mars 3, 2024

Mean Girls, Lolita Malgré Moi – Remake Inoffensif

Titre Original : Mean Girls

De : Samantha Jayne et Arturo Perez Jr.

Avec Angourie Rice, Reneé Rapp, Avantika Vandanapu, Bebe Wood

Année : 2024

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, Musical

Résumé :

Une nouvelle élève, Cady Heron se retrouve à côtoyer l’élite de la chaine alimentaire sociale, les filles populaires appelées « Les Plastiques », dirigées par leur queen Regina George et ses sous-fifres Gretchen et Karen. Mais quand Cady a un crush sur Aaron, elle ne réalise pas tout de suite qu’elle vient de commettre une grosse erreur, sa nouvelle bestie va rapidement se transformer en ennemie. Cady décide de renverser l’ordre établi avec l’aide de ses amis losers, Janis et Damian. Rester fidèle à soi-même tout en se frayant un chemin dans la jungle impitoyable du lycée : tout un programme, vous avez 2 heures.

Avis :

Il y a presque vingt ans de cela sortait au cinéma « Lolita Malgré Moi » de Mark Waters. Ce petit teen movie porté par Lindsay Lohan fut un véritable phénomène et s’est très vite posé comme l’une des comédies cultes du début des années 2000. On ne pense même pas à l’impact qu’a eu « Lolita Malgré Moi« , car en plus du carton, le film s’est vu adapté à Broadway en comédie musicale, et plus loin encore, il a eu un jour officiel aux Etats-Unis, le 03 Octobre. Aujourd’hui, à l’heure des réseaux sociaux, Tina Fey, qui est la scénariste de l’original, a eu l’envie de frotter ses lolitas avec leur époque.

Faire un remake de « Lolita Malgré Moi« , ça, c’est quelque chose à laquelle on ne s’attendait pas. Porté par une bande-annonce amusante, et au-delà de ça, il y avait l’idée d’en faire une comédie musicale, ce qui pouvait donner un nouvel angle intéressant, alors ni une ni deux, je me suis enfermé dans une salle obscure pour découvrir cette relecture d’une comédie teen que j’aime bien, et le résultat est plutôt pas mal.

« Cette relecture de 2024 est mi-figue, mi-raisin. »

Amusante, inventive, notamment pour nous refaire cette histoire, ce « … Lolita Malgré Moi » 2.0 est un film qui suit événement par événement le film de 2005, et si l’on s’y amuse, heureusement finalement qu’il y a l’idée d’en faire une comédie musicale, sinon, il n’y aurait pas grand-chose de neuf à proposer.

Cady Heron est une jeune fille qui a vécu depuis toute petite en Afrique avec sa mère. Adolescente aujourd’hui, Cady se réinstalle aux Etats-Unis, parce que sa mère a accepté un poste dans une université. À seize ans, Cady va alors faire sa première rentrée scolaire et elle va bientôt découvrir que le lycée est très loin de ce qu’elle imaginait.

Les remakes, ça commence à faire quelques années qu’on en mange, et bien souvent, à la place de réinventer un film ou une histoire, ces films se posent comme des catastrophes qui n’apportent pas grand-chose.

En ce qui concerne le cas de « Lolita Malgré Moi« , cette relecture de 2024 est mi-figue, mi-raisin, car la seule idée qui pique l’intérêt, c’était d’en faire une comédie musicale, et d’ailleurs, c’est ce qui fonctionne le plus ici. En fait, cette idée d’en faire un film musical apporte beaucoup de fraîcheur pour raconter cette histoire. Ainsi, que ce soit dans l’écriture des morceaux, dans la mise en spectacle, ou encore dans l’interprétation de ces nouvelles lolitas, il y a beaucoup d’idées qui sonnent comme sympathiques et plaisantes.

«  »Mean Girls … » se pose aussi comme une comédie qui ne va pas surprendre. »

Avec l’idée de ces chansons, le film creuse un peu plus en profondeur les ressentis de ces personnages, car là où en termes de dialogues, si le film devait s’engouffrer dans cette voie, cela en deviendrait vite long, et lorsque cela se fait en chansons, tout de suite, c’est plus intéressant. Puis les chansons en question sont savoureusement orchestrées offrant une petite pop gentillette, qui se laisse gentiment écouter.

Dans les autres éléments qui fonctionnent bien aussi, c’est ce nouveau casting qui a de l’intérêt. Il était difficile de remplacer Lindsay Lohan, Rachel McAdams, Amanda Seyfried, Lizzy Caplan ou encore Lacey Chabert, et pourtant le pari est réussi, notamment du côté d’Angourie Rice qui incarne Cady et Reneé Rapp qui incarne la terrible Régina. Les deux actrices (même si la deuxième apparaît comme bien vieille pour une lycéenne) se régalent dans la peau de ces deux personnages, et avec ça, lorsqu’elles entament les numéros musicaux, elles assurent. Petit truc sympa dans ce casting, on retrouve Tina Fey et Tim Meadows qui rendossent leur rôle.

Après, malgré tout cela, « Mean Girls … » se pose aussi comme une comédie qui ne va pas surprendre, car elle est un remake qui suit presque événement par événement la trame du film de 2005. Hormis deux ou trois scènes qui racontent autre chose, on ne peut pas dire que le film prenne des risques. Et ce n’est pas les deux ou trois vidéos en mode tik tok, ou les références à Beyoncé, qui balancent automatiquement le film dans notre époque. Heureusement, toutefois, le film évite de s’engouffrer dans le wokisme à outrance, à la Netflix, comme on peut en avoir l’habitude aujourd’hui. Autre petite déception, tout en racontant la même histoire, cette relecture se fait plus lisse que l’original, oubliant le politiquement incorrect et la méchanceté adolescente que pouvait contenir le film de 2005.

« Mean Girls, Lolita Malgré Moi » se pose donc comme une petite comédie musicale sympathique qui ne fait de mal à personne (et c’est peut-être ça le problème). Amusante et inventive dans ses numéros, on regrettera toutefois qu’hormis le fait que film soit musical, les deux réalisateurs ne prennent aucun risque pour raconter cette histoire. Ça se laisse donc gentiment regarder, mais il n’est pas sûr qu’à la fin de l’année, il n’en reste quelque chose (ou peut-être la chanson autour d’Halloween qui a sa petite tronche).

Note : 11/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.