mai 28, 2024

Five Nights at Freddy’s

De : Emma Tammi

Avec Josh Hutcherson, Piper Rubio, Elizabeth Lail, Matthew Lillard

Année : 2023

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Mike, jeune homme perturbé, s’occupe de sa sœur Abby, âgée de 10 ans. Il est toujours hanté par la disparition, jamais élucidée, de son petit frère, survenue il y a une dizaine d’années. Récemment licencié, il a absolument besoin de retrouver un emploi pour ne pas perdre la garde d’Abby. Il accepte donc un poste de gardien de nuit, dans un restaurant désaffecté : Freddy Fazbear’s Pizzeria. Mais Mike ne tarde pas à comprendre que les apparences y sont terriblement trompeuses. Avec l’aide de Vanessa Shelly, agent de police, il est confronté, la nuit, à des phénomènes surnaturels inexplicables et bascule dans un univers cauchemardesque…

Avis :

Fille de deux comédiens de théâtre, Emma Tammi est très vite attirée par le monde du cinéma. Après ses études, elle va travailler un temps avec le cinéaste Robert Altman. Après des expériences dans le montage, elle emménage à Los Angeles en 2010 et monte sa propre maison de production, Mind Hive Film, avec Henry Jacobson, un réalisateur avec lequel elle va énormément travailler. Au départ, Emma Tammi va essentiellement faire de la production de documentaires. En parallèle de cela, avec Henry Jacobson, elle co-réalise deux documentaires, avant de se lancer en 2018 dans un premier long-métrage, le sympathique western d’horreur « Terre Maudite » (film qui est sorti directement en DVD chez nous). Le film est présenté dans pas mal de Festivals et remporte un petit succès.

Par la suite, on retrouvera Emma Tammi sur différentes plateformes avec toujours cette envie de cinéma horrifique. Cinq ans après son premier film, Emma Tammi est de retour dans les salles de cinéma, avec cette fois-ci une vraie sortie. Deuxième long-métrage de la réalisatrice américaine, cette fois-ci Emma Tammi débarque avec un film qui a un plus gros budget. Produit par Blumhouse, « Five Nights At Freddy’s » est l’adaptation d’un jeu vidéo sorti en 2014 et qui a rencontré un joli succès.

« Sympathique et inoffensif »

Dès l’année suivante, Hollywood veut adapter le jeu en film et après quelques projets avortés dont un avec Chris Columbus aux commandes, c’est finalement Emma Tammi qui réalisera ce petit film d’horreur très inspiré des années 80. Sympathique et inoffensif, « Five Nights At Freddy’s » est un film qui se laisse gentiment regarder, même si on y trouve à boire et à manger, et que tout ne se marie pas si bien que ça ensemble.

Mike est un jeune homme qui s’occupe de sa petite sœur. Mike a bien du mal à s’en sortir dans la vie, n’arrivant pas vraiment à garder un travail, car Mike, durant son enfance, a subi un traumatisme, dont les conséquences sont toujours là, adulte. Quand Mike était petit, il a assisté à l’enlèvement de son petit frère, et l’on n’a jamais retrouvé le gamin. Ayant perdu une nouvelle fois un travail, Mike se voit accepter un poste d’agent de sécurité de nuit dans une vieille pizzeria abandonnée. Cette pizzeria va alors se révéler étrange et dérangeante.

Auréolé de son petit succès et d’un bouche-à-oreille des plus sympathiques, je suis allé voir le nouveau film d’Emma Tammi sans avoir aucun élément de son intrigue, si ce n’est l’idée que c’était un film d’horreur avec des animatroniques qui seraient des tueurs. Et à la sortie de ma séance, je dois dire que je suis partagé, car si somme toute la séance fut assez sympathique, force est de constater que « Five Nights At Freddy’s » se pose comme un joyeux bordel dont beaucoup de ficelles ont bien du mal à fonctionner.

« L’intrigue a de gros sabots et l’ensemble manque cruellement de subtilité et de surprise. »

Dans ce que raconte « Five Nights At Freddy’s« , ce sont deux histoires qui forcément vont se rejoindre, tant c’est évident et tant ça manque franchement de subtilité. Ainsi donc, ce qui était censé être une surprise n’étonnera personne. Ainsi, d’un côté, le film nous raconte l’histoire de Mike, jeune homme d’une vingtaine d’années qui a bien du mal à sortir la tête de l’eau face aux responsabilités qu’il a. Mike se retrouve alors agent de sécurité de nuit dans une pizzeria abandonnée, et il se passe plein de choses bizarres à l’intérieur de celle-ci. De ce côté-là, Mike doit affronter une tante dont on ne comprend pas très bien les motivations, et il va devoir faire face à quelques trahisons… Bref, rien de folichon et surtout, beaucoup de complication pour pas grand-chose, tant le film va très vite expédier certains des éléments.

Puis de l’autre, on va avoir à faire à une histoire plus profonde, qui lorgne vers le fantastique. Une histoire où il s’agit d’un enfant enlevé, et d’une envie de retrouver son ravisseur pour avancer dans la vie et se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire la jeune sœur de Mike. Si, comme je le disais, ces deux histoires vont finir par se conjuguer de manière évidente, « Five Nights At Freddy’s » aura du mal à fonctionner parfaitement et nous faire croire à son intrigue. L’intrigue a de gros sabots et l’ensemble manque cruellement de subtilité et de surprise. Puis derrière ça, on a bien du mal à croire à cette histoire de robots animatroniques possédés par les fantômes d’enfants enlevés, et contrôlés par on ne sait quel moyen, par un grand méchant qui est tout simplement méchant. Un méchant d’ailleurs qu’on devine presque immédiatement tant, là encore, c’est évident.

« Finalement, « Five Nights At Freddy’s » ne fait pas de mal. »

Ainsi donc, de ce côté-là, le film d’Emma Tammi laisse dubitatif. Mais d’un autre côté, avec son ambiance eighties, avec ses immenses Muppets aux yeux qui s’illuminent dans le noir, il y a quelque chose qui finit par fonctionner, et malgré sa multitude de défauts et tout ce qui fait que son histoire ne tient pas debout et se complique la trame pour pas grand-chose, le film arrive toutefois à nous tenir avec un certain intérêt et un divertissement somme toute sympathique. Finalement, « Five Nights At Freddy’s » ne fait pas de mal, et même si on aurait aimé quelque chose de plus marquant et intéressant à suivre, face à bien d’autres films d’horreur qui sortent en salle chaque année, celui-ci ose quelque chose, et fait plutôt original dans son genre.

Si le film d’Emma Tammi est bordélique et a bien du mal à nous faire croire en son intrigue, qui a une tendance à partir dans tous les sens, avec cette histoire d’enlèvement, son histoire de rêve, son histoire de tante méchante, sa petite pseudo romance avec une policière, sa relation entre un frère et sa sœur, ses Muppets tueurs, et son grand méchant… Ça fait vraiment beaucoup dans un seul et même film. Et bien malgré tout ça, finalement, ce « Five Nights At Freddy’s« , pour ce qu’il essaie, pour son originalité et son ambiance, se laisse gentiment regarder. Il ne marquera pas les esprits et il sera sûrement oublié dans quelque temps, mais sur l’instant, le moment n’a pas été désagréable.

Note : 11/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.