mai 17, 2021

Dans l’Oeil d’un Tueur

10347735_1_90

Titre Original : My Son, my Son, What Have Ye Done

De: Werner Herzog

Avec Michael Shannon, Willem Dafoe, Chloë Sevigny, Udo Kier

Année: 2009

Pays: Etats-Unis, Allemagne

Genre: Thriller

Résumé:

Brad, aspirant comédien, incarne dans une pièce de théâtre du répertoire grec un personnage qui tue sa mère. Or, il commet dans la réalité le même meurtre que son personnage…

Avis:

Le monde du cinéma est un endroit étrange où les choses ne se déroulent jamais vraiment comme on peut l’espérer. Certaines associations se font, puis se défont, et certaines âmes sont faites pour s’entendre et sortir des chefs d’œuvre parfois insoupçonnés. C’est dans les années 70 que Werner Herzog, cinéaste allemand, sort de l’ombre avec Aguirre, la Colère de Dieu, mettant en scène le fantasque et psychotique Klaus Kinski. Un film incroyable qui va fournir l’un des duos les plus sulfureux de la planète. Frères ennemis donnant lieu à un documentaire, le couple Kinski/Herzog ne se quitte quasiment plus malgré des querelles houleuses et parfois violentes. Il naîtra cependant de grands films de cette collaboration toxique, dont Fitzcarraldo, Nosferatu Fantôme de la Nuit ou encore Cobra Verde. Mais depuis, le réalisateur se fait assez rare et marque moins les esprits, la faute à une volonté de faire du documentaire. Sa dernière fiction remonte donc à 2009, avec Dans l’œil d’un Tueur et Bad Lieutenant Escale à la Nouvelle-Orléans, deux films qui n’ont pas fait grand bruit. Et à juste titre concernant le premier cité, puisque ce dernier ne sortira que cinq après directement en dvd/bluray. Pourquoi?

michael-shannon-chloe-sev-006

Réalisateur talentueux, producteur prestigieux (David Lynch tout de même), casting de luxe, qu’est-ce qui a empêché ce film de sortir en temps et en heure en France? Certainement un résultat défaillant au box-office américain, plongeant le film dans un anonymat sans équivoque. Et c’est bien dommage, car même si le film n’est pas parfait, voire même ennuyeux par moments, il ne mérite pas un sort si sordide. Basé sur une histoire vraie, Dans l’œil d’un Tueur veut être une psychanalyse d’un homme fou qui a tué sa mère alors même qu’il joue dans une pièce de théâtre où son personnage fait la même chose. Difficulté de prendre du recul sur ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, sur ce qui est joué et ce qui est véridique, le film essaye toujours de jouer sur la psychologie de son personnage principal sans jamais tomber dans le cliché ou le déjà vu. Cette façon de faire, presque clinique tout en y apportant un soupçon de tension (puisque le film est monté comme un interrogatoire avec des flashbacks en fonction des dires des témoins), permet à Herzog de fournir quelque chose de quasi didactique mais en maintenant une attention de tous les instants avec des supposés éléments de réponse sur la folie de cet homme. Loin d’être inintéressant, le film est très différent de ce à quoi l’on s’attend et peut surprendre par son immobilité.

Car le film est très rigide et c’est certainement pour cela qu’il laisse sur le carreau. Décors minimalistes réduits à une maison rose, mise en scène sobre dénuée de tout artifice rendant l’ensemble plus vivant, on a la sensation que Werner Herzog filme une tranche de vie dans un quartier sans y apporter une quelconque rêverie. De ce fait, on assiste presque à une étude d’un cas pathologique de tueur. Un matricide qui n’aura finalement pas de réponse sur la fin et qui ne fournira que peu d’éléments sur les raison de ce meurtre. Si on sent une mère envahissante, un homme puéril et couvé ou encore des relations étranges emplies de non-dits, le film ne donne aucune véritable motivation pour se meurtre totalement gratuit. Et c’est certainement là que le film rate complètement le coche, se fourvoyant non seulement sur la façon de faire, mais aussi sur les raisons, présentant simplement un fou qui perd le contrôle. D’ailleurs, certains moment seront incohérents, comme le fait que cet homme, complètement cinglé, puisse avoir une petit copine ou encore un metteur en scène qui lui fasse confiance. Il y a vraiment quelque chose d’étrange dans le relationnel établi par le film. En même temps, avec David Lynch en tant que producteur, l’étrangeté devait faire partie du deal.

Et c’est assez étonnant que le film ne fonctionne pas, à cause de son immobilisme, mais aussi à cause de son casting pourtant fourni. Michael Shannon joue parfaitement les frappés du ciboulot, mais il est comme la mise en scène, complètement rigide et ancré dans un immobilisme frappant. Il n’est pas flippant, il est juste fou à lier et personne ne semble s’en apercevoir. C’est exactement la même chose pour Willem Dafoe qui ne sera que le poseur de questions et donc le narrateur qui mettra en exergue la psychologie du tueur. Reste Chloë Sevigny qui fait toujours la même chose, à savoir une pseudo dépressive qui subit les aléas de la vie, ou encore Udo Kier qui ne sert pas à grand-chose, si ce n’est tenté d’apporter de la profondeur au personnage de Shannon en parlant de sa réaction quand il fait du théâtre. Bref, tout ce petit monde s’intègre finalement bien dans l’immobilisme de ce métrage qui ennuie plus qu’il ne passionne.

my-son-my-son-006

Au final, Dans l’œil d’un Tueur, l’un des deux derniers films de Werner Herzog, qui n’a pas bénéficié des faveurs des salles obscures, est un film difficile d’accès et qui n’est pas du tout à la hauteur des attentes, du casting mais aussi de son marketing mensonger. Très loin d’être sulfureux ou violent comme peut le laisser présager la jaquette, le film se complait dans une rigidité clinique en présentant des personnages peu attachants et une histoire tirée d’un fait réel mais qui n’avait certainement pas lieu de donner un film. Bref, une déception quand on voit tous les noms prestigieux qui ont participé à ce métrage.

Note: 08/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.