juin 21, 2024

Sous le Tapis – Un Mort et des Rires

De : Camille Japy

Avec Ariane Ascaride, Bérénice Bejo, Thomas Scimeca, Marilou Aussilloux

Année : 2023

Pays : France

Genre : Drame, Comédie

Résumé :

Odile se prépare à fêter son anniversaire. Alors que ses enfants et petits-enfants sont en route pour la soirée, Jean, son mari, décède brutalement. Incapable de faire face à cette réalité, elle le cache sous son lit…

Avis :

Actrice belge de cinéma et de théâtre, Camille Japy est de celles qu’on pourrait appeler les discrets du cinéma. Ayant une trentaine d’années de carrière, Camille Japy a joué devant la caméra de beaucoup de cinéastes, parmi lesquels on retrouve François Ozon, Cédric Klapisch, Frédéric Schoendoerffer, Philippe Le Guay, David Moreau ou encore (et pour ne citer qu’eux) les Foenkinos. Après des années passées à « s’adapter » aux autres, en 2017, Camille Japy réalise un court-métrage, « Petites filles« , film qui obtiendra quelques prix dans plusieurs festivals.

Six ans après cette première expérience de metteur en scène, Camille Japy passe le cap du premier long-métrage. Un premier film où la réalisatrice va alors osciller entre le drame et la comédie, osant parler de la mort joyeusement. Accordéon d’émotions, « Sous le tapis » nous fait alors passer du rire aux larmes en un tour de scène, et au-delà de ça, Camille Japy livre un très beau film, aussi bien dans ce qu’il nous raconte, que dans ces personnages qu’on aime et qu’a absolument pas envie de quitter. Surprise totale, on n’attendait pas ce premier film de Camille Japy, et en plus de se poser comme un ravissement, « Sous le tapis » pourrait bien être les débuts d’une belle autrice.

« Ici, on rit beaucoup, puis on a les yeux humides. »

Odile, la soixantaine bien passée, s’apprête à fêter son anniversaire entourée de ses enfants et petits-enfants. La maison familiale, le temps d’un week-end, va être sourires, partages et retrouvailles. Mais voilà, la vie en décide autrement, car Jean, le mari d’Odile et père des enfants, décède brutalement d’une crise cardiaque. Lorsque Odile retrouve son corps, sous le choc, elle cache alors le corps sous un lit, avec l’espoir de retarder le plus possible cette nouvelle, et passer une dernière soirée pleine de sourires avec ses enfants.

Il y a des films que l’on va voir sans rien en attendre, et parfois, ces derniers, dont on ne sait même rien d’eux (comme ce fut le cas pour moi avec celui-ci), se posent comme de superbes surprises et de très beaux moments d’émotions.

« Sous le tapis« , si l’on prend ses grandes lignes, est une histoire très simple. Un homme décède brutalement, et sa femme décide de cacher le corps pour essayer d’avoir une dernière soirée, comme si de rien n’était. Dans ces grandes lignes, le premier film de Camille Japy aurait pu être quelconque, voire même déjà-vu, abordant forcément le deuil et la perte d’un parent au sein d’une famille. Heureusement, l’actrice, désormais réalisatrice, a bien plus d’idées que cela et elle nous réserve une intrigue magnifique, qui saura surprendre son public, car elle va bien plus loin que ce postulat de base. Alors, c’est vrai qu’on pourrait dire de son film qu’il est quelque peu utopique, mais qu’importe, car il fait un bien fou. Ici, on rit beaucoup, puis on a les yeux humides, et l’on passe d’une émotion à l’autre avec une telle facilité que cette suite nous aspire tellement. C’est bien simple, on n’a absolument pas vu passer cette heure et demie.

«  »Sous le tapis » arrive à se faire fort, poétique, hilarant et bouleversant à la fois. »

Mieux encore, cette histoire, qui est écrite par Camille Japy, nous réserve en sous-texte tout une sous-intrigue qui prend petit à petit sa place et qui expliquera, au moment de sa révélation, énormément de choses sur tout ce que l’on vient de suivre. Cette seconde intrigue, parfaitement diluée dans la première, pose alors un deuxième et très émouvant regard sur le film, sur cette histoire et sur les personnages.

D’ailleurs, lorsque l’on parle de personnages, « Sous le tapis » s’offre un très beau casting, où chacun y trouve une place de choix. Là encore, Camille Japy a parfaitement sur placer ses personnages et tous fonctionnent très facilement. De plus, les rôles sont forts, notamment pour Arianne Ascaride qui est bouleversante de bout en bout de film, tout comme Bérénice Bejo. Les relations mère/fille sont ici superbes. Conjuguant rire et larmes, humour et drame, Camille Japy a eu la formidable idée de parcourir son film de seconds rôles solaires qui font énormément de bien. Ainsi, Thomas Scimeca et Marilou Aussilloux sont aussi beaux que très drôles.

Du côté de sa réalisation, Camille Japy a fait le choix d’un film lumineux pour parler de la mort et du deuil. Fondant plusieurs genres pour faire un seul film, « Sous le tapis » arrive à se faire fort, poétique, hilarant et bouleversant à la fois. « Sous le tapis » jouit d’une très belle ambiance, et la réalisatrice sait très bien accompagner le public du début à la fin de son film sans qu’il y ait de temps mort ou de trop. Ici, tout est bien pensé et amené, et avec ça, on pourra aussi compter sur une superbe BO signée M. Le chanteur/compositeur, avec sa guitare, fait des merveilles, et souligne délicatement les rebondissements et les émotions du film de Camille Japy.

Ce premier film de Camille Japy se pose comme une très belle bouffée d’air frais. On n’en attendait rien, si ce n’est une petite comédie française comme on peut en avoir tant, et finalement, « Sous le tapis » s’est révélé tout autre. Offrant un très beau regard sur la mort, offrant une ligne inattendue pour cette histoire, osant bousculer les choses et les réinventer, parcouru de personnages magnifiques qui tiennent des rôles forts, très forts (Arianne Ascaride), franchement, ce « Sous le tapis » est une vraie surprise qui fait beaucoup de bien. En un film, Camille Japy réalisatrice a grandement piqué la curiosité, et l’on reste maintenant dans l’attente d’un deuxième.

Note : 16/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.