février 7, 2023

Love Story

lovestory001

De : Arthur Hiller

Avec Ali McGraw, Ryan O’Neal, Ray Milland, Katharine Balfour

Année: 1970

Pays: Etats-Unis

Genre: Romance

Résumé:

Un homme issu d’une famille aisée, étudiant en droit à Harvard, rencontre une jeune fille à la bibliothèque où elle travaille pour payer ses études. Malgré le fait qu’ils appartiennent à des classes sociales différentes leur amour devient plus fort que tout mais sera soumis aux épreuves de la vie…

Avis:

« Love Story » est un film qui bouleversa la planète à l’époque de sa sortie et qui, bien des années après continue de nous faire sortir les mouchoirs. Le réalisateur Arthur Hiller nous offrait là deux beaux amants pour une histoire d’amour comme on en voit qu’au cinéma.

love_story_xl_02-film-a

« Love Story » c’est l’histoire d’une rencontre, d’un coup de foudre. C’est l’histoire d’Oliver Barrett étudiant en droit, issu d’une famille plus qu’aisée. Il rencontre Jenny dans une bibliothèque, où la jeune femme travaille pour pouvoir continuer ses études. Ils entament une relation passionnée, faite de bonheurs, d’amours, de joie et d’éclats de rire. Les amants d’hier veulent devenir les époux de demain, mais quand Oliver présente Jenny à sa famille ça se passe mal et le père de famille s’oppose à ce mariage, mais qu’importe l’amour est plus fort. Mais peu après, leur amour va être mis à rude épreuve.

« L’amour c’est de ne jamais avoir à dire qu’on est désolé »

J’aime beaucoup comment s’ouvre ce film. Sur un plan enneigé, on découvre le personnage d’Oliver Barrett qui nous dit en voix off « Que dire d’une fille de vingt-cinq ans, quand elle est morte ? Qu’elle était belle et terriblement intelligente. Qu’elle aimait Bach, Mozart et les Beatles et moi ». Je trouve que cette phrase résume très bien le film et nous met tout de suite dedans. Cette phrase sonne comme un compte à rebours et comme on connait la fin du film, dès le début, le réalisateur nous invite alors à profiter de chaque instant de bonheur de ce couple qui sera déchiré et du coup le film s’en trouve encore plus émouvant.

Avec « Love Story« , Arthur Hiller réalise là un très beau film, un film indémodable malgré les années qui passent.

Qui n’a jamais entendu parler de l’histoire de ses deux amoureux séparés par la maladie ou de la musique superbe du film composée par Francis Lai et qui résonne encore en nous, bien longtemps après avoir vu le film.

« Love Story » c’est un film qui a une âme, c’est un film qui colle parfaitement à son époque et c’est vrai qu’aujourd’hui il pourrait paraître un peu kitsch, mais personnellement je ne trouve pas et je trouve même qu’il gagne énormément en charme grâce à son époque et cette façon de filmer et il est beaucoup plus subtil qu’il n’y parait.

L’histoire peut être un peu clichée, un homme riche qui tombe fou amoureux d’une belle jeune femme qui n’est pas de la même condition que lui. Le père qui « s’oppose » à cette union, mais pourtant le film évite les facilités et arrive toujours à me conquérir.

J’aime l’histoire de ce film, de cet amour, la tournure que prennent les choses. C’est un film assez moderne pour l’époque, pendant une grande partie du film c’est madame qui subvient aux besoins du couple, alors que l’époque veut que ce soit l’inverse. J’aime la relation faite de respect, de crainte et de rébellion avec le père de famille. Le scénario n’aborde pas que le thème de l’amour, non, il touche aussi aux relations père/fils, à « l’élévation » du rend social en partant de rien, il nous parle aussi de son époque et puis il y a la maladie bien sûr.

Je trouve que le film évite aussi assez bien le tire-larmes et même si c’est vrai que les mouchoirs sont de rigueur à la fin du film, c’est fait avec une certaine subtilité et le plan final avec cette musique qui colle si bien à leur histoire est déchirant.

Ce film c’est aussi deux acteurs qui forment un parfait couple de cinéma, l’un des plus beaux que j’ai vu. Arthur Hiller a très bien su filmer la complicité et l’amour de leur relation. Ils sont beaux ensemble, ils sont heureux et touchants. Ali McGraw est tout simplement magnifique. Pleine de vie, d’espièglerie, l’actrice est émouvante et juste. Pour jouer son futur mari c’est le beau Ryan O’Neal qu’on retrouve dans la peau d’Oliver Barrett. L’acteur est imposant et touchant surtout dans la dernière partie du film, où il me bouleverse à chaque coup. J’aime la force qu’il dégage pour cacher sa fragilité. Et enfin il y a Ray Milland (très bon) qui joue la figure froide d’un père qui a du mal à s’exprimer.

love-story

« Love Story » est donc un très beau film. C’est un film bouleversant sur un couple déchiré par la maladie. C’est un film qui me touche à chaque fois par la simplicité de son histoire, par l’alchimie de ce couple. C’est un film qui me hante après l’avoir vu, sa musique culte résonne longtemps après. C’est le sourire d’Ali McGraw et « les larmes » de Ryan O’Neal.

C’est bel et bien un incontournable du cinéma et ceux qui ne l’ont pas encore vu devraient le découvrir au plus vite.

Note : 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=baixi3WogG0[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.