bien trop sombre et un spectacle qui peut faire peur.

« Tian Xiaopeng met une claque aux studios Pixar. »

Shenxiu est une petite fillette d’une dizaine d’années qui part en croisière avec son père et sa nouvelle maman. Le premier soir, une tempête fait rage et la petite fille se fait emporter par une vague. À son réveil, elle découvre un univers qu’elle ne pouvait soupçonner, et avec ça, elle découvre le restaurant des abysses, qui est tenu par l’excentrique Nanhe.

Une claque, voilà bien ce que je me suis pris en allant voir ce film d’animation qui, dans sa bande-annonce, en plus de faire la promesse d’un spectacle incroyable, avait l’air tout mignon.

Pour son deuxième film, Tian Xiaopeng met une claque aux studios Pixar et il nous entraîne dans une aventure et un univers riche au possible. D’ailleurs, le film est peut-être même un peu trop riche, et surtout, une fois commencé, il ne s’arrête jamais, au point qu’il faut se laisser, comme cette petite fille, totalement engloutir par cette histoire, son univers, ses personnages et surtout la multitude de thèmes et de lignes de lecture que le scénario offre, car oui, ce dernier est très loin d’être facile. L’aventure que va vivre cette petite fille à bord de ce Nautilus en forme de restaurant qui cherche à avoir le plus d’étoiles possibles est bien plus dure qu’elle n’y parait, et si le film laisse deux ou trois indices ici et là, sa révélation finale sera d’une émotion incroyable.

« Ce « … Royaume des Abysses » fourmille de détails, de cultures et d’émotions. »

Après, comme je le disais plus haut, pour les plus petits, l’histoire, la vraie, celle qui se lit entre les lignes et se révèle à la fin, est peut-être compliquée à comprendre, et au-delà de ça, elle est bien rude, notamment au travers de métaphores qui sont vraiment très sombres.

Pour accompagner cette superbe histoire de recherche maternelle, il faudra compter sur l’animation de Tian Xiaopeng qui livre un film où chaque séquence est une fresque affolante de détails, d’aventures et d’émotions. Tenu par un rythme qui ne s’arrête jamais, le réalisateur livre un spectacle de tous les instants. Au programme, on aura droit à de grandes scènes d’aventure, de la comédie, de la bravoure, une vision de l’océan totalement neuve, un univers sensoriel incroyable, et au-delà de ça, il y a un travail dingue sur les textures, les peaux, les matières, ainsi que les couleurs. Je crois ne jamais avoir vu un film d’animation avec un tel travail fourni. Ce film, c’est une expérience, et tout ce que Tian Xiaopeng entreprend est une réussite et d’une richesse folle. Oui, j’y reviens, mais c’est vraiment le cas, tant ce « … Royaume des Abysses » fourmille de détails, de cultures et d’émotions.

En fait, il n’y a pas grand-chose de plus à développer, tant le film de Tian Xiaopeng est une aventure incroyable et d’une puissance rare. Totalement nouveau, visuellement démesuré avec une ambition dingue, le metteur en scène allie à la perfection histoire, personnages et spectacle, et il nous offre deux heures devant lesquelles le temps s’arrête, et les émotions ne font qu’augmenter au fur et mesure que l’histoire se dévoile. Bref, c’est incroyable, j’ai adoré me laisser engloutir, et au-delà de ça, le film tutoie le chef-d’œuvre !

Note : 20/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.