mars 3, 2024

Dream Scenario – L’Homme de nos Rêves

De : Kristoffer Borgli

Avec Nicolas Cage, Julianne Nicholson, Michael Cera, Jessica Clement

Année : 2023

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, Fantastique

Résumé :

Paul Matthews, un banal professeur, voit sa vie bouleversée lorsqu’il commence à apparaître dans les rêves de millions de personnes. Paul devient alors une sorte de phénomène médiatique, mais sa toute nouvelle célébrité va rapidement prendre une tournure inattendue…

Avis :

Réalisateur norvégien, « Dream Scenario » est le premier film en langue anglaise de Kristoffer Borgli. Produit par A24, « Dream Scenario » était au départ un film qui devait être réalisé par Ari Aster, avec en acteur principal Adam Sandler. Puis les producteurs, ainsi qu’Ari Aster, ont vu « Sick Of Myself« , qui est le précédent film de Kristoffer Borgli, et là, tout a changé pour le film, puisqu’ils ont décidé de solliciter le norvégien pour tenir les rênes de « Dream Scenario« . Aster en restera l’un des producteurs, mais ce sera alors Kristoffer Borgli qui mettra en scène cette folle histoire, et le metteur en scène préfèrera alors proposer le premier rôle à Nicolas Cage qui, depuis quelques années, fait un très joli retour.

« Dream Scenario » est l’un des films qui me donnait le plus envie pour cette fin d’année 2023, parce qu’il avait en lui une idée assez surprenante. « Dream Scenario« , c’est l’histoire d’un homme qui devient célèbre involontairement, parce qu’il se met à apparaître dans les rêves de personnages qu’il ne connaît pas. Au sein de ces derniers, cet homme ne fait rien, si ce n’est d’être juste présent. Célébrité, dérivé, mouvement de société, critique de société, critique de l’image et plus loin encore des réseaux sociaux, « Dream Scenario » se pose comme un drame caustique, qui en plus de ça, est tenu par un Nicolas Cage tout en retenue, livrant une très belle prestation.

« Kristoffer Borgli va livrer un film aussi amusant qu’il est sombre et touchant. »

Pourtant, malgré tout cela, je dois dire aussi que « Dream Scenario » se pose comme une petite déception, car derrière l’histoire, les sujets, la mise en scène, et ses interprètes, il y a quelque chose qui fait que le film n’éclate jamais, et finalement, il ne se fait pas aussi marquant qu’il le laissait prétendre. Dommage.

Paul Matthews est un professeur d’université insignifiant. On peut même dire qu’il est un peu chiant. Mais sa vie va basculer d’un coup, quand ce dernier commence à apparaître dans les rêves de gens d’un peu partout à travers le monde. Il n’y a aucune explication, rien qui puisse justifier ceci. Devenant célèbre malgré lui, Paul se laisse porter, et mieux encore, il y voit peut-être la possibilité de conclure l’un de ses rêves, publier un livre, et accessoirement, lui, l’homme banal, pourrait être cool. Mais cette célébrité va très vite basculer vers des sentiers inattendus, et cela va remodeler sa vie à jamais …

Imaginez qu’un homme apparaisse dans vos rêves. Cet homme, vous ne le connaissez pas, et il ne fait rien de précis, il est simplement là. Puis imaginez que, au cours de conversations avec des amis, vous vous rendiez compte que tous ont rêvé du même mec… C’est intriguant, très intriguant, et ça, c’est l’idée de départ de « Dream Scenario« .

Avec cette idée, Kristoffer Borgli va livrer un film qui n’est pas sans rappeler le « Superstar » de Xavier Giannoli, avec cet inconnu, Monsieur tout le monde, qui va devenir du jour au lendemain célèbre sans avoir rien fait pour. Au travers des péripéties et des mésaventures qui vont arriver à ce pauvre Paul Matthews, Kristoffer Borgli va livrer un film aussi amusant qu’il est sombre et touchant. « Dream Scenario » est une critique de société, avec ces phénomènes de mode, et cette starification du jour au lendemain. Ici, le personnage principal devient une sorte d’influenceur malgré lui, et il est très intéressant de suivre cette histoire et voir comment les gens qu’il côtoie interagissent sur sa vie, ou inversement.

« Ce que le film raconte est franchement intéressant. »

Puis petit à petit, il y a le revers de la médaille évidemment, et le film pose pas mal de métaphores, ce qui est très bien, car on peut y voir aussi bien une critique d’une génération qui se traumatise pour pas grand-chose, qu’une métaphore de l’évolution d’une société qui se fait de plus en plus violente, égoïste et personnelle. Puis, comme si le film n’était pas assez riche comme ça, « Dream Scenario » pointe aussi la cancel culture, tout comme il parlera des désastres dans l’intimité d’un homme, qui va alors tout perdre à cause d’une société qui juge en foule et en masse. Bref, ce que le film raconte est franchement intéressant, et l’on y trouve beaucoup de nuances.

Puis le film est porté par un Nicolas Cage très touchant, qui est tout à fait mesuré. Cela faisait une éternité que l’on n’avait pas vu l’acteur aussi sombre dans son jeu, au point qu’on le redécouvre et l’on aime beaucoup suivre son personnage. Un personnage qui tient une superbe et triste histoire d’amour, avec une Julianne Nicholson ô combien sublime dans son rôle. On ajoutera à cela une mise en scène qui, là encore, est intéressante. Cinéma d’auteur dans son âme, « Dream Scenario » oscille entre un drame humain touchant, et des scènes de rêves parfois cauchemardesques avec lesquelles il s’amuse beaucoup. Le tout est très bien filmé par Kristoffer Borgli, qui nous entraîne au plus proche de son personnage.

« Le film est porté par un Nicolas Cage très touchant. »

Mais voilà, comme je le disais, malgré tous ces bons points, et malgré le plaisir ressenti à suivre cette histoire et ce personnage, il manque cruellement quelque chose à « Dream Scenario » pour pleinement nous emporter et nous tenir. Il y a quelque chose qui donne la sensation que le film se bride, qu’il se retient alors qu’il ne demande qu’à éclater. Si beaucoup de moments sont touchants, là encore, on sent que les émotions ne montent pas autant que cette histoire le demande. Où peut-être est-ce moi qui en attendais de trop ? Quoi qu’il en soit, si le film est très intéressant, il a comme un goût de « Je reste sur ma faim » et c’est dommage, car des films avec une histoire et une originalité comme celle-là, on n’en voit pas tous les jours.

Ainsi donc, je ressors de « Dream Scenario » conquis d’un côté, et déçu de l’autre. Sur l’ensemble, le film de Kristoffer Borgli m’aura fait passer un bon moment, et j’ai beaucoup aimé tout ce qu’il soulève comme sujets, et au-delà de ça, ce qu’il raconte de notre société et de ces personnages, mais pourtant, il manque vraiment quelque chose à ce « Dream Scenario » pour se faire marquant. Dommage (même si je ne regrette en aucun cas de m’y être arrêté).

Note : 13/20

Par Cinéted

Une réflexion sur « Dream Scenario – L’Homme de nos Rêves »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.