août 10, 2022

Decision to Leave – Attiré par le Mal

Titre Original : Haeojil Gyeolsim

De : Park Chan-Wook

Avec Tang Wei, Park Hae-Il, Go Kyung-Pyo, Park Yong-Woo

Année : 2022

Pays : Corée du Sud

Genre : Romance, Thriller

Résumé :

Hae-Joon, détective chevronné, enquête sur la mort suspecte d’un homme survenue au sommet d’une montagne. Bientôt, il commence à soupçonner Sore, la femme du défunt, tout en étant déstabilisé par son attirance pour elle.

Avis :

Réalisateur sud-coréen qu’on ne présente plus, Park Chan-wook a accédé à un sacré statut depuis qu’il a présenté en 2003 son chef-d’œuvre « Old Boy« . Depuis cette immense bousculade, chacun des films du metteur en scène est terriblement attendu. Les années 2010 pour Park Chan-wook ont été en demi-teinte avec un premier film américain « Stoker » qui a eu du mal à convaincre (que pour ma part, j’ai adoré), puis il y a eu « Mademoiselle« , thriller érotique qui, s’il a convaincu, est resté assez discret, tout comme la série qu’il a réalisée en 2018, « The Little Drummer Girl« .

Après quatre ans d’absence, Park Chan-wook fait son retour en salle avec un thriller amoureux et complexe. Grandiose dans ses idées de mise en scène, beau, voire même très beau, dans son drame, « Decision to leave » demeure un film duquel je ressors encore une fois partagé. Partagé entre cette histoire dense, et ô combien dramatique, et un manque d’émotion, des longueurs qui se font sentir, et une sensation que le film se complique et complexifie la trame pour pas grand-chose. Il restera que sur l’ensemble, même un petit Park Chan-wook comme celui-là offre un sacre spectacle, d’autant plus avec ces deux acteurs-là, qui crèvent l’écran.

Le corps d’un homme est retrouvé au pied d’une montagne. Visiblement, l’homme a chuté, mais le détective Hae-Joon se met à suspecter la femme du défunt. Une jeune femme chinoise, bien plus jeune que l’homme retrouvé, homme qui de surcroît se trouve être un alpiniste chevronné. Au fur et à mesure que le détective rassemble ses doutes, et qu’il surveille cette jeune femme, il se trouve comme attiré par elle, ce qui va le déstabiliser et peut-être même fausser son jugement.

Le grand Park Chan-wook est de retour sur la Croisette pour le Festival du Cannes et il va en repartir avec le Prix de la Mise en Scène, et autant le dire, il ne l’a pas volé, tant « Decision to leave » est un film qui regorge d’idées, de plans, et même de séquences assez dingues.

Onzième film pour le sud-coréen, « Decision to leave » est un film duquel on ressort partagé, car cette histoire de faux semblants, de séduction et de manipulation, a bien tous les ingrédients pour être un excellent thriller qui parfois peut rappeler du Hitchcock (avec cette idée, y a-t-il eu meurtre ou non ?), et en même temps, il y a quelque chose qui plombe l’ensemble, ce qui fait que cette intrigue a parfois bien du mal à avancer, et derrière, elle a du mal à se faire pleinement comprendre, comme si Park Chan-wook complexifiait volontairement sa trame, pour finalement quelque chose de très simple, si l’on y regarde de plus près.

« Decision to leave« , c’est un scénario qui est intéressant dans son mystère et la tension qu’il peut y avoir entre l’inspecteur et sa suspecte. Ressemblant évidemment à un immense puzzle dans lequel rien n’est clair, tout est fait de faux-semblants, de troubles, de phrases non dites, ou encore d’attirances déplacées dans ces conditions-là. Très vite, le réalisateur pique notre intérêt avec cette suspecte, dont on en sait trop quoi en penser. Dans un sens, Park Chan-wook nous place au même point que son enquêteur, et l’on essaie de déconstruire cette mécanique pour espérer percer la vérité. Or, très vite, comme pour son enquêteur, le scénario va nous mettre des bâtons dans les roues et l’on va commencer à s’y perdre.

On a vraiment l’impression que Park Chan-wook veut rendre tout complexe, comme s’il n’avait pas assez confiance en son intrigue, comme si la simplicité de cette dernière n’aura pas suffi. Cette façon de faire est déroutante, surtout qu’elle véhicule avec elle des longueurs, et des éléments qui ne vont pas forcément être nécessaires. Parfois, faire dans la simplicité est tout aussi efficace, voire même plus.

Si le film est trop long, il assure en contrepartie un sacré spectacle où le talent de metteur en scène de Park Chan-wook explose. Franchement, il n’y a pas une séquence où il n’y a pas une idée qui soit mauvaise. C’est assez incroyable de voir à quel point Park Chan-wook sait construire de grandes scènes, et d’ailleurs, si on peut avoir trouvé le temps long pour arriver jusqu’à sa fin, et s’il peut manquer parfois d’émotions, le final que nous réserve le réalisateur est foutrement marquant et il se pose comme l’un de ses plus beaux et tristes, depuis un sacré bout de temps. J’aurais même envie de dire depuis « Old Boy » justement. On ajoutera à cela l’utilisation d’une BO qui est très pointue et bien fichue.

Enfin, « Decision to leave« , c’est aussi deux acteurs, qui comme je le disais plus haut, crèvent l’écran de bout en bout. Certes, c’est compliqué pour pas grand-chose, certes, c’est long, mais Park Chan-wook les rends magnétiques, énigmatiques et dans un sens captivants, notamment Tang Wei, dont on ne sait jamais sur quel pied danser avec ce personnage, ce qui ne cesse de piquer la curiosité.

Ce retour du grand Park Chan-wook aux affaires obscures n’est pas la claque qu’on espérait, ni même le grand film qu’on imaginait, mais il reste toutefois, malgré tous ses défauts et ce qui peut entraver le plaisir, un film intéressant à suivre, qui nous réserve son lot de rebondissements marquants et derrière ça, il y a cette mise en scène grandiose. Peut-être un second visionnage rehaussera le tout, car comme je le disais plus haut, un nouveau Park Chan-wook, c’est toujours un événement très attendu, et peut-être que j’avais trop d’attente justement. Quoi qu’il en soit, malgré la déception, je ne regrette en aucun cas de m’y être arrêté.

Note : 14/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.