novembre 30, 2022

Mascarade – Bedos de Nouveau Inspiré

De : Nicolas Bedos

Avec Pierre Niney, Isabelle Adjani, François Cluzet, Marine Vacth

Année : 2022

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Adrien, un séduisant danseur à la carrière brisée par un accident de moto, dilapide sa jeunesse dans l’oisiveté de la Côte d’Azur, entretenu par Martha, une ancienne gloire du cinéma. Sa vie bascule lorsqu’il rencontre Margot, fascinante créature qui vit d’arnaques et de manipulations amoureuses. Ensemble, ils vont fantasmer une vie meilleure et mettre en place un stratagème diabolique, une mascarade sentimentale.

Avis :

Après avoir écrit des spectacles pour les autres et pour lui, notamment au théâtre, et après s’être laissé tenter le métier de comédien, Nicolas Bedos s’est testé à la réalisation et l’on peut dire que cette reconversion fut une très belle idée. Dès son premier film, le sublime « Monsieur & Madame Adelman« , Nicolas Bedos impose un style et un romantisme. Bedos confirmera l’essai deux ans plus tard avec le tout aussi beau « La belle époque« . Remplaçant Michel Hazanavicius aux commandes du troisième « OSS 117« , Nicolas Bedos s’aventure dans la comédie, et là encore avec succès.

Pour son quatrième long-métrage, c’est dans la ville de Nice qu’il a posé sa caméra pour un film d’arnaque et de romantisme. Muni d’un scénario parfaitement orchestré bien plus en relief qu’il n’en a l’air, énergique, ensoleillé, critique et surprenant de par ce qu’il raconte, « Mascarade » est un plaisir de tous les instants. Loin de « Monsieur & Madame Adelman » ou « La belle époque« , avec ce retour à un cinéma qui lui va mieux, Nicolas Bedos confirme bien qu’il est l’une des plus belles valeurs de notre cinéma.

Adrien avait une très belle carrière de danseur devant lui, or la vie en a décidé autrement, lui « imposant » un accident de moto. Aujourd’hui, Adrien vivote sans plaisir dans la vie, entretenu par Martha, une ancienne star de cinéma qui vit sur la côte d’Azur. Un soir, Adrien fait la connaissance de Margot et sa vie en est bouleversée. Margot vit de petites arnaques, et très vite, il va se passer bien plus qu’une alchimie partagée entre les deux jeunes gens. Pour se sortir de leur condition et de leur petite vie misérable, le couple va monter une anarque à grands coups de mascarade sentimentale.

Qu’il est doué ce Nicolas Bedos ! Après avoir fait vibrer nos cœurs avec ses deux premiers films, le réalisateur est de retour avec un film complexe qui tient un scénario tenu de bout en bout. Un scénario riche en rebondissements, découvertes, manipulations, trahisons et derrière ça, plein de surprise.

Analysant encore et toujours les couples dysfonctionnels, Nicolas Bedos s’aventure à explorer d’autres directions et il va réussir ce qu’il entreprend avec ce film, où deux âmes perdues se trouvent et montent une arnaque, une mascarade amoureuse, qui va embarquer tous les personnages dans un engrenage incontrôlable des plus réjouissants.

« Mascarade » est un film qui place son écriture tout à fait « Bedosienne » sur la côte d’Azur. Ici, les riches s’ennuient et n’ont pas vraiment de goût, et il gravite autour d’eux tout un tas de personnages qui sont plus intéressés qu’autre chose. On se plaira à découvrir ce bout de paradis, qui finalement, au fur et à mesure que l’intrigue se monte, finit par se transformer en enfer, où tous les vices, et tous les coups, finalement, vont être permis.

S’il faut bien dire que la présentation des personnages est peut-être trop dense, dans le sens où le film nous balance beaucoup d’informations d’entrée de jeu, assez vite, « Mascarade » va trouver son rythme de croisière et surtout, il va commencer ingénieusement à distiller ses petits indices ici et là, pour monter cette arnaque grandeur nature. Ce qui va faire aussi la beauté de cette mascarade, et si l’on pousse le curseur plus loin, ce qui fait une partie de la beauté de ce film, c’est bien entendu la plume de Bedos, qui parcoure son film de dialogues savoureux. Des dialogues piquants, pointus, parfois vachards et au-delà de ça, qui sont très spontanés, et c’est ce que l’on aime beaucoup dans le cinéma de Nicolas Bedos. Il y a une verve qu’on n’entend pas ailleurs, et plusieurs répliques ici ressortent de la salle avec nous.

Pour donner vie à cette verve et à ce méli-mélo sentimental où chaque personnage a l’air pleinement innocent, Nicolas Bedos s’est entouré d’un casting quatre étoiles, offrant des rôles en or à Pierre Niney, Isabelle Adjani, François Cluzet (même si parfois, lorsqu’il s’énerve, il fait du Cluzet) ou Laura Morante (d’ailleurs, j’en prends le pari, mais on retrouvera une belle partie du cast aux César l’année prochaine). Mais au-dessus de tous, celle qui vole la vedette à tout le monde, c’est Marine Vacth qui ici, en jeune arnaqueuse amoureuse, crève l’écran, trouve là, à coup sûr, son meilleur rôle. Bedos la filme avec magnétisme et il la rend fascinante (et même un poil dérangeante) de bout en bout en prestation.

Enfin, « Mascarade« , en plus d’un scénario terrible et d’un casting en or, c’est aussi un film qui jouit d’une énergie dense. Plein d’inventivité, plein de trouvailles, jouissant d’un montage génial qui réserve beaucoup de surprises, de twists et d’explications, Nicolas Bedos franchit encore une étape avec ce film. Puis derrière ça, « Mascarade » est visuellement magnifique, doté d’une superbe photographie orchestrée par Laurent Tanguy, qui retrouve le réalisateur après « OSS 117« . Puis que dire de cette BO.

Ce quatrième film pour Nicolas Bedos est donc excellent de bout en bout. Nicolas Bedos, qui a écrit cette histoire, a parfaitement su conjuguer le film d’arnaque et le film amoureux. Tenu par un scénario étonnant, une mise en scène dynamique et maîtrisée, ainsi qu’un casting ô combien parfait, jusqu’aux moindres petits rôles (coucou Charles Berling), franchement, ce « Mascarade » fait du bien et c’est avec plaisir que je me suis laissé attraper, entraîner et manipuler. Alors après tout ça, j’ai envie de le redire, décidément, il est vraiment très doué ce Nicolas Bedos !

Note : 16/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.