octobre 6, 2022

Kompromat

De : Jérôme Salle

Avec Gilles Lellouche, Joanna Kulig, Louis-Do de Lencquesaing, Michael Gor

Année : 2022

Pays : France

Genre : Thriller

Résumé :

Russie, 2017. Mathieu Roussel est arrêté et incarcéré sous les yeux de sa fille. Expatrié français, il est victime d’un « kompromat », de faux documents compromettants utilisés par les services secrets russes pour nuire à un ennemi de l’Etat. Menacé d’une peine de prison à vie, il ne lui reste qu’une option : s’évader, et rejoindre la France par ses propres moyens…  

Avis :

Réalisateur français, Jérôme Salle est l’un de ceux qui ont envie d’offrir un cinéma « plus grand ». Dès son premier film, « Anthony Zimmer« , cette envie se voit, le cinéaste livrant un thriller assez classe. Par la suite, ses adaptations de « Largo Winch« , son thriller sud-africain « Zulu« , ou encore son démesuré « L’odyssée« , film qui revient sur la vie de Jacques-Yves Cousteau, n’ont fait que renforcer cette idée. Puis derrière ça, au fur et à mesure des films, ils ont placé Jérôme Salle comme une valeur sûre du cinéma français.

Sixième film de Jérôme Salle, aujourd’hui, c’est en Russie (ou plutôt en Lituanie pour le tournage) que le metteur en scène a posé sa caméra pour raconter un escape game, celui d’un français piégé (dans tous les sens du terme) sur les terres de Poutine.

Thriller on ne peut plus classique, « Kompromat » est un film efficace, qui s’inspire dans ses grandes lignes d’une histoire vraie. Ne nous réservant aucune surprise, le film arrive toutefois à nous tenir en haleine jusqu’à son générique de fin, et même s’il ne reste pas comme un grand film de Jérôme Salle, il a le mérite de se faire divertissant et entraînant, et rien que pour cela, il mérite bien son petit coup d’œil. Ça, en plus d’un Gilles Lellouche habité, qui a l’air de bien se débrouiller en russe.

Russie, 2017, Matthieu Roussel, le directeur d’un institut français, est arrêté et incarcéré. Le motif ? Il a créé un site pédophile et il a fait des attouchements sur sa fille. Mathieu est innocent, et il a été piégé. Toute l’accusation est faite de faux plus ou moins grossiers, mais qu’importe, Mathieu tombera, et sera condamné à quinze ans de prison. Ne pouvant se résigner à cette injustice, Mathieu, qui était en liberté surveillée, décide de fuir et passe l’une des frontières du pays…

Des régions reculées de la Sibérie aux forêts d’Estonie en passant évidemment par Moscou, voilà en gros le planning de Gilles Lellouche qui essaie de fuir comme il le peut une machination, qui le dépasse et dont lui (comme nous) n’aura jamais vraiment la justification et la cause de celle-ci.

Inspiré, dans ses grandes lignes, d’une histoire qui s’est produite, « Kompromat » se pose comme un bon petit thriller. Le genre de thriller qui est bien fait, bien efficace, et qui nous sort tout un tas d’arguments qui font qu’on le sait, au minimum, on va passer un bon petit moment de cinéma.

Dans ses bons arguments, « Kompromat » est un film dont le scénario est signé par Jérôme Salle et Caryl Ferey, duo qui nous avait déjà offert la bombe qu’est « Zulu« . S’il est vrai que « Kompromat » est bien moins fort que « Zulu« , cela ne l’empêchera pas d’être un film à l’histoire forte et intéressante. Si on regrettera le côté bien trop romancé de cette intrigue, qui ira même chercher du côté de l’histoire d’amour, ou encore d’une certaine facilité dans sa dernière échappée, pour le reste de son film, Jérôme Salle nous entraîne dans un film efficace, ou tout s’enchaîne de belle manière. Le scénario parfois basique demeure bon et bien exécuté, allant même jusqu’à nous offrir dans sa mise en scène quelques moments de suspens bien vus. Ce qui est bon avec ce film, c’est aussi et surtout son personnage principal.

Un personnage principal abandonné par tout le monde ou presque, un personnage qui est coupable d’avance, et qui n’a strictement aucune chance de s’en sortir. Un sentiment qui sera renforcé lorsque le scénario l’emmènera jusqu’à l’Ambassade de France à Moscou, ce qui donnera des scènes assez hallucinantes de diplomatie et de politique.

Pour assurer le spectacle, la tension et l’émotion, Jérôme Salle confie ce rôle en or à Gilles Lellouche et le comédien est parfait dans la peau de cet homme qui ne pourra compter que sur lui-même. Quel sera le prix de sa liberté ? Au fur et mesure que les péripéties s’enchaînent, le personnage se fait de plus en plus touchant, et derrière ça, le rôle offert à Gilles Lellouche permet une grande palette d’émotions. Du côté du casting, même si l’histoire d’amour est trop convenue, il faut noter la sublime prestation de Joanna Kulig, qui au-delà de cette romance, dans ce que son personnage vit et raconte, se fait très intéressant.

Après, comme je le disais plus haut, « Kompromat » demeure un petit cru pour Jérôme Salle, dans le sens où malgré quelques bonnes scènes de tension, et malgré un rythme qui ne faiblit jamais, dans ses grandes lignes, ce thriller reste assez basique et il nous offre bien peu de surprise. Inspiré d’une histoire vraie, même si cette dernière est romancée, et même le nom du personnage principal n’est pas le même, au bout du compte, on sait dès le début comment tout ceci va se finir, et avec ça, arrive donc le manque de suspens, d’implication, de tension, et dans un sens, d’intrigue. Certes, la mise en scène de Jérôme Salle est bonne, et nous plonge directement au cœur de la Russie, au plus près de cette traque, mais force est de constater qu’il manque à « Kompromat« , une dimension plus sombre et plus intense, pour lui faire rejoindre les rangs d’un « Zulu« .

Ainsi, ce nouveau Jérôme Salle peut décevoir quelque peu, car il ne se révèle pas aussi intense et noir qu’on l’aurait imaginé, mais derrière ça, il reste un bon thriller français, qui offre un escape game à hauteur d’un pays. S’il ne se pose pas comme un essentiel de ce mois de Septembre 2022, le nouveau film de Jérôme Salle mérite quand même son petit coup d’œil, car même un petit Jérôme Salle nous fait toujours passer un bon moment de cinéma.

Note : 13,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.